Articles

Filtre
  • Rugby-Tournoi des VI nations : défaite des Bleus contre l'Italie

    Défaite interdite pour les Bleus… ils l'ont fait !

    Voici les dispositions de l'équipe de France avant le match de samedi à15h30 à Rome

    Après avoir échoué contre l'Angleterre, la mission du XV de France était de garder une possibilité de victoire finale. Et surtout de ne pas perdre la face en devenant la première équipe française à perdre contre l'Italie dans le Tournoi des VI nations…

    Ils ont perdu !

    Tout au long du match et malgré leur domination en première mi-temps, les Bleus ont donné l'impression d'être ailleurs face à l'équipe italienne bien motivée. Les Italiens ont joué leur meilleur Rugby du tournoi et réalisé une dernière demi-heure particulièrement héroïque : après un essai transformé par Bergamasco, il passe une nouvelle pénalité à 40 mètres. Para riposte pour les Bleus mais l'italien en passe une autre et permet à son équipe de revenir au score… Les Italiens jouent vite et obtiennent une autre pénalité. Bergamasco la passe. Et l'Italie gagne d'un petit point 22-21. La France est humiliée. Ses joueurs et responsables ne peuvent que reconnaître leur échec : On a été nuls admet Maxime Médard… Les italiens méritaient leur victoire ! concède Marc Lièvremont.

    illustration : http://teodessindepresse.wordpress.com/2011/03/13/tournoi-des-vi-nations-defaite-historique-du-xv-de-france-en-italie/2011-03-12-g/

  • PocketBook au Salon du Livre

    PocketBook, parmi les leaders mondiaux du livre électronique, présentera tous ses modèles de eReaders, au Salon du Livre, sur le stand G03.
    Les eReaders PocketBook permettent de lire tous vos livres préférés où que vous soyez et quand vous le désirez. Avec la technologie eInk, qui imite les pages d’un vrai livre, la lecture reste très confortable et ne fatigue pas les yeux. Conçus pour être pratiques et fonctionnels, les eReaders rendent la lecture intuitive et agréable pour tous.
    PocketBook offre une large gamme de modèles, du plus nomade au plus sédentaire, avec des écrans eInk compris entre 5’’ et 9,7’’. Basés sur un logiciel libre, les PocketBooks sont des appareils non verrouillés pour une plus grande liberté d’utilisation. La personnalisation, le choix d’accès à toutes les bibliothèques en ligne ou encore des fonctionnalités comme le Text to Speech en plusieurs langues font des livres électroniques de PocketBook des produits complets.

    PocketBook participe au Jeu-Concours Etudiants et fait gagner 10 eReaders
    (6 PocketBook 3
    60, 3 PocketBook IQ et 1 PocketBook Pro 602).

    Les étudiants souhaitant participer déposent leur e-billet d’entrée avec leurs coordonnées dans l’urne située à l’entrée su salon.

  • Des milliers d'internautes privés de Gmail

    Google a annoncé qu'environ 0,02% des utilisateurs de Gmail avaient souffert d'un problème technique entre dimanche et lundi, précisant qu'il espérait régler la panne d'ici à la fin de la journée.Ce faible pourcentage représenterait tout de même une quarantaine de milliers de comptes dans l'impossibilité de se connecter à Gmail ! Certains ont eu en plus la mauvaise surprise de retrouver leur boîte mail totalement vide…

    Nous espérons pouvoir restaurer tous les comptes, sans déperdition de données, a indiqué Andrew Kovacs, porte-parole de Google.

  • Micromouse Robot Competition

    Depuis les années 1970 existe une compétition très populaire au Royaume-Uni, au Japon, en Inde et en Corée du Sud. discipline mais à peu près inconnue en France : la Micromouse. La première étape consiste à fabriquer un petit robot (mouse) qui doit trouver le centre du labyrinthe le plus rapidement possible. Puis l'épreuve se déroule en deux étapes : l’apprentissage et le run

    Pour reconnaître leur chemin, ils se basent sur un algorithme.Le robot le trouve d’ailleurs très rapidement mais pas nécessairement la solution optimale. Pour aller d’un point à un autre, le robot commence par se diriger vers le point d’arrivée. Il choisit donc la cellule la plus proche de l’arrivée au détriment des autres.


  • L'actrice Elisabeth Taylor est décédée

    Née à Londres, Elizabeth Taylor est morte aujourd'hui à l'hôpital Cedars-Sinai de Los Angeles, entourée de ses quatre enfants. Elle avait été hospitalisée il y a six semaines à la suite d'une insuffisance cardiaque.

    L'actrice aux yeux violets était l'une des dernières légendes de Hollywood. Au cours de sa très longue carrière (70 ans !), Elizabeth Taylor, été nommée cinq fois aux Oscars et l'a obtenu deux fois dans les années 1960. Sa vie privée a fait plus d'une fois la bonne fortune de la presse à scandale puisque la star a connu 8 mariages... avec 7 époux différents seulement puisqu'elle a épousé Richard Burton, deux fois.

    Elisabeth Taylor incarnait Cléopâtre en 1963, l'un de ses rôles les plus célèbres :

  • Johnny Halliday ne votera jamais pour le Front National

    Johnny Halliday affirme que personnellement, il ne votera jamais pour le Front national. Pour lui, un artiste n'est pas là pour suggérer politiquement le vote des Français mais le Front national, ça me fait peur.

    J'aime pas parler de politique mais ce qui est bon pour la France, je suis partant", poursuit Johnny avant de conclure: Maintenant, je pense que le Front national, c'est pas ce qu'il faut à la France.

  • Espagne : Dealer de cannabis à 83 ans !

    Victor Bokboza, 83 ans, a été condamné jeudi à huit ans de prison par le tribunal correctionnel de Metz. Français mais résidant en Espagne, il a été reconnu coupable de complicité de trafic de stupéfiants entre l'Espagne et la France. Depuis plus de quarante ans, il a déjà été condamné à de nombreuses reprises pour…des faits similaires ! Il était ainsi sorti de prison en 2008. Il avait été désigné comme le commanditaire d'un trafic de drogue par deux hommes arrêtés en décembre 2008,qui transportaient, entre l'Espagne et Paris, 11 kg de cannabis dissimulés dans la boîte à gants de leur véhicule. Après l'arrestation des deux suspects, l'enquête avait établi que M. Bokboza avait passé une trentaine d'appels téléphoniques à leurs épouses afin de récupérer la voiture. Il avait été interpellé quelques mois après, à Paris, à la sortie d'un avion. Pour se défendre, l'octogénaire invoque sa surdité et affirme ne pas entendre les questions… Bien sûr, il a nié les faits qui lui sont reprochés. Tout ça, c'est un coup monté par les policiers ! a-t-il protesté lors de l'audience.


  • Comment aider le Japon ?

    altLe bilan du pire séisme, jamais enregistré dans l'archipel, et du tsunami qui a suivi s'élève à plus de 6 000 morts mais va continuer à s'aggraver puisque 1 0 000 personnes sont toujours portées disparues.

    Malgré une mobilisation sans précédent de 80 000 soldats et secouristes, les espoirs de retrouver des survivants se sont quasiment évanouis, d'autant qu'une vague de froid et la neige affectent la zone dévastée de Sendaï.

    Les rues de Tokyo, habituellement illuminées la nuit sont dans la pénombre en raison des restrictions d'électricité. La métropole prospère et rayonnante est devenue une ville de ténèbres, de pénuries et d'appréhension.
    Le gouvernement a assuré que les opérations d'aide aux quelque 440 000 sinistrés allaient être améliorées pour répondre aux plaintes concernant les pénuries d'eau potable et de vivres.

    Dans la ville de Katahama, les réfugiés dans un centre social tentent de résister à 0° sans électricité, ni gaz, ni eau. Ces conditions extrêmes fragilisent la santé des plus vulnérables : personnes âgées et les enfants, dont 100 000 seraient sans logis.


    La mobilisation des associations humanitaires et d'internet en France… pour récolter des dons

    … si vous aussi vous voulez participer :

    Le secours populaire récolte les dons via son site internet ou par courrier à l’adresse Secours populaire français, Urgence tsunami, 9/11, rue Froissart BP 3303, 75123 Paris Cedex 03.

    La fondation de France collecte des fonds destinés aux associations Japonaises qui viendront en aide aux plus sinistrés,  sur son site Internet ou à l’adresse suivante : Fondation de France -  Solidarité Japon, BP22, 75008.

    La Croix-Rouge lance une campagne d’appel aux dons par l’intermédiaire du réseau social Facebook. L’association a également réactivé le service SMS qui avait permis de récolter 14.3 millions d’euros pour Haïti: Envoyer REDCROSS au 90 999. Pour chaque message envoyé, sept euros seront      reversés aux équipes humanitaires. La Croix-Rouge  offre enfin la possibilité d’envoyer un don par voie postale à l’adresse  Croix-Rouge française «Catastrophe Japon 2011», 75678 Paris Cedex 14.

    L’éditeur de jeux Zynga, qui regroupe 275 millions de joueurs sur Facebook, permet de récolter des dons via l’achat d’objets virtuels sur des jeux comme Farmville ou Cityville.  Ils seront distribués à une organisation pour les droits de l’enfant : Save the Children.

    Pour chaque application du jeu Street Fighter 4, le développeur japonais Capcom s’engage à reverser la totalité des bénéfices à un organisme caritatif.

    Le site de musique www.musicforrelief.org permet de télécharger légalement des titres de musique. Les fonds seront reversés aux victimes de la catastrophe.

    Apple recueille des dons par l’intermédiaire de son iTunes Store. Il est possible de donner entre 5 et 200$. Les donations seront reversées à la Croix-Rouge.

    Pour chaque don de deux euros, le site de commerce électronique Groupon ajoutera la même somme et reversera le tout à la Croix-Rouge, soit quatre euros.

    Google a mis en place un bouton qui permet de faire un don à la Croix-Rouge japonaise sur le site Google Crisis Response.

    L’association Rennes-Sendaï fait appel aux dons à l’adresse suivante : Comité de jumelage, 7 Quai Chateaubriand – 35000 Rennes. Tel : 02.99.78.22.66.

    D'autres projets, nés sur Internet existent et méritent d'être mis en valeur, comme le projet Tsunami qui a été lancé l’initiative de Jean-David Morvan, Sylvain Runberg, Aurélie Neyret, Kness & Made la communauté CFSL.net sur les réseaux sociaux et communautaires.

    Le projet Tsunami a pour idée de mettre aux enchères des dessins originaux réalisés par des internautes et artistes ainsi qu'une oeuvre collective dont tous les bénéfices seront reversés à Give2Asia, une association créee en 2001. Vous pouvez voir l'un de ces dessins en haut de page, un dessin pour le Japon signé Yllya.

  • 4 mars 2011 : Adieu à Annie Girardot

    Les obsèques d'Annie Girardot sont célébrées ce vendredi à 10h30 en l'église Saint-Roch, la paroisse parisienne des artistes. L'actrice sera inhumée ensuite au cimetière du Père Lachaise.

    L'annonce du décès lundi, à 79 ans, d'Annie Girardot des suites de la maladie d'Alzheimer, a suscité une vive émotion populaire.

    L'actrice qui débuta dans le drame avec "Rocco et ses Frères" pour triompher dans la comédie des années 70 et tourner plus de 120 films, est décédée à l'hôpital Lariboisière à Paris en présence de sa fille et de sa petite-fille, Lola Vogel. Elle résidait depuis l'été 2009 dans une maison de retraite médicalisée à Paris et avait été transportée ces derniers jours à l'hôpital.

    Sa dernière apparition à l'écran remontait à 2007. Preuve de son immense popularité, moins d'un quart d'heure après l'annonce de son décès, une page Facebook "Hommage à Annie Girardot" était créée et recueillait de nombreux commentaires d'adieu.

  • 19 -20 mars 2011 3e DOUCY CÎMES Valmorel Vallées d’Aigueblanche

    alt

    La station de Valmorel-Doucy (Savoie) et la FFME (Fédération Française de la Montagne et de l’Escalade) organisent, pour sa 3ème édition, un week-end printanier dédié à la pratique de la randonnée en raquettes et à skis : samedi 19 et dimanche 20 mars 2011. Cet évènement unique est destiné aux adeptes du ski de randonnée et de la raquette à neige, qu’ils soient débutants ou confirmés.

    Au programme : circuits avec des ateliers de sécurité, découverte, initiation et perfectionnement, Course Nocturne autour de la station, Challenge des Marmottons pour les enfants, tartiflette géante et journée randonnée.

    Découverte de la randonnée hivernale

    La Doucy Cîmes, week-end dédié à la pratique de la randonnée en raquettes et du ski alpinisme, se déroulera le premier week-end du printemps, au cœur de la vallée de la Tarentaise. Cette 3ème rencontre de techniques de randonnées hivernales, organisée par la station de Valmorel Doucy et la Fédération Française de la Montagne et d'Escalade (FFME), a pour ambition de fédérer le public autour des pratiques de randonnées hivernales lors d'un week-end festif et sportif. Le cadre préservé et boisé de Doucy-Combelouvière est un fabuleux site de découverte de cette activité en plein essor.

    La Doucy Cîmes est une occasion unique de découvrir la raquette à neige et le ski de rando : les amoureux de la montagne pure trouveront sur ces terres un paradis indompté où la nature reste seule maitresse de son univers. Grâce aux différents ateliers proposés, les randonneurs découvrent cette discipline ou se perfectionnent. Samedi soir : course nocturne ouverte à tous autour de la station. Dimanche : sortie journée dans le massif de la Lauzière.

    Cette pratique revient au devant de la scène, grâce notamment à la simplicité d’utilisation du matériel et la liberté que procure cette discipline. En effet, la raquette à neige et le ski de randonnée se pratiquent dans des espaces « vierges », où les remontées mécaniques et les dameuses n’ont pas leur place. La nature y est préservée.

    C'est aussi une discipline sportive à part entière avec ses champions et ses compétitions, pour donner le meilleur de soi même... et atteindre ses propres limites.


    Programme détaillé

    SAMEDI 19 MARS

    Les activités se déroulent sur les pentes de la station, à distance des pistes de ski. Les participants évoluent au cœur de la féérie des forêts de Doucy. Ils se rendent à l’atelier de leur choix par un des nombreux parcours, en fonction des envies, du temps de trajet, de la distance à parcourir et de la difficulté.



    9h00 : Présentation du programme de la Doucy Cîmes

    Validation des inscriptions aux activités du week-end autour d’un café d’accueil. Remise de la carte situant les nombreux ateliers, les points de rendez-vous, et les différents parcours balisés, avec indication des difficultés, des distances et du temps de trajet.

    Ateliers montagne et dÉcouverte :

    Parc ARVA Ortovox : Rechercher des victimes en avalanche en utilisant l’ARVA, la pelle et la sonde.

    Igloo : Apprendre à fabriquer un abri de fortune avec une pelle, ses skis ou ses raquettes.

    Orientation : Utiliser les instruments d’orientation (carte, boussoles et altimètre) pour retrouver son itinéraire.

    Atelier technique avec corde : Franchir un passage délicat avec une corde et en descendre avec un mini rappel

    Lecture de paysage : Comprendre et surtout faire le lien entre la carte et le terrain pour repérer les zones à risques de la montagne enneigée.

    Techniques et conseils sur la pratique de la raquette et le ski de rando

    13h : Barbecue, rendez-vous au secteur des Echappeaux pour un barbecue au milieu des étendues de neige.

    19h : Challenge des Marmottons pour les enfants, à pieds, les 6 à 13 ans évoluent sur un parcours adapté. Inscription à l’avance et à partir de 18 h sur le front de neige.

    19h30 : Course Nocturne (environ 1 h) un départ en raquettes, en skis de rando ou à pieds pour découvrir la forêt avec des boucles dans les bois. Adultes et enfants à partir de 14 ans. Inscription à l’avance et à partir de 18 h salle Energie.

    20h30 : Récompense des champions avec remise des prix, apéritif clôturant la journée et annonce du programme de dimanche. Tartiflette géante en musique.



    DIMANCHE 20 MARS

    9h00 : Journée randonnée dans le Massif préservé et enchanteur de la Lauzière, pique-nique ou repas au refuge du Logis des Fées ou balade familiale sur les crêtes de Combelouvière.

    Ces activités peuvent être pratiquées en raquettes ou en skis de rando (matériel de sécurité obligatoire non fourni).

    16h30 : Clôture de la troisième édition de la Doucy Cîmes


    Conditions de participation

    Etre licencié(e) FFME, ou assuré(e) FFME, ou autre assurance personnelle
    Etre âgé(e) de 18 ans ou accompagné des parents,
    Etre en possession du matériel de montagne obligatoire,

    Tarifs :
    55 € par personne pour la formule week-end
    25 € / jour pour l’encadrement avec l’équipe de la FFME : inscription sur place à l’Office de Tourisme
    6 € la Course Nocturne, 3 € le Challenge Marmottons  (prévoir casques et lampes frontales) : inscription à l’avance et à partir de 18 h

    Inscription à la formule week-end

    Une nuit dans les résidences de Doucy Réservations (draps fournis)
    Barbecue du samedi midi et la tartiflette géante du samedi soir
    Participation aux ateliers encadrés et parcours libres le samedi et  le dimanche
    Possibilité de réserver le petit-déjeuner dans un restaurant de la station (6,50 €/personne)

    L’inscription ne comprend pas :
    Repas du dimanche midi (pique-nique à apporter par vos soins ou repas au refuge le Logis des Fées)
    Location du matériel
    Assurance FFME

    INFORMATIONS ET RÉSERVATION :

    www.doucy-reservations.com/doucycimes/2011/index.html

    www.valmorel.com

  • 26-27 mars 2011 : Week-end au Marteau

    Les ventes aux enchères correspondent à des valeurs tout à fait actuelles (mode « vintage », achat au meilleur prix, goût pour l’art et la culture), leur mode de fonctionnement est encore mal connu du grand public.

    Pour la sixième année consécutive, le SYMEV, syndicat national des maisons de ventes aux enchères, invite le public à venir se familiariser avec les enchères lors du Week-end au Marteau dans l’une des 100 maisons de ventes aux enchères participantes les 26 et 27 mars prochains.

    C’est l’occasion ou jamais d’aller faire expertiser le bijou ou le tableau de grand-maman oublié au fond du grenier depuis des années. Les commissaires­‐priseurs feront des estimations gratuitement tout le week-end.

  • 17 mars : Fêter la Saint Patrick

    Fêtez la Saint-Patrick comme il se doit où que vous soyez dans le monde !

    Même si vous ne vous trouvez pas en Irlande au moment de la Saint Patrick, il vous sera possible de la célébrer dans n'importe quelle grande ville européenne où les bars irlandais se préparent à fêter l'évènement toute la nuit.

    Si vous vous trouvez à Paris, le Carr's, à deux pas de la rue de Rivoli, est une adresse très populaire car typique, bien connue des Irlandais eux-mêmes. A Rome, l'ambiance sera doublement à la fête car l'Italie fêtera ce jour-là ces 150 ans. Rendez-vous au Finnegan Irish Pub pour vivre la Saint Patrick dans ce bar de la capitale italienne qui revendique être le seul pub irlandais à être tenu par de vrais Irlandais ! Et si vous avez envie de passer ce week-end qui s'annonce festif en Italie, voici une liste d'auberges de jeunesse à Rome.

    A Londres, Saint Patrick's Day est un événement très populaire. De nombreux pubs irlandais se trouvent du côté de Fleet Street, comme le Tipperary, qui se trouve être le pub le plus ancien de la capitale britannique et qui bénéficie d'un joli cadre car construit dans un bâtiment du 13ème siècle.

    Si vous vous trouvez du côté de Berlin, ne ratez pas The Lir, un très beau pub avec terrasse extérieure situé sur Flensburger Strasse, et qui vous propose de faire la fête ‘comme les irlandais' à cette occasion ! A Barcelone, savourer une pinte juste en face de la Sagrada Familia, le chef d'œuvre de Gaudi, en vous rendant au Michael Collins Pub. Si vous souhaitez vous rendre en Espagne à cette occasion, vous trouverez ici nos meilleures auberges de jeunesse à Barcelone.

    Une autre adresse sympathique, mais cette fois-ci à Prague : le James Joyce Irish Pub a été recommandé par le New York Times pour son authenticité, sa bonne cuisine traditionnelle, son grand choix de bières et ses petits prix ! Enfin, si vous avez la chance de vous trouver à Amsterdam le 17 mars prochain, arrêtez-vous au Mulligans, le pub irlandais le plus connu de la ville, à deux pas de la bouillonnante Rembrandtplein (Rembrandt Square).

    En Amérique du Nord et en Australie

    alt

    En Amérique du Nord et en Australie aussi, il vous sera possible de fêter dignement la Saint Patrick.

    A New York, de nombreux pubs de l'Upper East Side vous offriront une ambiance survoltée ! Le McSorlay's Old Ale House, le pub irlandais le plus ancien de la ville, est ouvert depuis 1854 et est une adresse d'habitués, et si vous aimez les défis, le Paddy McGuire's Ale House se vente de servir les plus grosses pintes de Guinness de New York !

    A Montréal, le Hurley's Irish Pub est l'un des pubs les plus populaires de la ville, avec sa carte de bières et de whiskys impressionnante et ses habitués irlandais prestigieux tels qu'Ewan McGregor et Steve Nash.

    Enfin, à Sydney aussi la Saint Patrick sera à l'honneur. Pour fêter ca, rendez-vous au Hero of Waterloo ou au Lord Nelson. Tous deux sont très populaires auprès des habitués et se trouvent dans le quartier des ‘Rocks', l'un des plus agréable de la ville, juste au bord de l'océan !

  • 26 mars 2011 : 4e EARTH HOUR "60 minutes pour la Planète"

    Earth Hour est un événement mondial à l’initiative du WWF durant lequel les citoyens, les pouvoirs publics, les villes et les entreprises éteignent leurs lumières pendant 1 heure pour lutter contre le changement climatique.

    Nous vous invitons à rejoindre le mouvement Earth Hour

    Eteignez vos lumières le samedi 26 mars de 20h30 à 21h30.


    Entreprises

    Imprimez l’affiche et installez-la en évidence dans vos locaux.

    Enseignants

    Sensibilisez vos élèves aux impacts du climat sur la planète avec les kits pédagogiques.

    Citoyens

    Informez votre entourage en diffusant l’information sur les réseaux sociaux et valorisez votre engagement !

    http://earthhour.fr

  • 4-5 mars 2011 : Collecte des Restos du Cœur

    Les 4 et 5 mars, les Restos du Cœur organisent une grande collecte d’aliments dans les supermarchés.
    58 000 bénévoles des Restos et des salariés volontaires d’entreprises partenaires (Danone, Carrefour, Sodexo…) seront présents dans les super et hypermarchés de France pour collecter des denrées non périssables, indispensables au fonctionnement de l’association jusqu’à fin mars et au delà.

    Conserves de viandes ou poissons, desserts, légumes, café, aliments pour bébé, produits d’hygiène… sont les bienvenus.

    Cet hiver, les Restos du Cœur ont dû faire face à une augmentation de 5% du nombre des bénéficiaires et soulignent que la situation est de plus en plus difficile.

    En 2010, les dons récoltés dans plus de 40 00 magasins ont permis aux Restos de servir 5,1 millions de repas.

    www.restosducoeur.org

  • 22 avril 2011 : cours de jardinage pour les 4-12 ans

    Cours de jardinage pour les 4-12 ans

    Jardin de la Petite Rochelle (61)


    Les animaux utiles du jardin

    Préparez les prochaines vacances de vos enfants en les inscrivant à un atelier ludique et pratique. Emilie leur apprendra à reconnaître les petites bêtes utiles et les insectes ravageurs qui peuplent nos jardins. Il pourront les observer au microscope et construire un abri à coccinelles.



    Le printemps arrive et il y a tant à faire au jardin…


  • 15 mars-21 août 2011 : Brassens ou la liberté à la Cité de la musique

    Joann Sfar, dessinateur et Clémentine Deroudille, journaliste, organisateurs, révèlent le copain d'abord derrière le chanteur au talent d'écrivain reconnu maintenant et considéré, bien malgré lui, comme pilier de la chanson française.

    L'exposition Brassens ou la liberté est ouverte à la Cité de la musique depuis le 15 mars et durera jusqu'au 21 août.
    2011 marque la célébration du double anniversaire de la naissance et de la mort de Brassens. Le grand Georges, disparu il y a 30 ans, aurait eu 90 ans cette année…

    Le créateur du chat du rabin est un grand admirateur de Georges Brassens. Il a réalisé de nombreux dessins inspirés par sa vie et son œuvre et il a tenu à incarner le rôle du chanteur dans son Gainsbourg, vie héroïque. L'équipe du film a réalisé un vrai décor de cinéma avec la façade de l'impasse de Florimont, où Brassens, vécu 22 ans avec Jeanne et Marcel Planche. Les illustrations de Sfar mettent l'accent sur la virulence des textes de Brassens. Certains comme Le Gorille ou La mauvaise réputation avaient été censurés, à leur sortie en 1952.



    J'étais partie dans l'idée de travailler sur un bon grand-père, quelqu'un qu'on écoutait en famille, et… , je suis tombée amoureuse de lui ! Je me suis aperçue à quel point c'était un libertaire, un bon vivant, quelqu'un de très dionysiaque, de très viril, confie Clémentine Deroudille. Il y a comme une chape de plomb qui est tombée sur Brassens, quelque chose de très consensuel qui est à l'opposé de ce qu'il était, regrette-t-elle. La journaliste a consacré un an de recherches à l'exposition. Elle a eu accès à des documents rares et parfois inédits, auprès des ayants droits et des amis du chanteur pour construire le fil conducteur de l'exposition, à la fois chronologique et thématique. Brassens détestait l'autorité mais il disait ce qu'il pensait dans une poésie et dans une langue extraordinaires, conclut l'organisatrice
    A l'aide de multiples photographies, archives sonores, illustrations et musiques, les visiteurs auront l'impression de pénétrer dans la tête de Georges Brassens…

  • 14-18 mars : l'Adie à Pôle Emploi

    Le partenariat de l'Adie avec Pôle emploi a pour but de présenter le microcrédit comme outil d'insertion professionnelle. Des conseillers de l'Adie seront présents dans plus de 100 agences Pole Emploi.
    L’objectif de cette action nationale est de faire connaître aux demandeurs d’emploi l’action que mène l’Adie auprès des personnes exclues du système bancaire et les solutions que propose l'association pour les aider à créer leur propre activité.

  • Mesures pour l'Emploi des jeunes et des séniors

    Nicolas Sarkozy a annoncé hier une série de mesures destinées à favoriser l'emploi notamment des jeunes et des plus de 50 ans, les plus touchés par le chômage de longue durée.

    DEVELOPPER L'ALTERNANCE
    Réformer la taxe d'apprentissage devrait permettre de dégager entre 60 et 90 millions d'€ supplémentaires par an.
    Système de bonus-malus devrait être instauré : dans les entreprises de plus de 250 salariés, le quota de 3% porté à 4% et modulé en fonction de l'effort de l'entreprise. 
    Ainsi, le taux de la contribution supplémentaire à l'apprentissage augmentera de 0,1 à 0,2% pour les entreprises employant moins d'1% de jeunes en alternance, restera à 0,1% pour celles qui sont entre 1% et 3%, et sera réduit à 0,05% pour celles qui sont entre 3% et 4%.

    Les entreprises dépassant le quota de 4% bénéficieront d'une prime de 400 € par contrat et par an.
    Le respect du quota de 4% devrait permettre d'embaucher, en alternance, 135 000 jeunes supplémentaires par an.
    Malheureusement le quota actuel de 3% n'est pas appliqué, le taux de salariés en alternance dans les entreprises de plus de 250 salariés n'est que de 1,7%…

    PME

    Exonération totale de charges sociales pendant six mois pour toutes les entreprises de moins de 250 salariés qui embauchent un jeune en alternance supplémentaire. Cette aide s'appliquera à compter du 1er mars 2011.
    Avec cette mesure, le gouvernement espère augmenter de 25% le nombre de contrats en alternance dans les entreprises de moins de 250 salariés, fixant l'objectif de 50 000 contrats supplémentaires en deux ans.>

    AUGMENTER L'OFFRE DE FORMATION EN CFA
    Programme doté de 500 millions d'€, financé par le grand emprunt: 250 millions d'€ consacrés au financement de 50 projets de développement des formations;
    250 millions d'€ pour créer 15 000 places supplémentaires ou consolider des solutions d'hébergement en direction des jeunes PARTENARIAT AVEC LES CONSEILS REGIONAUX.
    Le gouvernement fixe l'objectif de 800 000 jeunes en alternance pour2015, et à terme un million d'apprentis. Pour un euro versé par l'Etat, un euro sera versé par les conseils régionaux.

    CONTRAT D'AUTONOMIE
    Lancé en 2008, il concerne les jeunes de 16 à 25 ans issus des quartiers. 7 000 nouveaux contrats en 2011, soit un total de 15 000 contrats cette année.

    CHÔMEURS DE LONGUE DURÉE
    Entretien dans un délai de trois mois avec un conseiller de Pôle emploi pour les personnes au chômage depuis plus d'un an. Ces entretiens auront lieu entre mars et juin.

    CONTRATS AIDES
    250 millions d'euros de contrats aidés supplémentaires sur les douze prochains mois, qui vont s'ajouter aux 390 000 déjà programmés pour 2011. FORMATION
    L'Etat va prendre en charge le financement de formations supplémentaires en augmentant de 30% le nombre des entrées. DEMANDEURS D'EMPLOI DE PLUS DE 45 ANS
    Les entreprises qui embauchent un demandeur d'emploi de plus de 45 ans en contrat de professionnalisation bénéficieront d'une aide supplémentaire de 2 000 euros par contrat, financée par l'Etat.

    Comme pour les médicaments inefficaces mais non dénués d'effets secondaires, l'ensemble de ces recettes présenté comme nouvelles ressemble fort à un relooking de procédés éculés et coûteux qui n'ont jamais réussi à endiguer le chômage !

  • Hausse record des prix alimentaires

    Les Français, déjà confrontés à la hausse des dépenses courantes, devront également supporter une forte augmentation des produits alimentaires. Cette flambée des prix serait due à la répercussion du coût des matières premières.

    Cependant, entre 2008 et 20010, les denrées brutes avaient baissé sans que cela se répercute dans les linéaires… L'ajustement des prix a sens unique suscite avec raison la colère des consommateurs.

    Cette année, la hausse des produits alimentaires va encore alourdir le budget des Français et venir s'ajouter au niveau record du prix de l'essence et les dépenses de logement qui représentent déjà 25% du budget.

    Les salaires ne suivent pas et le nombre de personnes vivant sous le seuil est en croissance régulière et dénoncé par les associations.

    Click here to find out more!


  • 20 mars 2011 : premier tour des élections cantonales

    Les 20 et 27 mars lors des deux tours des élections cantonales, les Français sont appelés à voter pour renouveler une partie des conseillers généraux. Ce scrutin est le dernier avant la présidentielle de 2012. Il servira de baromètre pour mesurer les forces politiques en présence, même si l'enjeu est avant tout local et que seulement la moitié  des cantons est appelée aux urnes.

    Un sondage Harris Interactive crédite la gauche (PS et PRG) de 32%, la droite de 28%, et le FN (aucun élu actuellement dans les conseils généraux), de 15%.

    10 361 candidats sont en concurrence pour 2 026 sièges. Ce sont les dernières avant la création du conseiller territorial, prévue en 2014.

  • Tours : Le motard des douanes est mort

    Le motard des Douanes accidenté hier soir vient de mourir.

    Il avait été hospitalisé dans un état grave après avoir été percuté sur l'autoroute A10 entre Poitiers et Tours. Le douanier coursait des trafiquants. Le véhicule pris en chasse a été retrouvé abandonné avec plus de 400 kg de stupéfiants à l'intérieur. Le conducteur a réussi à prendre la fuite.

    Quatre personnes, interpellées dans d'autres voitures interceptées à proximité des lieux, sont en garde à vue. La juridiction inter régionale spécialisée (JIRS) de Paris mène l'enquête.

  • Paris : alerte à la bombe, la Tour Eiffel évacuée

    3 000 visiteurs ont dû quitter la Tour Eiffel cet après-midi en raison d'une alerte à la bombe. Lancée par un coup de fil anonyme, l'alerte s'est révélée sans fondement et a été levée vers 20h.

    Après une fouille complète des étages, aucun colis suspect n'ayant été retrouvé la Tour Eiffel devait accueillir à nouveau les visiteurs. Ce genre d'incident avait déjà eu lieu deux fois à l'automne dernier.

    Le monument emblématique de Paris reçoit près de sept millions de visiteurs chaque année.


  • Cantonales 2011 : victoire du PS, déroute à l'UMP, progression du FN

    alt

    Ces élections ont été marquées par abstention record : 55,68% au premier tour et 55,22% au second. Après le dépouillement de la quasi-totalité des bulletins de vote, la gauche affiche un score 49,9% dont 35,74 % pour le PS. La droite 35,87% avec seulement 20,21% pour l’UMP. Le FN progresse à 11,56%. Il n'avait pas de conseillers généraux sortants et obtient deux élus départementaux : Jean-Paul Dispard, dans à Brignoles (Var), et Patrick Bassot, à Carpentras-nord (Vaucluse). Des conseillers généraux FN avaient déjà été élus en 1998 et 2004. Le ministère de l'Intérieur doit publier les résultats définitifs à 16h.

    Au soir des résultats, les partis politiques se mobilisaient déjà pour les élections présidentielles de 2012.

    Les Français ont ouvert la porte du changement aujourd'hui et nous allons nous y engouffrer, a déclaré Martine Aubry, première secrétaire du PS en parlant dès dimanche soir du devoir de victoire en 2012. La gauche détenait 58 départements et en a conquis au moins deux : le Jura et les Pyrénées-Atlantiques. Elle pourrait en remporter 4 autres lors de l'élection des présidents des conseils généraux jeudi : la Savoie, la Loire, Mayotte et La Réunion.

    La droite contrôlait 48 départements mais doit se contenter d'un seul basculement en sa faveur : le Val d'Oise, terre d'élection de Dominique Strauss-Kahn.



    L'enjeu des cantonales revêt en priorité une dimension locale puisque ce scrutin sert à nommer les conseillers généraux. Ils décident de la politique globale du département. Cependant, comme les maires, les conseillers généraux sont aussi chargés d’élire les sénateurs. En septembre prochain, 4 000 conseillers généraux et les 36 000 maires de France seront appelés à renouveler la moitié des sièges au Sénat. L'issue des élections cantonales pourrait donc influencer la composition du Sénat. Historiquement dévouée à la droite, la majorité de cette assemblée pourrait basculer. Localement, la droite a perdu beaucoup d'électeurs ces dernières années.

  • Libye : la coalition frappe Misrata

    Les avions de l'union militaire internationale pour défendre le peuple libyen ont attaqué aujourd'hui les forces loyales à Kadhafi, faisant le siège de Misrata, venant ainsi en aide aux rebelles impuissants face aux blindés.

    Après l'intervention de la coalition internationale, l'aviation libyenne n'existe plus comme force de combat, affirme Greg Bagwell, un haut responsable de la Royal Air Force.


  • France Cantonales : participation encore plus faible à 12h

    A midi, dimanche, la participation était de 13,69 % contre 15,70% la semaine dernière à la même heure.

    Force est de constater que le scrutin, qualifié de local, ne passionne pas les Français. Et ce, malgré la percée du Front National au premier tour. Le parti de Marine Le Pen est en position de l'emporter dans 39 cantons et d'entrer ainsi dans les Conseils généraux.

    Selon les experts, une forte abstention favoriserai les extrêmes…



  • Rivesaltes : Il tue 3 personnes dans la rue

    Un plombier de 78 ans résident à Rivesaltes (66), a été pris aujourd'hui d'une folie meurtrière.

    En pleine rue, vers 16h, il a tiré sur deux employés municipaux, les blessant mortellement. Puis il a fait feu sur un autre passant qu'il a également tué. Le vieil homme a ensuite retourné l'arme contre lui. Grièvement blessé, il a été transporté à l'hôpital de Perpignan.

    La fureur meurtrière de Joachim Toro, aurait été déclenchée par une déception sentimentale. Il venait d'apprendre que son amie, âgée de 30 ans, le quittait…

  • Un Mirage 2000 s'écrase dans la Creuse

    Un Mirage 2000 de la base aérienne 116 de Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône) s'est écrasé pour une raison inconnue dans la nuit de mardi à mercredi dans la Creuse tandis que le pilote et le navigateur, deux militaires expérimentés, demeuraient introuvables en milieu de journée.



  • Internet : 25 % de la croissance en France

    Aujourd'hui, plus de 60% de la population et 93% des entreprises en France ont une connexion internet haut-débit. Pourtant l’impact réel d’internet sur l’économie française reste encore mal connu.

    C'est l'objet de l'étude réalisée par le cabinet américain McKinsey & Company avec le soutien de Google, intitulée Impact d’Internet sur l’économie française et sous-titré Comment Internet transforme notre pays.

    Selon les conclusions, internet représenterait 25% de la croissance française, en 2010. Depuis permis la création de 1,15 millions d'emplois en France ce qui concerne 4,2% de la population. Il est vrai que certains postes ont évolué vers le web mais les créations directes sont 2,5 fois plus nombreuses que les mutations.

  • Résultat cantonales 2011 : abstention et percée du FN

    Le premier tour des élections cantonales est marqués par une abstention de plus 55%. Plus d'un électeur sur deux ne se sent pas concerné et ne s'est pas déplacé. Le Parti socialiste obtient 25% des voix, et l'UMP 17%. Le Front National progresse nettement : plus de 15%. les autres formations politiques réalisent un score inférieur à 10 % : Front de gauche (9%), Europe Ecologie-Les Verts (8,30%), Divers gauche (4,84%), Radicaux de gauche (1,49%) et le MoDem (1,24%).

    Le parti de Marine Le Pen sera présent au deuxième tour dans 399 cantons et opposé au Parti socialiste dans 204 cantons…

  • Libye : Kadhafi résiste toujours

    Après 15 jours d'un mouvement de révolte sans précédent, Kadhafi continue de minimiser l'insurrection en Libye et reste sourd à la pression internationale…
    Désormais, l'ensemble de la région est tombé aux mains des insurgés et plusieurs villes à l'ouest sont contrôlées par l'opposition. Les manifestants se préparent se prépare à marcher sur Tripoli.

    La priorité, c'est de protéger les villes, de nous défendre, de ne pas perdre ce que nous avons gagné. L'étape suivante sera de mettre sur pied une armée d'union pour libérer Tripoli , déclare ce militaire. Il a rejoint les forces de l'opposition et se trouve dans un centre de maintenance de batteries anti-aériennes à Benghazi.

    La communauté internationale poursuit ses pressions pour obtenir le départ du dirigeant libyen.
    A Londres, le Premier ministre David Cameron juge légitime d'envisager la mise en place d'une zone d'exclusion aérienne au dessus de la Libye. Il n'est pas acceptable que le colonel Kadhafi puisse assassiner son propre peuple, avec des avions et hélicoptères de combat.

    Nous allons faire pression sur lui économiquement conjointement avec le reste de la communauté économique. Nous allons faire pression sur lui militairement, assure l'ambassadrice des Etats-Unis à l'ONU, Susan Rice. Nous cherchons tous les moyens de limiter la capacité de Kadhafi à se réarmer et se réapprovisionner en moyens financiers et militaires.

    L'exode…
    La Chine a déjà évacué 32 000 de ses ressortissants. Environ 2 000 Chinois sont encore sur le départ. Pékin a dépêché une frégate lance-missiles et des avions de transport militaires pour cette vaste opération.
    Plusieurs milliers de Nigériens travaillent en Libye comme ouvriers clandestins. 1 500 se sont repliés à Dirkou, localité du Niger proche de la frontière libyenne. A la frontière tunisienne, la situation des réfugiés atteint un niveau de crise humanitaire. 70 000 personnes ont passé la frontière depuis le 20 février. 14 000 personnes ont traversé la frontière hier et 15 000 autres étaient encore attendues, selon une porte-parole du HCR.

  • Côte d'Ivoire : les partisans de Gabgo s'en prennent à l'ONU

    La tension est encore montée entre les partisans du président ivoirien sortant Laurent Gbagbo et l'ONU.

    Hier à Abidjan, deux employés de l'ONU en Côte d'Ivoire, (Onuci), ont été enlevés  puis relâchés quelques heures plus tard, par des jeunes partisans de Gbagbo. Le même jour, des experts du Comité des sanctions de l'ONU et un officier des forces de maintien de la paix ont essuyé des tirs provenant des partisans de Gbagbo à l'aéroport de Yamoussoukro. Ils devait vérifier l'information concernant une livraison d'hélicoptères en provenance du Bélarus et n'ont pas pu le faire..
    Le Bélarus a démenti toute violation de l'embargo sur les armes décrété en 2004 et dénoncé une possible campagne destructrice.

    Laurent Gbagbo a fustigé un complot et un mensonge pour justifier une attaque de l'ONU. Il continue d'accuser l'Onuci d'être complice des rebelles (les Forces nouvelles), alliés à Alassane Ouattara. Les proches de Gbagbo prétendent que ses forces armées affrontent depuis plusieurs jours à Abidjan des éléments FN infiltrés en des combats meurtriers dans le quartier d'Abobo, fief de son rival.
    Le quartier ouest d'Yopougon, bastion de Gbagbo, est désormais constellé de barrages de jeunes patriotes, parfois armés de machettes et de gourdins. Leur chef Charles Blé Goudé a appelé la semaine dernière les jeunes à s'organiser en comités pour empêcher par tous les moyens l'Onuci de circuler. A Abobo et dans le quartier voisin d'Anyama, un couvre-feu a été reconduit jusqu'à jeudi matin.

    En raisin de l'exode de la population, la situation humanitaire devenait inquiétante. 3 000 personnes se sont déjà réfugiées dans deux missions catholiques dans une promiscuité indescriptible. Ceux qui sont restés chez eux, vivent un quotidien est très pénible, entre coupures d'eau et d'électricité et manque de nourriture.

  • Japon : réfroidir les réacteurs nucléaires

    Pour empêcher une catastrophe majeure, il est urgent de refroidir les réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima .

    Quatre hélicoptères et une canon à eau se relayent pour déverser des tonnes d'eau sur les réacteurs en surchauffe. Ils ont beaucoup de mal à intervenir en raison de la radioactivité qui reste très élevé.

  • Yemen : 52 morts et 126 bessés, état d'urgence déclaré

    alt

    A Sanaa, 52 personnes ont été tuées et 126 blessées ce vendredi à Sanaa cours d'affrontements entre les forces de l'ordre et des manifestants. Le président Saleh exprimé ses regrets… pour les victimes mais vient instaurer l'état d'urgence au Yémen. Il a demandé l'évacuation de la place de l'Université, symbole de la mobilisation.
  • Joggeuse disparue : le corps retrouvé est celui de Patricia Bouchon

    On peut dire que c'est le corps de Patricia Bouchon avec certitude, a déclaré hier soir le procureur de Toulouse lors d'une conférence de presse. Nous avons retrouvé un corps mais nous n'avons toujours pas de suspect…, a t-il ajouté.

    Dix semaines après la disparition de la joggeuse, un chasseur avait découvert le cadavre mardi soir à 10 km de Bouloc.


    Un périmètre de sécurité avait été mis en place, les techniciens de l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale ont procédé à différents prélèvements ADN. Ce sont ces analyses qui ont permis de lever tous les doutes. Les experts de la gendarmerie scientifique avaient cependant identifié l'alliance de Patricia Bouchon. L'autopsie réalisée hier a révéle que la victime avait reçu plusieurs coup à la tête.
    La mère de famille de 49 ans n'est jamais rentrée de son jogging matinal près de son domicile à Bouloc, au nord de Toulouse.
    Au cours des importantes recherches effectuées pour la retrouver, des effets personnels lui appartenant et des traces de sang avaient été découverts sur un chemin de terre.

    Le procureur de Toulouse avait ouvert une information judiciaire contre X pour homicide volontaire. Un homme avait été placé en garde à vue puis relâché. Pour les enquêteurs, il ne fait aucun doute que Patricia Bouchon a été victime de violences, même s'ils n'en connaissent ni les causes ni la nature…

    .

  • Syrie : contestation et repression s'amplifient

    alt

    A Deraa, à 120 km au sud de Damas, des centaines de manifestants ont mis le feu au palais de justice, à d'autres bâtiments et voitures.

    Depuis vendredi, les violentes protestations contre le régime ne cessent d'augmenter.

    Les forces de sécurité syriennes ont usé de tirs de gaz lacrymogènes et de balles réelles, faisant un mort et plus de 100 blessés.

  • Un informaticien de British Airways impliqué dans un attentat

    Le tribunal de Woolwich, dans le sud-est de Londres, a retenu quatre chefs d'accusation contre Rajib Karim, 31 ans, originaire du Bangladesh. Il a notamment usé de sa position d'informaticien au sein de British Airways pour préparé un attentat suicide. Avec la complicité du prédicateur radical Anwar al-Awlaki, lié à Al-Qaïda, il avait tenté de faire sauter un avion..
    Il était très impliqué dans la cause jihadiste et dans l'extrémisme religieux et voulait être un martyr, a expliqué le procureur.
    Le jeune homme, décrit par ses collègues comme "bien éduqué et courtois. Il s'était bien intégré dans l'entreprise et a demandé à suivre une formation pour faire partie du personnel de bord. Pendant son procès, Rajib Karim, a nié p avoir planifié un attentat contre un avion. Il a assuré qu'il était venu en Grande-Bretagne en 2006 pour faire soigner son fils car il craignait qu'il ait un cancer de l'intestin. Il a néanmoins reconnu avoir transféré des fonds à des fins terroristes et participé à la production et à la distribution d'une vidéo pour  une organisation islamiste interdite au Royaume-Uni, la Jamayetul Mujahideen Bangladesh. Il a également admis avoir été volontaire pour participer à des camps d'entraînement et avoir incité d'autres personnes à en faire autant. Sa peine sera prononcée le 18 mars.

  • Nucléaire Japon : évolution encourageante à Fukushima

    L'arrosage intensif des réacteurs a repris ce matin. Selon Tepco, les actions menées hier ont déjà eu un effet positif…

    Avec des lignes électriques provisoires, Tepco tente également de rétablir l'alimentation électrique de la centrale afin de remettre en route les pompes refroidissant les réacteurs et de remplir les piscines.

    Hier, pour la première fois, des experts ont noté une première évolution encourageante à la centrale de Fukushima où 4 des six réacteurs ont été gravement endommagés par des explosions et des incendies. A la mi-journée, plusieurs camions citernes équipés de canon à eau ont déversé des dizaines de tonnes d'eau, sur le réacteur 3, afin d'empêcher les barres de combustible d'entrer en fusion. La structure externe de ce réacteur a été détruite par une explosion d'hydrogène et la piscine de stockage du combustible usagé a été endommagée. Ces opérations visent aussi à refroidir les réacteurs 1, 2 et 4 et que sa piscine de stockage. Les barres entreposées doivent être immergées constamment pour les empêcher de chauffer et d'entraîner des rejets radioactifs.

    La violence du séisme et du tsunami qui a suivi, est à l'origine de destruction les protections maritimes de la centrale datant des années 1970.

  • Libye : l'Onu a autorisé les frappes aériennes

    Après trois jours d'âpres négociations, l'ONU a voté dans la nuit en faveur d'un recours à la force contre les troupes du colonel Kadhafi. Le Conseil de sécurité a adopté une résolution autorisant à prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger les civils et imposer un cessez-le-feu à l'armée libyenne, y compris des frappes aériennes. L'opération militaire devrait intervenir dans quelques heures selon le gouvernement français.

  • Education : enquête sur les violences scolaires

    Une étude sur les victimes de violence scolaire débute aujourd'hui. Elle concernera les élèves du second degré et devrait être reconduite tous les deux ans, selon le président de l'Observatoire international de la violence scolaire.
    Parallèlement, Luc Chatel recevra au ministère de l'Education nationale, des personnalités dénonçant le développement inquiétant du harcèlement entre élèves. Parmi ces lanceurs d'alerte,on retrouve le pédopsychiatre Marcel Rufo, le sociologue, Edgar Morin, Hubert Montagner, directeur de recherche à l'Inserm, ainsi que des psychologues, psychanalystes et médecins. Quelle que soit la sociologie de l'établissement, 15% des élèves environ (9% en tant que victimes, et 6% en tant qu'auteurs) sont concernés régulièrement par ces humiliations, violences verbales ou physiques insistantes, qui entament la confiance des victimes en eux-mêmes et en l'école, s'alarment-ils. Ils avaient sollicité par écrit l'attention des ministres de l'Education, de la Santé, de la Cohésion Sociale, au président de la Halde et à la Défenseure des enfants sur l'augmentation de ce genre d'agressions.

  • Paris : le cadavre d'un jeune homme à Belleville

    Le corps sans vie d'un jeune homme d'environ 20 ans a découvert dimanche après midi dans le quartier de Belleville à Paris XIe.

    Son torse présentait une entaille faite à l'arme blanche et sa tête portait des traces de coups. Selon les enquêteurs, qui s'orientent vers l'hypothèse d'un règlement de comptes, il était connu de la police pour de mauvaises raisons. Le secteur est régulièrement fréquenté par les dealers.


  • Un sommet décisif à Paris contre Kadhafi

    La France a convoqué à Paris à l'Elysée, ce samedi un sommet des représentants de la coalition militaire internationale pour l'intervention en Libye. Il s'agit de décider de l'opportunité du déclenchement des frappes aériennes en Libye. Annoncé jeudi soir comme imminent, le recours à la force semble avoir besoin de cette nouvelle séance diplomatique qui réunira l'Union européenne, la Ligue arabe, l'Union africaine, l'ONU et les Etats-Unis. L'objectif est d'afficher une position cohérente et déterminée face à Kadhafi.

    Les premières réactions du régime libyen après l'adoption de la résolution 1973 de l'ONU prévoyant une protection des civils par tous moyens seront évalués. En effet, bien que son gouvernement se soit engagé hier après-midi à observer un Cessez-le-feu, des bombardements ont eu leu cette nuit à Benghazi.

  • Jérusalem : explosion dans une gare routière

    Une bombe a explosé dans un bus près de la principale gare routière et de l'Hôtel de ville de Jérusalem faisant au moins 31 blessés dont deux graves.

    Selon la radio israélienne, une femme aurait succombé à ses blessures. selon les services d'urgence. La police soupçonne un attentat et pointe du doigt des activistes palestiniens.

    Cette explosion survient dans un climat de tensions accrues, entre Israël et les militants du Hamas, à Gaza. S'il s'agit d'un attentat, il n'a pas encore été revendiqué…


  • Violence à l'école primaire : Luc Chatel annonce un Conseil de lutte contre les discriminations

    Après la publication du fameux rapport sur ces petites violences à l'école, qui font de gros dégâts sur plus de 10% des enfants, Luc Chatel, notre ministre de l'Education, toujours très réactif dans les effets d'annonces, a immédiatement décidé l'instauration d'un Conseil scientifique contre les discriminations à l'école. Le communiqué évite soigneusement la question du financement mais insiste sur l'objectif de la lutte contre le harcèlement scolaire. Sans dire avec quels moyens il précise qu'il sera présidé par François Heran, ancien directeur de l'Institut national des études démographiques.

    Nous voilà rassuré … Un démographe est, à juste titre sûrement beaucoup plus qualifié pour observer la forte croissance des commissions et autres études, que pour surveiller les élèves du primaire en les cours de récréation…

  • Sucy-en-Brie : un bébé retrouvé dans les poubelles

    Un habitant de Sucy-en-Brie (Val-de-Marne) qui sortait ses poubelles a entendu des bruits provenant d'un conteneur à ordures. Il ne s'attendait pas à découvrir un nourrisson enveloppé dans un sac poubelle.

    Les services de secours ont été prévenus aux alentours de 8h. Le petit garçon souffrait d'hypothermie mais il a été jugé viable par le Samu et transporté à l'hôpital Henri-Mondor.




  • Pakistan : 10 morts dans un nouvel attentat

    Dans le nord-ouest du Pakistan, une bombe destiné a éliminer le convoi de Fazlur Rehman, chef d'un parti islamiste a explosé. Dix personnes, au moins, ont été tuées.

    Hier, un kamikaze à moto était l'auteur d'un attentat visant la même cible. Une bombe avait explosé à proximité d'un meeting du parti islamiste, faisant également dix victimes.

    Fazlur Rehman, a déclaré qu'il était indemne sur une chaîne télévision pakistanaise. Le dirigeant du parti religieux Jamiat Ulema-e-Islam, aile Fazl, avait participé quelque temps à la coalition au pouvoir avant de rejoindre l'opposition.

    Au Pakistan, depuis en trois ans et demi, 4 200 personnes ont été tuées dans 450 attentats suicides. La plupart sont attibués aux Talibans alliés à Al-Qaïda.

  • Afghanistan : 6 soldats français blessés ‎dans un attentat

    Un kamikaze a fait exploser hier sa voiture piégée près d'un véhicule de transport de troupes devant l'école de Tatarkhel, dans le district de Tagab de la province de Kapisa, dans le centre de l'Afghanistan. Six soldats français et quatre civils afghans, dont 3 enfants ont été légèrement blessés.

    Les soldats blessés été évacués vers l'hôpital militaire français de Kaboul. Les civils blessés ont été traités par des militaires français à la base avancée de Tagab. Les talibans ont revendiqué l'attentat en prétendant avoir tué un dizaines de soldats.

    4 000 militaires français sont déployés en Afghanistan. Depuis 2001, 55 sont  morts en exercice.

  • Libye : Benghazi menacée

    Les troupes du colonel Kadhafi avancent toujours vers Benghazi, ville où à débuté l'insurrection courageuse le 16 février. Depuis la rébellion y a installé sa représentation provisoire et planter symboliquement l'ancien drapeau du temps de l'indépendance en signe de victoire.
    Actuellement tous les témoignages concordent pour dénoncer d'épouvantables boucheries.
    Malgré ces massacres, l'exclusion aérienne de la Libye réclamée par de nombreux pays n'a pas encore été décrétée par le Conseil de sécurité des Nations Unies. Sous la pression internationale la décision doit être soumise à un vote de l'ONU cet après midi. La menace d'un veto russe ou chinois paralyse les velléités d'action.

  • Agression d'un bijoutier à Paris : ce n'est pas un braquage

    Hier matin vers 11h, une agression a eu lieu à la bijouterie l'Œil Bleu, 178 avenue Victor Hugo, à Paris XVIe. Des témoins ont entendu des coups de feu. Le bijoutier a été très gravement blessé et transporté dans un état critique à l'hôpital Georges Pompidou. Il a été atteint de deux balles au thorax et flanc gauche.

    Selon les enquêteurs, il ne s'agirait pas d'un braquage comme tout le monde l'a cru au départ.

    Le magasin est une bijouterie fantaisie où il n'y a rien à voler. Le bijoutier a été blessé avec son arme après un rendez-vous avec une connaissance.

    Ils seraient vraisemblablement descendus au sous-sol pour s'expliquer. La discussion aurait dégénéré et, se sentant agressé le bijoutier a du sortir son arme. Avant que le revolver ne change de main au cours d'une bagarre, l'adversaire s'est retrouvé en possession de l'arme et a tiré.


  • Gaza : raid israélien, 2 morts

    Deux Palestiniens ont été tués dans la bande de Gaza à la suite d'une opération aérienne de l'armée israélienne à l'est de Jabaliya.

    Une porte-parole militaire de Tsahal a confirmé et justifié ce raid : un appareil de l'armée de l'Air a attaqué dimanche matin une cellule de terroristes qui s'apprêtait à tirer une roquette contre Israël à partir du nord de la bande de Gaza. Les principaux mouvements palestiniens de Gaza, réunis la veille sous l'égide du Hamas, se sont déclaré prêts à un retour au calme et à une trêve tacite après une escalade de la violence, à condition qu'Israël en fasse autant.
    Nous nous tenons prêts à agir avec une grande force et une grande détermination pour mettre fin aux tirs de Gaza, avait affirmé vendredi lBenjamin Netanyahu, le Premier ministre israélien. Aucune société civilisée n'accepterait de telles attaques aveugles contre ses civils, a-t-il ajouté.

    Israël va déployer près de Beersheva, une batterie du système de défense antiroquettes Dôme de fer pour un test.
    Ce système doit permettre d'intercepter des roquettes d'une portée de 4 à 70 km tirées depuis la bande de Gaza. Chaque batterie comprend un radar de détection et de pistage, un logiciel de contrôle de tir et trois lanceurs équipés chacun de 20 missiles d'interception.
    Le ministre de la Défense israélien a pris cette décision à la suite des tirs de roquettes en provenance de Gaza ces derniers jours.

  • Un corps démembré découvert à Bagnolet

    Hier soir, un corps démembré a été découvert à Bagnolet (Seine-Saint-Denis). 

    La tête, les jambes et le tronc étaient distincts et visibles depuis l'accès de l'hypermarché Auchan en contrebas de la bretelle qui relie le périphérique intérieur à l'autoroute A3. Un homme a alerté la police.

    Les membres de cette dépouille avaient été rassemblés dans un sac poubelle. La dépouille, en état de décomposition, était partiellement vêtue. ll est encore trop tôt pour savoir avec certitude s'il s'agit d'une femme ou d'un homme. La brigade criminelle de Paris enquête.

  • Libye : L'Otan supervisera la zone d'exclusion aérienne

    Les pays de l'Otan ont conclu un compromis laborieux hier sur la Libye. Ils vont prendre le relais de la coalition pour imposer une zone d'exclusion aérienne. C'est donc l'OTAN qui prendra le commandement militaire. Pour le moment les frappes au sol sont exclues de sa responsabilité.

    Nicolas Sarkozy a rappelé que la résolution 1973 du Conseil de sécurité de l'Onu n'avait autorisé le recours à la force que pour protéger les populations civiles libyennes contre les attaques des forces loyales à Mouammar Kadhafi.

    M. Kadhafi, s'il est convaincu de crimes contre l'humanité, sera déféré devant un tribunal pénal international… mais ce n'est pas à nous de décider du sort de de M. Kadhafi", a-t-il poursuivi.

  • Haïti : Aristide rentre au pays pour les élections

    Chassé d'Haïti en 2004, l'ex-président Jean-Bertrand Aristide quitte l'Afrique du Sud pour revenir dans son pays, à quatre jours du second tour de la présidentielle. Il jouit toujours d'une grande popularité parmi les milieux défavorisés.

    M. Aristide avait expliqué mi-janvier, vouloir rentrer à Haïti pour des raisons médicales et aussi pour contribuer à servir mes frères et sœurs haïtiens en tant que simple citoyen dans le domaine de l'éducation.

    Le gouvernement haïtien avait annoncé la semaine dernière qu'il était prêt à remettre un passeport à l'ancien président s'il en faisait la demande.

    Le pays traverse une crise électorale consécutive au premier tour contesté de l'élection présidentielle du 28 novembre. Le président sortant, René Préval, aurait initialement dû passer la main le 7 février. Son mandat se prolonge jusqu'aux résultats du deuxième tour.

    Le scrutin prévu le 20 mars, opposera Mirlande Manigat, une intellectuelle âgée de 70 ans, au chanteur Michel Martelly, 49 ans.

  • Japon : une troisième explosion

    Une nouvelle explosion et un incendie se sont produits à la centrale de Fukushima. Les autorités japonaises ont informé ce matin que le bassin du combustible usé du réacteur nucléaire 4 de la centrale de Fukushima Daiichi était en feu. La radioactivité était en train d'être libérée directement dans l'atmosphère.

    Le quotidien des Japonais est un cauchemar. Depuis vendredi, ils avaient fait preuve d'un calme exemplaire face à la succession de catastrophes, mais l'inquiétude grandit. Malgré les efforts du gouvernement qui tente de les rassurer, ceux qui le peuvent désertent Tokyo et les Japonnais doutent des informations qui leur sont fournies.

    Le risque nucléaire est extrêmement élevé au Japon qui fait face à des incidents graves sur plusieurs réacteurs nucléaires a reconnu Alain Juppé.


  • Japon : 3 employés de Fukushima irradiés

    Trois employés travaillant à la centrale de Fukushima sur le réacteur 3 ont été irradiés. Deux d'entre eux ont ensuite été hospitalisés.

    Ils ont été exposés à des niveaux de radiation compris entre 170 et 180 millisieverts.

    Une exposition à 100 millisieverts sur une période d'un an est considérée comme le seuil où augmente le risque de développer un cancer plus tard.

  • Libye : reprise des interventions de la coalition militaire

    Plus de 110 missiles ont été tirés par des avions et des navires de la coalition internationale contre les forces militaires libyennes. Des sites stratégiques situés à Tripoli ont été visés. Le colonel Kadhafi, menace d'attaquer civils et militaires.

    Dans une allocution télévisé, il promet un longue guerre à la coalition internationale.


  • Gaza : 3 raids de l'aviation israélienne

    Cette nuit, l'aviation israélienne a mené trois raids contre la bande de Gaza.

    Selon les palestiniens, il n'y aurait pas de blessés. Deux de ces attaques ciblait des objectifs dans la ville même.

    La troisième visait un tunnel creusé sous la frontière avec l'Egypte près de de Rafah, dans le sud du territoire palestinien. Israël se défendra avec une volonté de fer, a promis Netanyahu.


  • Yemen : l'opposition rejette l'état d'urgence

    Le Parlement du Yemen a approuvé mercredi l'instauration de l'état d'urgence au Yémen, un vote immédiatement rejeté par l'opposition qui continue de demander le départ immédiat du président.

    Saleh propose de partir fin 2011 au lieu de début 2012, à l'issue d'un processus pour faire passer le Yémen d'un système présidentiel à un régime parlementaire.

    Ce sont des élucubrations, proteste Mohammad Gahtani, porte-parole de l'opposition. Le sang versé et la mobilisation du peuple ne lui laissent pas d'autre choix que de partir.

  • Belgique : un chrétien-démocrate flamand pour la médiation

    Wouter Beke, chrétien-démocrate flamand, a été chargé par Albert II, des négociations pour former un gouvernement et sortir le pays de la plus longue crise politique de son histoire. Sa mission est  particulièrement délicate et pourrait être longue au regard des divergences profondes entre Flamands et Wallons.

    Les chrétiens-démocrates flamands ont été battus aux législatives de juin 2010. Cependant, aiguillonnés par le parti indépendantiste N-VA, vainqueur des élections en Flandre avec 28,2% des voix, les partis néerlandophones réclament une autonomie très poussée pour les régions. Les francophones refusent…

    Depuis près de neuf mois, des responsables socialistes et le leader de la N-VA, Bart De Wever, ont échoué à dessiner un nouveau système politique fédéral refondant les relations entre Flamands et Wallons.

    Les autres partis estimaient donc que c'était au tour du CD&V de tenter de sortir le pays de l'ornière.

    Mardi, le ministre des Finances Didier Reynders, un libéral francophone, estimant qu'il existait une volonté de négocier et que le roi pourrait nommer un formateur pour constituer un nouveau gouvernement.

    Un pronostic trop optimiste, puisque la mission de Wouter Beke se limitera aux questions institutionnelles.

    Selon la télévision publique RTBF, cela pourrait durer jusqu'après les vacances de Pâques, le 26 avril. Soit un an jour pour jour après la chute du gouvernement Leterme !

  • Libye : Bombardements à Brega

    Le monde entier est révolté par la violence déployée contre les Libyens. Mouammar Kadhafi a perdu sa légitimité et il doit partir", a martelé Barack Obama. Il a réitéré son appel au dirigeant libyen à démissionner, en précisant que les Etats-Unis examinaient toutes les options militaires ou non. Le président américain a toutefois assuré décider en fonction de "ce qui est le mieux pour le peuple libyen.
    Pour la première fois depuis le début de cette révolte, des soldats étrangers ont été capturés. Lors d'une opération d'évacuation dimanche à Syrt, 3 soldats Néerlandais ont été fait prisonniers par des fidèles au régime.
    Mercredi, le colonel Mouammar Kadhafi a promis des milliers de morts en cas d'intervention étrangère et a contre attaqué en envoyant troupes et avions de chasse dans l'Est, région pétrolière contrôlée par les insurgés.
    Les rebelles ont fait face hier à un nouveau raid aérien à Brega, site pétrolier mais aussi verrou de l'accès à Benghazi, fief de l'opposition. Selon les habitants de Brega, au moins 5 personnes ont été emmenées par les forces pro-Kadhafi. L'offensive de l'aviation appuyée par l'artillerie lourde, aurait fait au moins 18 morts parmi les insurgés.
    sur le site pétrolier."un ingénieur explique qu'il est très important de protéger Brega. Si les pro-Kadhafi occupent cet endroit, ils se dirigeront ensuite vers Ajdabiya. Or, c'est un point stratégique pour connecter l'ouest à l'est et au sud". S'il s'emparent de la compagnie pétrolière de Brega, ils peuvent couper l'électricité à Benghazi", a précisé un employé.


    Toute la journée jeudi, des insurgés sont partis d'Ajdabiya (70 km à l'est), pour aller prêter main-forte à Brega, que l'opposition dit toujours contrôler.

    A Benghazi, un porte-parole de l'opposition a évoqué un renforcement de l'armée régulière en direction de Ras Lanouf, à une centaine de kilomètres à l'ouest de Brega. "Nous attendons de voir s'ils attaquent ou s'ils renforcent la ligne". Selon lui, l'armée est appuyée par "un nombre incroyable" de "mercenaires" venus du Tchad, pays frontalier de la Libye. L'opposition a réclamé mercredi des frappes aériennes de l'ONU contre ces "mercenaires".
    L'Otan ne prévoit pas d'intervention mais se prépare "à toute éventualité", a affirmé son secrétaire général de l'Otan, tandis que Paris et Londres ont annoncé vouloir apporter des "propositions audacieuses" au sommet européen sur la Libye prévu le 10 mars.

    Le président vénézuélien, Hugo Chavez, s'est entretenu avec Kadhafi d'une proposition d'envoi d'une mission internationale de paix pour régler le conflit en Libye, avait annoncé mercredi le ministre vénézuélien des Communications, Andres Izarra.

    L'opposition libyenne a catégoriquement refusé jeudi une offre de médiation du président vénézuélien Hugo Chavez. "Nous avons une position très claire: c'est trop tard, beaucoup trop de sang a coulé", a déclaré Moustapha Gheriani,un porte-parole.

    Selon la Ligue libyenne des droits de l'Homme, la sanglante répression aurait déjà fait 6 000 morts.
    A La Haye, la Cour pénale internationale a ouvert une enquête contre Kadhafi et les dirigeants libyens suspectés de "crimes contre l'humanité".

    La situation humanitaire est dramatique à la frontière tunisienne. Plus de 80 000 personnes sont arrivés au poste-frontière de Ras Jedir depuis le 20 février. 20 000 attendent du côté libyen, selon le chef des pompiers tunisiens et le HCR.
    Un pont aérien vers l'Egypte a été mis en place hier l'U-E a annoncé une aide de30 millions d'€ et Barack Obama approuve l'envoi de moyens pour participer aux opérations.
    Un bateau du Programme alimentaire mondial, en route pour Benghazi, avec 1 000 tonnes de farine, a du faire demi-tour hier vers Malte.

    Face à la flambée des cours du pétrole provoquée par les soulèvements populaires au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, La Banque Centrale Américaine estime bien réel le risque d'un choc pétrolier durable.

  • Israël : l'ex-président Katsav condamné pour viols

    L'ex-président Moshe Katzav a été reconnu coupable de viols et de harcèlement sexuel à l'issue d'un procès qui a duré 4 ans. Il a été condamné à 7 ans de prison ferme. Il était comme Jekyll et Hyde, docteur la journée et tueur la nuit. J'ai vu son côté monstrueux.

    C'est ainsi que l'a décrit l'ex-subordonnée qui l'a accusé de viol alors quand il était ministre du Tourisme à la fin des années 1990. Faits que le tribunal a reconnu aujourd'hui.
    M. Katzav était le premier homme de droite (Likoud) à occuper les fonctions de président.  Elu en 2000 par les députés qui l'avaient préféré à Shimon Peres Moshe Katzav est né en Iran en 1945. il est arrivé en Israël peu après la création de l'Etat en 1948. En 1969, à 24 ans, il était élu le plus jeune maire d'Israël maire de Kiryat Malachi.Il rentre à la Knesset (Parlement) en 1977, lors de la première victoire de la droite aux législatives. Son image est celle d'un modéré, pragmatique au ton mesuré. Image d'homme digne et intègre qui a volé en éclats avec les premières révélations, en juillet 2006, de multiples scandales sexuels dans lesquels il était impliqué.
    Moshé Katzav s'est opposé aux accords israélo-palestiniens d'Oslo de 1993 avant de les accepter comme un fait accompli. Puis, se démarquant de la ligne dure de la droite, il s'est dit favorable au dialogue en vue d'un règlement du conflit avec les Palestiniens.
    Père de cinq enfants, se présentant comme un juif pratiquant, Moshe Katzav s'est toujours posé en défenseur des causes sociales et des laissés-pour-compte de la prospérité, en majorité des juifs orientaux, comme lui.
  • Japon : Les héros de Fukushima


    altIls s'efforcent d'arroser, de faire tous les efforts possibles sans même penser au danger. Le Premier ministre japonais, Naoto Kan, a salué ainsi le courage de dizaines d'employés volontaires de TEPCO.

    Pour refroidir les réacteurs accidentés et le combustible irradié, ils se sont sacrifiés en restant sur le site hautement contaminé de la centrale de Fukushima.
    Selon l'agence Jiji, lorsque la compagnie a recherché vingt personnes de plus pour participer aux opérations, elle a reçu plusieurs candidatures d'employés qui avaient été évacués au début de la crise.
    Les gens qui travaillent sur ces centrales se battent sans reculer, commente Michiko Otsuki, une employée de la centrale de Fukushima 2, située à 12 km des réacteurs endommagés.
    Je ne peux que prier pour la sécurité de tous...


    N'oubliez pas qu'ils travaillent pour protéger chacun d'entre nous en échange de leurs propres vies, a écrit Mme Otsuki dans un message sur le site de socialisation japonais Mixi.
    Parmi eux, figure un homme de 59 ans, à un an et demi de la retraite, a annoncé sa fille sur prayforjapan.jp ouvert sur Twitter après la catastrophe. Je me suis empêchée de pleurer lorsque j'ai appris que mon père allait être envoyé demain (...) A la maison, mon père semble un peu dépassé mais je n'ai jamais été aussi fière de lui, écrit-elle.
    Pour David Brenner, directeur du centre de recherches radiologiques à Columbia Service, étant donné les niveaux de radioactivité mesurés sur le site, les travailleurs de Fukushima sont déjà des héros... ils vont endurer des expositions très élevées aux radiations", a t-il déclaré à la BBC.
    Mardi, un niveau de radioactivité de 400 millisieverts par heure a été relevé près du réacteur 3. Une personne se trouvant une heure en cet endroit recevrait une dose de rayons ionisants 20 fois supérieure à celle autorisée pour les travailleurs du nucléaire en France.
    Baku Nishio, au Centre d'information des citoyens sur le nucléaire est hostile à l'énergie atomique. Il estime que les derniers travailleurs sur le site sont probablement davantage habités par le sens du devoir que par un sentiment d'héroïsme.
    Pour ce militant, c'est un grave problème que le destin du pays soit entre les mains de ce petit groupe de travailleurs de la dernière chance.

    La gratitude n'empêche pas les critiques envers l'organisation des opérations par Tepco et l'agence de sûreté nucléaire japonaise, notamment de la part du ministère japonais de la Défense : ils nous ont dit que ce n'était pas dangereux, nous les avons cru, et nous avons travaillé ici Nous savons ce qu'il faut faire pour se protéger des radiations, mais nous ne sommes pas spécialisés dans les réacteurs nucléaires"Lorsqu'ils nous disent que c'est sûr, nous leur faisons tout simplement confiance, même si cela nous met un peu mal à l'aise. Cependant au moment où une explosion a soufflé une partie du bâtiment extérieur du réacteur 3, des soldats participaient aux opérations. Ils ont été blessés et peut-être exposés à des rayonnements.


  • Japon Fukushima : hausse de la radioactivité

    Dans l'un des réacteurs de la centrale de Fukushima, la radioactivité de l'eau a grimpé à un niveau 10 millions de fois supérieur à la normale.

    Les employées ont du être une nouvelle fois évacués. Dans l'air, les relevés effectués dans le réacteur 2, atteignaient 1 000 millisieverts par heure, soit quatre fois la limite de sécurité.


  • Pakistan : assassinat du ministre des Minorités religieuses

    Le chrétien Shahbaz Bhatti, ministre pakistanais des Minorités religieuses et l'un des principaux défenseurs de l'amendement de la loi contre le blasphème, a été assassiné à Islamabad. Des inconnus ont ouvert le feu et tiré en rafale sur sa voiture avant de s'enfuir à moto. Shahbaz Bhatti était déjà mort à son arrivée à l'hôpital Shifah. Ce meurtre se produit alors qu'une discussion polémique agite ce pays très majoritairement musulman à propos de l'amendement d'une loi où le blasphème peut être puni de la peine de mort. Le ministre Bhatti, était un partisan fervent d'un amendement. Il multipliait les déclarations sur les violences et intimidations dont est victime notamment la minorité chrétienne. Régulièrement, il se disait menacé.
    Début janvier, Salman Taseer, gouverneur du Penjab, la province la plus peuplée du Pakistan, avait pris la défense d'une chrétienne condamnée à la peine capitale pour avoir insulté le prophète Mahomet. Il avait été lui aussi assassiné.

  • Japon : plus de 20 000 disparus dans les catastrophes

    Le séisme du 11 mars est le plus puissant jamais enregistré au Japon. Il a été suivi d'un tsunami particulièrement meurtrier. Un nouveau bilan provisoire fait état de 8 133 morts et 12 272 disparus. Cette double catastrophe est la plus meurtrière survenue dans le pays depuis 1923. Cette année-là, un violent séisme dans la région du Kanto avait fait 142 000 morts. Depuis, le Japon a beaucoup investi et progressé pour se prémunir des ravages des tremblements de terre, notamment dans les techniques de constructions antisysmiques.

    C'est d'ailleurs le tsunami qui a fait le plus de victimes.Le bilan devrait encore s'alourdir. les secours n'ont retrouvé que très peu de survivants. Nous aurons besoin d'endroits pour garder plus de 15 000 corps, a déclaré le chef de la police de la préfecture de Miyagi.

    La succession de ces événements désastreux a provoqué un grave accident à la centrale nucléaire de Fukushima et fait planer la menace d'une contamination radioactive à grande échelle.
  • Benghazi : explosion meurtrière d'un dépôt d'armes

    Une double explosion est survenue, vendredi, dans le principal dépôt de munitions du fief de l'insurrection libyenne. La déflagration, dont l'origine reste indéterminée, a fait au moins 27 morts et des dizaines de blessées.
    Nous ne savons toujours pas avec certitude si c'était un sabotage, un accident ou une frappe aérienne mais personne n'a vu d'avion. Environ 40 personnes se trouvaient à l'intérieur a précisé Moustapha Gheriani, un porte-parole du Conseil national indépendant mis en place par les insurgés.

  • Yemen : après la mobilisation, 5 gouverneurs destitués

    Depuis le début des manifestations au Yemen, la principale exigence est le départ du président Saleh.

    En réaction, après une mobilisation massive contre le pouvoir à Sanaa, il a limogé hier les 5 gouverneurs des provinces d'Aden, de Hadramout, d'Abyane et Lahaj et de Hodeïda.

  • Iran : Manifestation pour les leaders d'opposition

    Hier après-midi à Téhéran, autour de l'université et de la grande place Azadi, les manifestants ont clamé leur soutien et exigé la libération de Mir Hossein Moussavi et Mehdi Karoubi.
    Les leaders de l'opposition ont été placés en résidence surveillée et soumis à un isolement total chez eux la semaine dernière. Leurs proches affirment qu'ils ont été arrêtés et emprisonnés au cours des derniers jours. Les autorités judiciaires iraniennes ont démenti.
    Cette manifestation anti-gouvernementale, la troisième en deux semaines, avait été interdite par les autorités comme toutes les précédentes depuis les troubles ayant suivi la réélection contestée du président conservateur Mahmoud Ahmadinejad en juin 2009
    Selon les sites Kaleme.com(Moussavi) et Sahamnews,. (Karoubi), les rassemblements était très importants. Des heurts se sont produits avec les forces de l'ordre chargés d'empêcher les protestations de façon particulièrement violentes :es attaques massives, tirs de gaz lacrymogènes. Un autre site d'opposition, Rahesabz fait état de plusieurs arrestations.
    En revanche, le site du quotidien gouvernemental, Iran a démenti tout incident, "toutes les informations venant des différents quartiers de Téhéran font état d'une situation calme et normale". Les correspondants de la presse étrangère en Iran ne sont pas autorisés à couvrir les manifestations de l'opposition.
    L'ancien président iranien Mohammad Khatami avait demandé la fin du régime de résidence surveillée des deux chefs de l'opposition réformatrice, Mir Hossein Moussavi et Mehdi Karoubi, totalement coupés du monde depuis la semaine dernière.
    Le Parlement iranien les qualifie de "traîtres" et de "contre-révolutionnaires., passibles de condamnations sévères notamment en cas de manifestation.
    Il a renouvelé aujourd'hui sa demande d'un jugement à leur encontre..

  • Asnières : nouvelle rixe, un blessé

    Un jeune de 22 ans, résidant à Gennevilliers, a été tabassé et poignardé hier après-midi à Asnières-sur-Seine. Cela pourrait être un acte de vengeance car l'agression s'est produite dans le même quartier où un adolescent avait été tué la veille dans la nuit.

    Un habitant d'Asnières âgé de 15 ans avait succombé à une blessure à l'arme blanche au thorax, reçue lors d'une rixe opposant des jeunes de la cité du Luth, à Gennevilliers, à ceux du quartier des Courtilles, à Asnières. Plus tard dans la nuit, 21 personnes avaient été interpellées pour attroupement armé. Les deux communautés sont sous tension, c'est pourquoi 50 policiers avaient été déployés dans ce secteur situé entre les communes d'Asnières et de Gennevilliers.


    Dans la soirée, 30 policiers supplémentaires devraient renforcer l'effectif en place. Selon France-Soir, le pronostic vital du jeune blessé est engagé. La préfecture des Hauts de Seine a démenti. 

  • Japon : deux nouvelles explosions

    Trois jours après le pire séisme de son histoire, le Japon lutte sur tous les fronts pour éviter un accident nucléaire majeur et porter secours aux centaines de milliers de sinistrés.

    2 000 corps viennent d'être découverts par les secours sur les côtes de la province de Miyagi, dévastées par le séisme et le tsunami. Deux explosions se sont produites ce matin à la centrale nucléaire de Fukushima.

    Le bilan officiel est pour l'instant de 1 600 morts mais le chiffre définitif pourrait dépasser les 10 000 !

    La ville de Sendai est totalement dévastée par le tsunami Malgré le déploiement des sauveteurs, l'espoir de retrouver d'éventuels survivants est infime…


  • Syrie : au moins 15 morts à Deraa

    Le vent de révolte qui souffle dans le monde arabe gagne maintenant la Syrie où le parti du président est au pouvoir depuis 40 ans…

    Les forces de l'ordre ont tiré une nouvelle fois sur les manifestants hier à Deraa (sud). On déplore au moins 15 morts. Le président Bachar al-Assad a limogé le gouverneur de la ville.

    Les manifestants appellent à une journée d'émeutes vendredi.

  • Syrie : le gouvernement a démissionné

    Le gouvernement a présenté sa démission aujourd'hui et un nouveau cabinet sera mis en place dans les 24 heures.

    Comme plusieurs pays arabes, la Syrie s'est révoltée à son tour contre ses dirigeants. Depuis 15 jours,  le président Bachar al-Assad est confronté à une contestation virulente dont la répression a fait plus de 100 morts. Il doit annoncer prochainement des mesures destinées à libéraliser le régime. L'état d'urgence, en vigueur depuis 1963, devrait être enfin supprimé.

  • La Libye décide un Cessez-le-feu immédiat !

    13h40 : Le ministre des Affaires étrangères libyen Moussa Koussa annonce un cessez-le-feu immédiat. Suite à la résolution votée par le Conseil de sécurité de l'ONU dans la nuit et à l'ultimatum de la communauté internationale prête à farce usage de la force, la Libye déclare mettre fin à toutes ses opérations militaires.

    Paris, Londres, Washington et des pays arabes ont demandé au dirigeant libyen la fin immédiate de toutes les attaques contre la population libyenne. Un cessez-le-feu doit être mis en œuvre immédiatement, c'est-à-dire que toutes les attaques contre les civils doivent prendre fin, insiste le texte qui réclame aussi le retrait des troupes libyennes des villes d'Adjdabiyah, Misratah et Zawiyah.

    À Benghazi, les rebelles ont fêté l'adoption par le Conseil de sécurité de l'ONU d'une résolution autorisant le recours à la force contre le régime de Kadhafi.

  • Japon : TEPCO a rétabli le courant à Fukushima

    alt

    Tepco vient d'annoncer que tous les réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi sont raccordés au réseau électrique, y compris les réacteurs 3 et 4, les plus gravement endommagés.

    Avant de tenter de relancer les systèmes de refroidissement pour limiter les émanations radioactive, les ingénieurs japonais évaluent l'ampleur des dégâts subis par le équipements. Selon NHK, les vérifications prendraient 2 à 3 jours. Pour l'instant, seul le réacteur n°5, l'un des moins touchés, fonctionne.

    La centrale de Fukushima ne sera plus jamais utiliser pour produire de l'électricité.


  • Côte d'Ivoire : manifestations pro Gbabgo

    A l'appel de Charles Blé Goudé, des milliers de partisans de Laurent Gbagbo ont manifesté samedi près du palais présidentiel à Abidjan. Ils ont envahi à la mi-journée la place de la République, dans le quartier du Plateau, cœur du pouvoir hérissé de nombreux barrages. Gbagbo ou rien, La Côte d'Ivoire appartient aux Ivoiriens, ou Sarkozy, ce pays est ton terminus", clamaient les banderoles.

    Blé Goudé a été accalmé. Avant d'attaquer Laurent Gbagbo, vous allez devoir égorger tout ce monde-là, a-t-il lancé à l'adresse de la communauté internationale, en montrant la foule. Il n'y aura pas de guerre civile, a-t-il martelé, fustigeant Sarkozy mais aussi Barack Obama, l'ONU et à la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao).

    Ce rassemblement aux allures de camping festif devait se poursuivre toute la nuit avec des prières.

  • Yemen : l'isolement du président Saleh augmente

    Dimanche soir, le président Saleh a limogé le gouvernement à l'heure où les défections de responsables se sont multipliées. Des dignitaires religieux et tribaux ont appelé les forces de l'ordre à refuser de tirer sur les manifestants. Ils ont demandé le retrait de la garde républicaine, corps d'élite de l'armée, de Sanaa et le démantèlement de la sûreté publique, la police du régime, au moment où les manifestations ont continué dans le pays malgré l'état d'urgence.La ministre des droits de l'Homme, Houda al-Baan, a annoncé avoir présenté sa démission du gouvernement et du parti au pouvoir, le Congrès populaire général (CPG), devenant le troisième ministre à quitter le cabinet. Le sous-secrétaire du même ministère, Ali Taysir, a pris la même décision.Vendredi; le ministre du Tourisme, Nabil al-Faqih avait déjà quitté le gouvernement, ainsi que le ministre des Wakfs (Biens religieux), Hammoud al-Hattar. L'ambassadeur du Yémen à l'ONU Abdallah al-Saïdi a également démissionné pour protester contre le massacre de vendredi, de même qu'une autre diplomate, Jamila Raja, pressentie pour être nommée ambassadrice au Maroc. En outre, 23 sur 170 députés du parti au pouvoir ont démissionné du Parlement.
    L'union des écrivains a crié son indignation pour "le spectacle des morts" et en a attribué la responsabilité sur le régime tout en appelant les Yéménites à s'unir face à un "pouvoir qui a perdu toute légitimité".
    Le patronat, qui n'a que rarement pris ouvertement position sur les affaires publiques, a ajouté sa voix aux critiques du régime, l'Union des chambres de commerce et de l'industrie dénonçant le climat de "corruption et de népotisme qui ne favorise pas les affaires".

    A ce moment-là, les funérailles des manifestants tués vendredi réunissaient les foules dans les rues de Sanaa. De la Place de l'Université, jusqu'au cimetière, un cortège massif s'est étiré sans incident Le sang des martyrs ne sera pas versé en vain, criait la foule dans une ambiance surchauffée, en suivant la procession des cercueils portés par des jeunes sur leurs épaules
    "C'est le président qui a donné l'ordre de tirer", a affirmé l'un des manifestants, qui pensent que le pouvoir a tenté, par une intervention musclée, de mettre fin au sit-in permanent place de l'Université.
    M. Saleh avait regretté la mort des manifestants et décrété un jour de deuil pour les funérailles. Sans calmer le ressentiment des opposants !
    Vendredi 18 mars a été journée la plus sanglante de la contestation qui dure depuis le fin janvier.
    Le Yemen est la seule république de la péninsule arabique, Le président Saleh, est un alliée des Etats-Unis dans la lutte contre le terrorisme notamment Al Quaïda.

  • Irak : attentat suicide

    Un attentat suicide a fait au moins 9 morts et 14 blessés parmi les militaires irakiens.
    Ce matin vers 6h, après avoir forcer le point de contrôle de l'entrée, un kamikaze a précipité son camion rempli d'explosifs contre un bâtiment de la base militaire de Kanan, à 70 km au nord-est de Bagdad, dans la province de Diyala. Actuellement, le bilan des victimes n'est pas définitif. Les sauveteurs explorent toujours les décombres de l'édifice totalement détruit.

  • L'Egypte en visite officielle au Soudan

    Le Premier ministre égyptien Essam Charaf, en visite à Khartoum, a indiqué dimanche que la construction du canal du Jonglei (Sud-Soudan) était une priorité majeure.

    Cet équipement pourrait fournir 4 milliards de m3 d'eau du Nil par an.
    Le creusement du canal (360 km) drainerait l'eau des marais dans l'Etat de Jonglei et acheminerait l'eau vers le Nil blanc. Les travaux avaient débuté en 1978, avant d'être abandonnés suite à un raid de rebelles sudistes sur le chantier, six ans plus tard et restés en suspens depuis.

    L'Egypte est particulièrement inquiète pour ses réserves d'eau et craint que les pays en amont détournent le Nil. Le Caire s'efforce donc d'entretenir ses relations rapprochés avec le Soudan.

    Ce voyage est le premier déplacement à l'étranger du nouveau gouvernement constitué après la chute du président Hosni Moubarak. Le ministre égyptien des Affaires étrangères Nabil al-Arabi a affirmé que Le Caire serait le second, après Khartoum, a reconnaître le Sud-Soudan qui doit devenir indépendant en juillet.

    M. Charaf a indiqué que l'Egypte était le troisième investisseur au Soudan et évoqué un accord pour développer différents projets agricoles au Soudan.

  • Japon : explosion dans une centrale nucléaire

    Le Japon est actuellement confronté à une série de violentes catastrophes.

    alt

    Le plus puissant séisme depuis 140 ans (magnitude 8,9) qui a frappé hier le nord-est du Japon, a déclenché un tsunami majeur de plusieurs mètres sur les côtes Pacifique.

    Selon un bilan provisoire, il y aurait 1 400 victimes. Les dégâts matériels sont considérables. Les conséquences ont déjà retenti sur l'économie japonaise.


    A l'aube, une explosion s'est produite à la centrale nucléaire de Fukushima à 250 km au nord Tokyo.

    L'explosion a eu lieu à 15H36 heure locale, 06H36 GMT. Le toit et une partie du bâtiment abritant le réacteur numéro un se sont effondrés. 4 employés ont été légèrement blessés. La radioactivité reçue en une heure par une personne se trouvant sur le site de la centrale nucléaire, correspond à la limite de radioactivité à ne pas dépasser annuellement. Des pompiers spécialisés vont intervenir.


    La population située dans un périmètre d'une dizaine de kilomètres autour de la centrale a été évacuée. Les autorités et les médias ont incité les Japonais se trouvant dans un environnement plus large à fermer les fenêtres et à éviter d'utiliser la climatisation. A l'extérieur, il est conseillé de se protéger avec une serviette mouillée pour empêcher les atteintes des voies respiratoires et d'exposer la peau le moins possible.



  • Portugal : Jose Socrates a démissionné

    Le Parlement portugais a rejeté les mesures d'austérité proposées par le Premier ministre. Jose Socrates avait déclaré avant le vote qu'il démissionnerai si son plan ne rencontrait pas l'adhésion. Seuls les socialistes, qui ne détiennent que 97 sièges sur 230, se sont prononcés en faveur des mesures. L'équipe au pouvoir soutenu par un parti désormais minoritaires vit vraisemblablement ses dernières heures au gouvernement. Jose Socrates a rencontré le président Anibal Cavaco Silva et lui a remis sa démission. Le président recevra les leaders politiques pour former un nouveau gouvernement.

  • Burkina Faso : les soldats protestent toute la nuit

    A l'origine, c'est une banale affaire de fesses entre un militaire et un civil qui se termine mal et entraine la punition de 5 bidasses. Par vengeance, ils ont décidé de se faire entendre bruyamment. Tous les habitants de Ouagadougou en ont profité : les soldats ont tiré toute la nuit.

  • Tibet : le Dalaï Lama renonce à son rôle politique

    alt

    Malgré les requêtes du Parlement tibétain, le Dalaï-lama a indiqué qu'il ne reviendrait pas sur sa décision d'abandonner son rôle de chef du gouvernement des Tibétains en exil.

    Le Dalaï lama, 75 ans, a annoncé la semaine dernière son intention de renoncer à son rôle politique essentiellement symbolique, et de transmettre ses responsabilités officielles à un nouveau Premier ministre aux pouvoirs élargis.

  • Japon : coupures de courant à Tokyo et le Nord

    Le gouvernement exhorte les Japonais à réduire au maximum leur consommation d'électricité

    Malgré une vague de froid intense, TEPCO a du couper le courant sur la région de Tokyo par mesure préventive afin d'éviter une pénurie. 530 000 usagers ont subi des coupures pendant environ trois heures à partir de 06H40 (heure locale) et un total de 2,39 millions de foyers vont être affectés. Le pic des besoins se situe entre 18 et 19 h. Dans cette tranche horaire la demande dépasse les capacités d'approvisionnement de la compagnie.  mais TEPCO a annoncé que deux autres interruptions devraient avoir lieu, tandis que les températures devraient encore baisser dans la soirée. De son côté, Tohoku Electric a commencé à rationner et envisage de recourir à des coupures dans l'après-midi dans le nord du Japon. Une région gravement touchée par le séisme puis le tsunami.

  • Yemen : repressions violentes, 2 morts à Aden

    Le président Ali Abdallah Saleh a fait le choix de la violence pour tenter de mettre fin aux rassemblements qui exigent son départ depuis le 21 février.

    Il a donner l'ordre de tirer sur les manifestants qui occupent la place de l'université à Sanaa.

    Un écolier de 12 ans avait été tué lors de la dispersion par la police d'une manifestation à Moukalla, dans le sud-est du pays.

    Deux personnes sont décédées aujourd'hui, blessées lors de la dispersion de la manifestation à Aden. Le bilan est maintenant de 7 morts, pour la journée de samedi. Les manifestations pacifiques dégénèrent en révolte. Quatre manifestants ont été tués lors d'émeutes où un poste de police avait été incendié par des centaines de personnes en colère. Dans certains quartiers, d'autres bloquaient les rues avec des pneus enflammés.


  • Bahrein : état d'urgence pour 3 mois

    Le roi Hamad Ben Issa Al-Khalifa décrète l'état d'urgence pour trois mois au lendemain de l'arrivée de plus de 1 000 soldats saoudiens.

    Le gouvernement a en effet bien du mal à contenir la contestation. Depuis 3 semaines, les manifestants réclament des réformes politiques et une véritable monarchie constitutionnelle. Certains n'hésitent pas à demander le départ de la dynastie sunnite des Al-Khalifa gouvernant le pays alors que la population est en majorité chiite.

    Ces militaires saoudiens, venus prêté main forte à la police du Bahrein, font partie de la force commune du Conseil de coopération du Golfe appelée Bouclier de la péninsule. Un groupement des monarchies arabes du Golfe auquel adhère le Bahreïn. Il comprend aussi les Emirats Urabes unis, le Qatar, Oman et le Koweït et date de1984. L'Arabie saoudite en est le chef de file. Le Bahrein entend utiliser ces militaires pour ses opérations de maintien de l'ordre, le pays est d'ailleurs relié par un pont digue à l'est de l'Arabie saoudite.
    Face à la contestation grandissante, le Conseil de coopération du Golfe a exprimé plus d'une fois sa solidarité avec les autorités. Le 10 mars, le Conseil a créé un fonds de développement de 20 milliards de dollars pour faire face avec fermeté à toute menace contre la sécurité de l'un de ses membres.

  • Algérie : 22 blessés dans des émeutes

    21 policiers et un civil ont été blessées au cours de violences dans un quartier d'Alger.

    Les autorités avaient décidé la démolition d'habitations illégales. L'Algérie connaît depuis le début de l'année une contestation sociale quotidienne.

  • Jordanie : des manifestants blessés à Amman

    Des centaines de Jeunes du 24 mars, un groupe de différentes tendances, manifestent pour exiger des réformes et le jugement des dirigeants corrompus.

    Cette nuit, ils campaient sur la place Jamal Abdel Nasser à Amman lorsqu'ils ont été attaqués par un groupe de partisans du pouvoir jordanien.

    La police n'est pas intervenue. Il y a eu plusieurs blessés.


  • Côte d'Ivoire : Les foyers de tensions se multiplient

    alt

    Laurent Gabgo, président sortant…

    … Alassane Ouattara président élu reconnu par la communauté internationale

    Un pays, deux présidents : les violences entre les deux camps renforcent la crainte de guerre civile

    La situation est tendue et extrêmement fragile, la population est apeurée. Les rues sont quasiment désertes et dès la nuit tombée, les habitants s’imposent eux-mêmes un couvre-feu, explique Hamadoun Touré, porte-parole de l’opération des Nations unies en Côte d’Ivoire. L'Onuci fait état de 18 morts depuis 7 jours.

    Au moins 12 personnes auraient été tuées à Abidjan par des tirs d'armes lourdes. Des affrontements ont eu lieu hier une nouvelle fois à Abobo, quartier nord de la capitale économique et pro-Ouattara.

    Dans l'Ouest, Les Forces nouvelles (FN), alliées d'Alassane Ouattara poursuivent leur offensive pour conquérir les villes favorables à Laurent Gbagbo. Les fidèles du président sortant sont prêts à se battre jusqu’au bout.

  • Syrie : les manifestations rassemblent des milliers de personnes

    Suite aux manifestations de ces derniers jours à Deraa, le régime syrien a annoncé qu'il envisageait une levée de l'état d'urgence en vigueur depuis 1963 et entendait donner davantage de libertés politiques. Mais ces promesses du régime ont été immédiatement rejetées par les militants : Vendredi jour de prière, des manifestations étaient prévues aujourd'hui à Deraa comme dans tout le pays. Les organisateurs ont l'ont appelé Journée de la Dignité.

    Des milliers de personnes sont descendues dans la rue pour demander des réformes. Les manifestants entendent ainsi honorer la mémoire des  victimes de la répression d'une semaine de manifestations à Deraa. Selon la conseillère du président syrien Bachar el-Assad, Buthaina Shaaban, 34 personnes ont été tuées…

    Après la prière du vendredi, des motocyclistes et des automobilistes ont fait retentir leurs klaxons dans le village de Dael, près de Deraa. Plusieurs centaines d'hommes défilaient, scandant Dael et Deraa ne seront pas humiliées ! Des agents de sécurité en civil étaient présents mais ne sont pas intervenus.Il y a eu des rassemblements dans les villages voisins, probablement en vue d'une marche vers Deraa. Mais les soldats syriens leur ont barré la route. A Douma, des milliers de personnes manifestaient leur soutien aux habitants de Deraa. A Damas, 200 personnes près de la place Marjeh ont crié Notre âme, notre sang, nous le sacrifions pour toi Deraa ! et Liberté! liberté!. Les forces de sécurité ont dispersé la foule, frappant certains avec des matraques et procédant à des interpellations. Il y aurait eu également  des rassemblements dans la ville côtière de Latakia, à Raqqa (nord) et à Zabadani (ouest).

  • Libye : No Web !

    Impossible d’accéder à YouTube, au moteur de recherche, et à la messagerie depuis la Libye. Depuis l’étranger, les sites hébergés sur le territoire libyen sont inaccessibles.

    Depuis vendredi matin, il n’y a plus d’Internet en Libye.

    Les spécialistes du trafic sur le réseau et Google constatent qu'il s’agit d'une coupure généralisée dans le pays  Jusqu’à présent, l’accès au réseau n’était que très perturbé. Pour tenter d'enrayer les rassemblements de colère, le régime de Kadhafi use ainsi des mêmes armes que l'Égypte de Moubarak, qui avait censuré le réseau pendant 5 jours. Avant que Google, usant d'un chemin de traverse,  parvienne à mettre en place un accès à l'aide numéros fixes internationaux.


  • Florence Cassez : un espoir de révision

    La cour suprême du Mexique va examiner le dossier de Florence Cassez. Il s'agit la plus haute juridiction mexicaine, équivalente au Conseil constitutionnel français. Agustin Acosta, l'avocat mexicain, a déposé une requête. Il pense que les droits constitutionnels de Florence n'ont pas été respectés, notamment lors de son arrestation, mise en scène pour la télévision. Selon 20minutes, Juan Silva, président de la cour suprême, en personne a estimé que la demande était recevable. Cependant la procédure est longue et le jury de 4 sages doit se pencher sur un dossier exceptionnellement volumineux.                            

  • Incident à Fukushima : fumée inquiétante, le personnel de la centrale évacué

    A la centrale de Fukushima Daiichi, une fumée grise vient de s'échapper du réacteur 3. Endommagé par une explosion qui a détruit une partie du toit, ce réacteur est le plus gravement touché par le séisme et le tsunami du 11 mars.

    Il est chargé de combustible MOX, un mélange d'oxydes d'uranium et de plutonium, dont les rejets sont particulièrement nocifs.

    Tepco a décidé l'évacuation du personnel. Depuis plusieurs jours, les équipes se dépensent sans compter pour relancer les systèmes de refroidissement et éviter le pire. Il s'agit du premier incident sérieux depuis mercredi.


  • Gérard Challiand : "Les forces loyales à Kadhafi n'ont aucune chance"

    Gérard Chaliand, né en 1934 dans le village d’Etterbeek, à Bruxelles , est un géostratège et aventurier français d'origine arménienne. Il est spécialiste de l'étude des conflits armés et des relations internationales et stratégiques. Ses axes de recherche concernent essentiellement les conflits irréguliers (guérilla, terrorisme) dont il est devenu l'un des plus éminents spécialistes et théoricien mondial.

    Il est également écrivain, historien, poète et traducteur. Arménien, il a longtemps refusé de porter le poids du génocide de 1915 dont a été victime la famille de ses grands-parents. Il a attendu que tous soient morts pour accepter de publier les mots écrits pendant 20 ans sur le massacre. 20 pages intenses et inoubliables. Mémoires de ma mémoire 2003.

    L'analyse de Gérard Chaliand sur l'issue de la guerre en Libye

  • Sud Soudan : l'armée accuse le Nord de bombardements

    L'armée du Sud-Soudan a accusé mercredi les forces du Nord d'avoir bombardé des zones situées de son côté de la frontière.

    Les deux parties du pays sont appelées à devenir deux Etats distincts à partir de juillet, clôture du référendum sur l'indépendance du Sud.

    La mission de l'Onu au Soudan (Unmis) a ouvet une enquête sur ces accusations. Les attaques auraient eu lieu lundi et mardi dans les zones de Sirka et de Timsaha.

  • Libye : Les insurgés de Zintan résistent

    Les forces loyales à Kadhafi continue de bombarder Zintan à l'artillerie lourde.

    Située dans les montagnes, à un carrefour stratégique vers les champs pétroliers du sud et les réserves de munitions à l’ouest, Zintan est la deuxième ville de Libye à s’être soulevée le 17 février, après Benghazi.

    Depuis le début de la contestation, elle se bat et résiste courageusement, avec des moyens dérisoires.

  • Bahreïn : monument rasé place de la Perle à Manama

    Au centre de Manama, le pouvoir a fait procéder au démantèlement du monument de la place de la Perle. Depuis le 21 février, c'est que se rassemble la contestation contre monarchie sunnite. Fimé par les télévisions du monde enter, il était devenu un symbole pour les manifestants.

    Vendredi, malgré l'éviction par la force des protestataires qui campaient sur cette place et l'instauration de l'état d'urgence, des milliers de personnes ont encore appelé à des réformes politiques.

  • Côte d'Ivoire : Gbabgo attaque le quartier d'Abobo

    Dès le matin et pendant plusieurs heures, hier, les forces loyales à Laurent Gbagbo ont fait usage d'artillerie lourde : blindés et hélicoptères pour une offensive en règle sur le quartier d'Abobo à Abidjan, fief d'Alassane Ouattara. Au fil des semaines les insurgés contrôlaient de larges secteurs. Les tirs ont cessé en soirée et malgré tout, Gbagbo a invité la population de rester calme…

    Cette brutale dégradation de la situation intervient deux jours après l'échec de la médiation politique. En effet, l'Union africaine réunie à Adis Abeba a reconnu  Alassane Ouattara comme président élu. Bien entendu, le camp Gbagbo a catégoriquement rejeté ce verdict.


  • Côte d'Ivoire : des milliers de jeunes dans l'armée pro Gbabo

    Des milliers de jeunes hommes ont répondu à l’appel de Charles Blé Goudé, chef des patriotes pro-Gbagbo. Il les a invité à s’enrôler dans l’armée pour défendre la souveraineté de la Côte d’Ivoire.  Ils sont arrivés en masse et se sont se sont rassemblés dès l’aube, devant l’état-major de l’armée ivoirienne à Abidjan. Ce mouvement présage d'une probable escalade de la violence.

    La crise ivoirienne n'en finit pas de diviser le monde…
  • Côte d'Ivoire : les pro-Ouattara attaquent Duékoué

    Des tirs à l'arme lourde et des explosions de mortiers ont été entendus, ce lundi, à Duékoué, carrefour stratégique de l'ouest du pays. Depuis un mois, les partisans d'Alassane Ouattara ont pris le contrôle de cinq villes fidèles au président sortant Laurent Gbagbo.

    Nous avons engagé les hostilités pour sécuriser le Grand Ouest, en particulier Duékoué et Guiglo, où des miliciens sèment la terreur, a indiqué le porte-parole militaire des Forces républicaines (pro-Ouattara) qui regroupent essentiellement des ex-rebelles des Forces nouvelles et contrôlent le nord du pays depuis 2002.

    Nos positions ont été attaquées par des rebelles dès 5h, sur la base située à l'entrée ouest de Duékoué, a confirmé un militaire des FDS loyales au président sortant.


  • Belgique : des frites pour le record de la plus longue crise politique

    altCela fait aujourd'hui 289 jours que la Belgique est sans gouvernement. Un record du monde arraché à l'Irak, tenant du titre jusqu'à présent sera célébrer par des distributions gratuites de frites dans les villes universitaires. Elle seront rebaptisées Place de la Frite pour l'occasion…

    En Belgique, patrie du surréalisme, certains avaient déjà organisé une Révolution de la Frite, le 17 février pour fêter les 249 jours. 5 000 personnes avaient participé aux dégustations organisées dans tout le pays.

    Neuf mois après les législatives du 13 juin, l'impasse demeure :

    les flamands continuent à réclamer une autonomie régionale renforcée, et les francophones persistent à refuser craignant la partition.

    En attendant, le pays semble fonctionner tout de même, sous le régime des affaires courantes mis en place au lendemain de l'élection.

  • Turquie : des Kurdes bâtissent un village de la paix

    En Turquie, près de Viransehir, à une cinquantaine de kilomètres de Sanliurfa, en Anatolie. Une cinquantaine de familles kurdes bâtissent leur village et s'organisent en coopérative agricole. Construire des maisons est avant tout un symbole de paix, une façon de se tourner l'avenir après des années de conflit destructeur entre rebelles et troupes régulières : 45.000 morts, depuis 1984 sur l'ensemble de la Turquie. L.A

    Qui sont les Kurdes ?


  • Japon : autre fort séisme ressenti à Tokyo

    Un autre séisme de magnitude 6 vient de se produire encore au sud-ouest de Tokyo.

    Les immeubles ont tremblé. L'épicentre était situé à Shizuoka, à 120 km environ au sud-ouest de la capitale, à proximité du Mont Fuji. L'hypocentre se situe à seulement 10 km de profondeur, ce qui renforce la puissance du tremblement de terre.

  • Egypte : 2 morts et une église incendiée lors violences religieuses

    Dans le village de Soul, deux hommes sont morts dans des heurts entre musulmans et chrétiens et une église a été incendiée. Les violences ont été provoquées par une relation amoureuse entre un chrétien et une musulmane de Helwan, au sud du Caire, qui a suscité la colère des familles. Les relations intimes entre musulmans et chrétiens sont taboues en Egypte. Le mariage entre un chrétien et une musulmane estmême illégal à moins qu'il ne se convertisse à l'islam. Les Coptes, ou chrétiens d'Egypte, représentent pourtant 6 à 10% de la population.

    Le père du chrétien et celui de la musulmane ont été tués. Après les funérailles du père de l'Egyptienne samedi, un groupe de musulmans a mis le feu à l'église du village, en signe de vengeance. L'armée a réussi à éteindre l'incendie et à rétablir le calme.

  • Burkina Faso : En colère, les soldats tirent à la roquette

    Des militaires du 32e régiment d'infanterie commando (RIC) en colère ont tiré mardi une roquette sur le palais de justice Fada N'Gourma, dans l'Est. La veille, ils avaient été libérer un de leurs emprisonnés pour viol. Ils ont tiré en l'air puis ont bloqué avec des chars les accès Ouagadougou-Fada et Fada-Niamey menant vers le Niger à l'est.

    alt

    Un habitant a raconté qu'ils portaient leurs bérets retournés sur la tête tandis que d'autres d'autres étaient coiffés de casques ou des chapeaux comme les rebelles en Côte d'Ivoire qu'on voit à la télé. Ils sont nombreux, ils circulent à bord de pick-ups, à moto ou à pied. Ils ont pris les véhicules de beaucoup de gens, a-t-il ajouté.

    Ces soldats n'ont décidément aucune résistance à la frustration et à la punition. Chaque fois qu'ils se sentent brimés ou injustement réprimés, ils n'hésitent pas à exprimer leur colère bruyamment et leur protestation par la violence.

    Ces nouvelles explosions de rage font suite à la nuit fracassante du 22 au 23 mars à Ouagadougou, où les militaires, sortis de deux casernes, avaient tiré en l'air pendant des heures en pleine nuit et pillé des boutiques. Ils contestaient la condamnation de cinq d'entre eux pour agissements sexuels déplacés

    Le ministre de la Défense, Yéro Boly, entend prendre les mesures nécessaires pour mettre un terme à leurs comportements illégaux.


  • Maroc : consultations pour une nouvelle constitution

    La commission chargée de préparer la réforme de la constitution marocaine a entamé ses consultations.

    Démocratiser le régime, était l’une des promesses du roi Mohamed VI dans son discours du 9 mars.

    Pendant onze jours, les partis politiques, les syndicats et les jeunes qui ont organisé les manifestations depuis le 20 février, devront soumettre leurs idées. Les conclusions seront rendues fin juin avant un référendum.

    Les articles 19, 23 et 27 sont particulièrement fustigés. Le premier confère l’ensemble des pouvoirs exécutif, législatif, judiciaire et religieux au roi. Le second confirme la sacralité du roi, enfin le dernier lui permet de gouverner seul par décret royal.

  • Japon séïsme : nouvelle réplique de 6,1 dans le nord

    Un tremblement de terre d'une magnitude préliminaire de 6,1 a frappé ce jeudi le nord du Japon, rapporte la télévision NHK.

    Le Japon a subi de nombreuses répliques depuis le séisme historique de magnitude 9 qui a sévit le 11 mars dernier.

  • Belgique : le calvaire d'Alicia, 3 ans

    Alicia Mazzola, 3 ans a été amenée à l'hôpital Erasme après avoir été torturée. Brûlée à la cigarette, lacérée au cutter, ébouillantée…. Les médecins ont constaté un hématome cérébral et ne sont guère optimistes quant à ses chances de survie. Elle est dans le coma depuis dimanche…

  • Birmanie : séisme 6,8 dans l'Est, 60 morts


    Un séisme de magnitude 6,8 a frappé l'Est de la Birmanie hier soir. Il a été ressenti dans toute la péninsule indochinoise et jusqu'en Chine. Le bilan provisoire dénombre au moins 60 morts et 90 blessés.

  • Japon : risque d'une deuxième explosion à Fukushima

    Le gouvernement japonais a reconnu qu'une fusion pourrait être en cours dans les deux réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima

    Les autorités ont mis en garde contre un nouveau risque d'explosion qui pourrait se produire dans le réacteur 3, en raison de l'accumulation d'hydrogène. Des radiations se seraient échappées de ce même réacteur.

  • Libye : le recul de l'insurrection

    altAprès de violents bombardements des forces du régime aux portes de Brega, des dizaines de rebelles libyens fuient cette ville à l'Est de Libye en direction d'Ajdabiya, par la route côtière.

    Les forces loyales à Kadhafi contrôlaient maintenant le village d'al-Bicher et avançaient vers Brega à 80 km à l'ouest d'Ajdabiya. Les insurgés avaient déjà déserté Al-Uqaila reprise par Kadhafi.

  • Bénin : une élection, 2 présidents !

    Après la Côte d’Ivoire, la maladie, très tendance, de l’Etat a deux têtes risque de contaminer le Bénin.

    Ce pays est pourtant considéré comme une démocratique exemplaire en Afrique. Les résultats provisoires créditent Yayi Boni, le président sortant de plus de 55 % des voix, il serait donc réélu dès le premier tour.

    Ces chiffres ont aussitôt déclenché la contestation, avec à sa tête le challenger : Adrien Houngbedji. Le combat du second tour se fera-t-il dans la rue et dans la violence ?

  • Londres : austérité, 250 000 britanniques dans la rue

    altSelon la Police, au moins 250 000 Britanniques ont manifesté samedi à Londres dire non à l'austérité. Le gouvernement a, en effet, décidé d’imposer des restrictions budgétaires de plus de 90 milliards d’€ d’ici à 2015. L’objectif étant de résorber le déficit s'élevant à 10% du PIB.

    Il n'est pas dans la culture des Britanniques de descendre dans la rue à chaque contrariété : les derniers rassemblements datent de 2003. Près d'un million de personnes s'étaient alors opposés à la guerre en Irak. C'est aussi le plus important mouvement social depuis les grandes grèves des années 90 contre la politique de Margaret Thatcher.

    L'ampleur de la manifestation donne donc une idée du sérieux de la situation. Les syndicats estiment avoir atteint leur objectif. Le Trades Union Congress, a évalué la participation entre 250 000 et 300 000 personnes Certains médias avançaient même le chiffre de 400 000 à 500 000 participants.

    Malheureusement des violences sont intervenues en marge du défilé, notamment le saccage d'un quartier commercial, des banques et des projectiles contre l’hôtel Ritz. On déplore 35 blessés et 202 personnes ont été arrêtées.