Articles

Filtre
  • Siku, ourson polaire emblème contre le réchauffement climatique

    Siku, adorable ours blanc, né le 22 novembre 2011 au Skandinavisk Dyrepark Djursland, Danemark. Mars 2011, l'ours star du zoo de Berlin, Knut, est mort mais Siku est né !

    C'est lui qui est désormais sous les feux de la rampe. Pas pour remplacer Knut, précise le directeur du parc animalier danois. Frank Vigh-Larsen espère faire de Siku un ambassadeur dans sa lutte contre le réchauffement climatique et la menace d'extinction des ours polaires.
    Siku signifie banc de glace en langue inuit. Un nom symbolique puisque les ours polaire sont dépendants de la banquise pour trouver de quoi se nourrir. C’est pourquoi le réchauffement climatique met les ours polaires en péril.

  • Eastwood Chystler's commercial fait fulminer les Républicains

    En plaine bataille des primaire américaines pour les élections préseidentielles américaines, les Républicains sont furieux envers Clint. Dans cette publicité pour Chrystler au Super Bowl, il leur semble vraiment trop favorable à Barack Obama…

  • Whitney Houston retrouvée morte à Beverly Hills

    Whitney Houston a été retrouvée morte ce samedi à 15H55 (23H55 GMT) dans un hôtel de Beverly Hills. Elle avait 48 ans. Les causes exactes de son décès restent inconnues. La chanteuse américaine avait vendu 170 millions de disques. Surnommée la Voix, elle était aussi actrice.

    Elle venait d'ailleurs de finir le tournage d'un film sur les Supremes, un groupe de chanteuses noires américaines en proie à des problèmes de drogue. Whitney connaissait bien la question : son immense succès d'artiste ne l'avait pas empêché de sombrer elle-même dans l'addiction à l'alcool et aux stupéfiants.


  • Chabal : le Racing Metro, c'est fini !

    Sébastien Chabal et le Racing Metro 92 se séparent. Selon le communiqué du club, ils ont décidé conjointement de mettre fin à leur collaboration en raison de divergences sur la stratégie du club et préfèrent se quitter en bons termes. Jacky Lorenzetti, le président et le 3e ligne international n'ont pu s'entendre sur un renouvellement du contrat lors de leur dernier entretien… où Chabal aurait copieusement exprimé ce qu'il pense de son entraîneur manager, Pierre Berbizier.

    Sébastien Chabal est-il sans Club Fixe ?

    Toulon et Lyon seraient prêts à l'accueillir… mais le Racing ne précise pas si cette rupture entre en vigueur immédiatement.


    Même si sa dernière sélection en équipe de France remonte à la défaite face à l'Italie (21-22), en mars dans le Tournoi des Six Nations 2011, il reste sans doute l'international de Rugby le plus connu, réputé pour sa belle et…grande gueule.
    Sébastien Chabal, 34 ans, et 62 sélections, est issu de l'équipe de Bourguoin-Jallieu, il était au Racing Metro depuis 2009, après avoir quitté le club anglais de Sale. Son arrivée y avait été salué comme un événement et Sébastien Chabal se devait d'incarner la réussite du Racing. Le club, est actuellement classé 7e du Top 14.

  • Star Wars Episode 1. La Menace Fantome en 3D au cinéma


    Le 8 février STAR WARS revient dans les salles et prend toute sa dimension : pour la première fois en 3D, les débuts de la formidable épopée d'Anakin Skywalker :

  • Madonna : clip Give Me All Your Luvin

    Madonna a créé l'événement dimanche 5 février avec sa prestation de 12 minutes live pendant la mi-temps du Superbowl.

    Voici Give Me All Your Luvin, premier extrait de l'album pour patienter… La star a annoncé une grande tournée internationale qui débutera le 29 mai prochain à Tel Aviv et passera par Paris  le 14 juillet au Stade de France. Les billets pour ce spectacle seront mis en vente le 14 février, jour la Saint Valentin.


  • 500e épisode des Sympsons : Julian Assange invité

    alt

    La série américaine culte fête son 500e épisode  ! Et pour l'occasion l'épisode anniversaire, diffusé le 19 février 2012, accueillera … une célébrité : le fondateur de Wikileaks. Julian Assange y sera le nouveau voisin de la famille Simpson à Springfield. Il invite Homer, Marge et les gosses à venir voir un film en famille ! Ce qui sera sûrement prétexte à ironiser autour du personnage souvent décrit comme menteur, paranoïaque et égoïste. "Nous voulions que ce soit satirique et il était d'accord", a prévenu Al Jean, le producteur exécutif des Simpsons. Julian Assange a même accepter prêté sa voix à son double animé. Il a enregistré ses dialogues à distance depuis un lieu inconnu : On m'a juste donné un numéro de téléphone où appeler, précise le producteur.

  • Affiches des Infidèles : Jean Dujardin censuré

    Le film doit sortir le 29 février et la campagne d'affichage des Infidèles a déjà été retirée des abribus, à titre préventif selon la communication JCDecaux.

    John of the Garden a beau être encensé par les Ricains au Golden Globe, peut aux Oscars et éventuellement aux Césars dans l'héxagone, il n'a pas tous les droits… Il ne peut pas faire n'importe quoi partout et surtout le montrer !

    Voilà ce que vous ne verrez plus en attendant le bus… Chocking or not ?!alt


  • Tous les mercredi à 20h au Paname Art Café : Sois Belle et Tais Toi…Pas !

    Tout ce que vous avez voulu savoir sur une vraie soirée de filles, ça se passe tous les mercredi au Paname, le café théatre hautement cool de l'Est Parisien !

    Enfin un plateau 100% girl qui met à l'honneur l'art du stand up au féminin ! Les comédiennes et les artistes se suivent mais ne se ressemblent pas, c'est parti pour une heure de vannes, de shakage de booties et de slams qui sentent bon le gloss (enfin pas toujours :). Ces jeunes artistes nous plongent dans une soirée de filles au top et nous dévoilent leurs petits secrets, anecdotes inracontables et autres petits tracas du quotidien. Oui oui vous allez vous reconnaître ! Au programme, une ambiance champomy party garantie avec les plus drôles des plus drôles de tes copines.

    Rencontrer les nouvelles artistes de demain : humoristes, des chanteuses, des slameuses, des danseuses…

    Le tout dans une ambiance détendue et girly animé et mis en scène par l'humoriste Candiie.

    Les sorties entre copines ont trouvé leur soirée ! Et pas de communautarisme au Paname le mercredi, les soirées "Sois Belles et Tais Toi" aiment les hommes et  chouchoutent les couples aussi.

    Les befores et afters stand-up au Paname. Possibilité de prendre un verre ou de dîner sur place sans obligation d’être passé par la case spectacle avant ou après le show (couscous-burger-pad thaïe pour les gourmands ou soupe-salade-ananas au choix pour les autres). Et pour le son, c'est une fille qui tiendra les platines tous les mercredi, pour rester dans le ton de la soirée.

    Le Paname, un tremplin de jeunes talents
    Confidentiel et tamisé, Le Paname tient la promesse d'un stand-up version old school... c'est toujours en passant derrière les cuisines du restaurant qu'on accède à la salle de spectacle. Dénicheurs de talents, Le Paname a décelé derrière ses cuisines des comiques aujourd'hui reconnus du grand public. De nombreux humoristes comme Mathieu Madénian, Donel Jacksman, Kyan Khojandi de la désormais série culte "Bref", y ont fait leurs armes. Tremplin pour de jeunes talents et résidence pour les plus confirmés, les spectacles humoristiques du Paname sont dirigés par le célèbre metteur en scène du stand up français, Kader Aoun et les soirées "Sois Belle et Tais Toi Pas " ont été imaginées et mises en scène par Candiie. Retrouvez tous les soirs des shows de stand-up au Paname dont les soirées "We Love Comedy" qui officient le lundi… Alors, qui a dit que ça sentait la déprime à Paname ?

    Infos Pratiques :

    # Dès 20h au Paname Art Café - 14 rue de la Fontaine au Roi - 75011 Paris

    #  Réservations par téléphone 01 48 06 31 27

    # ou sur le site billetreduc : http://www.billetreduc.com/6012/evt.htm

    #  Tarif du spectacle : 1 conso obligatoire à partir de 5 euros  / artistes payés au chapeau

    #  Possibilité de diner sur place avant ou après le spectacle.

  • Déficit commercial 2011 : un record

    Selon le secrétaire d'Etat chargé du Commerce extérieur, Pierre Lellouche, l'économie française a enregistré un déficit commercial de 69,6 milliards d'€ en 2011. Très au-dessus de celui de 2010 (51,4 milliards) et même du précédent record de 2008 de 56,2 milliards en 2008.

    Le ministre a, bien entendu, tenté de minimiser et souligné les aspects positifs du bilan :

    En 2011, nos importations ont augmenté de 11%, à 498 milliards. Dans le même temps, plus de 117 000 entreprises ont vendu leurs produits à l'étranger, un chiffre stable par rapport à 2010 a-t-il fait remarquer. Sans préciser que la part de la France dans le marché mondial a presque été divisée par deux en 20 ans, passant de 6,2% en 1990 à 3,6% aujourd'hui…

    Pierre Lellouche ne veut voir que les succès… Nous pouvons être satisfaits de la bonne marche de certains secteurs : l'agroalimentaire connaît un excédent historique de 11,4 milliards. L'aéronautique dégage aussi un excédent de 17,7 milliards, grâce à la vente de 534 Airbus. Le secrétaire d'Etat chargé du Commerce extérieur évite d'évoquer l'industrie automobile qui décline...

  • La Scientologie condamnée en appel pour escroquerie

    La cour d'appel de Paris a confirmé ce jeudi la condamnation pour «escroquerie en bande organisée» de la branche parisienne de l'Eglise de scientologie.

    L'accusation leur reprochait d'avoir profité de la vulnérabilité des membres pour leur soutirer de fortes sommes d'argent. et arrêt confirme le jugement de première instance.

    Les deux principales structures de la scientologie française -l'Association spirituelle de l'Eglise de scientologie (Celebrity Centre) et sa librairie SEL- ont été condamnées à 600 000 euros d'amende. Le principal responsable français, Alain Rosenberg, a été condamné à deux ans de prison avec sursis et 30 000 euros d'amende. D'autres peines de prison avec sursis et des amendes ont été prononcées contre trois autres responsables.

    L'organisation se revendique comme une nouvelle religion. En novembre dernier,  la Scientologie a boycotté les dernières audiences de ce procès qualifiant la justice de «tribunal d'inquisition». Le procès avait tourné court en novembre en raison du départ des prévenus et de leurs avocats.

    Un arrêt jugeant que les activités scientologues sont en elle-mêmes une entreprise d'escroquerieest une première pour la justice française. En effet, seules des personnes physiques, responsables  avaient été condamnées en France dans d'autres affaires mettant en cause la Scientologie.

    Aucune demande d'interdiction d'exercer n'avait été requise lors du procès en appel, le tribunal ayant jugé en première instance en 2009, qu'«une interdiction d'exercer risquerait d'engendrer la continuation des activités en dehors de toute structure légale.

  • Bourges : un lycéen de 17 ans meurt poignardé

    Devant le lycée Marguerite-de-Navarre à Bourges, un élève de 17 ans a été mortellement poignardé par un autre, ce mardi vers midi. La victime, blessée à l'aine et au visage, a succombé à ses blessures à l'hôpital de Bourges en fin d'après-midi. Une dette d'une quinzaine d'euros pour l'achat d'un bonnet serait à l'origine de l'altercation entre les deux lycéens. Ce drame s'est produit dans un établissement de 1 200 élèves du centre-ville qui a bonne réputation.

    L'agresseur a été interpellé et placé en garde à vue peu après les faits. Il devrait être présenté à un juge et mis en examen. L'auteur des coups de couteau…

    est en terminale scientifique et il a 18 ans. Selon le proviseur, ce n'est pas un ange mais ni un voyou ni un délinquant. A priori, deux élèves étaient considérés comme sans problème…  C'est la plus grande surprise pour tout le monde, personne ne comprend, on est abasourdis, a t-il ajouté.


  • Manifestations des pompiers contre la réforme de leur statut


    Plus d'un millier de pompiers professionnels (1300 selon la police, 2 000 selon les syndicats) ont manifesté aujourd'hui à Paris contre une réforme de leur statut à l'appel de 4 syndicats, CGT, Fédération autonome, CFDT et SUD. Ils s'opposent à un protocole d'accord sur leur profession signé par le ministre de l'Intérieur et d'autres organisations syndicales. Pour eux, ce projet constitue une régression sociale pour les personnels.

    Afin de médiatiser leurs actions, près d'une cinquantaine d'entre eux se sont introduits ce 15 février dans la cour d'honneur pourtant bien gardée de l'Assemblée Nationale. Le gouvernement fait bloc pour nous étouffer. On est perdus. On ne sait plus quoi faire comme action pour être entendus par les élus et la population, ont avoué les responsables Cyril Grandpré (Fédération autonome) et Jean-Philippe Parellat (CGT). Les manifestants ont demandé en vain à être reçus par le président de l'Assemblée ou des parlementaires, ils sont sortis accompagnés de Roland Muzeau et Martine Billard, députés du Front de Gauche et encadrés par des gardes mobiles qui les ont raccompagnés vers le boulevard Saint-Germain.
    La mobilisation avait été bien plus nombreuse lors d'un précédent rassemblement en novembre 2011... ont reconnu les organisateurs.
    Beaucoup de pompiers pensent il n'y a rien à attendre de ce gouvernement. Nous espérons rouvrir les négociations avec d'autres acteurs, a déclaré Jean-Claude Lenay de la CFDT.

    A Lyon, 500 professionnels de la région ont défilé le 14 février et bloqué l'A7 dans les deux sens pendant une heure pour pour contester sirène hurlante, pétards et fumigènes à l'appui, ce texte incriminé qui devrait modifier recrutement et progression de carrière. A l'appel de la CGT, FA et Sud, majoritaires dans la profession, ils entendaient protester contre la refonte de leur filière souhaitée par le gouvernement et ratifiée par quatre autres syndicats ainsi que la fédération nationale des pompiers de France. Ce projet va clairement allonger les plans de carrière , déplore Rémy Chabbouh, délégué de l'intersyndicale. J'ai mis huit ans pour devenir sous-officier. Si la réforme passe, les jeunes attendront 15 ans avant de pouvoir passer au commandement, renchérit un pompier de l'Ain avec 16 ans d'ancienneté. Nous y perdrons en poste d'encadrement et en salaire ! Selon lui, le manque de personnels se fait déjà sentir sur le terrain :  Il y a quelques mois, nous avons attendu avant de monter dans un immeuble en feu car nous n'étions pas assez nombreux… Il y a eu un mort , se souvient-il douloureusement.
    Depuis plusieurs mois, le climat social est tendu dans les casernes : les effectifs sont en chute libre dans le Rhône. Depuis trois ans, il n'y a pas eu d'embauches. On nous promet l'arrivée de 18 professionnels en février, ce qui ne couvrira même pas les départs en retraite, dénonce Franck Bouvier, délégué Sud. Tout cela retentit sur notre sécurité et celle de la population !
    Cependant, le colonel Serge Delaigue, patron du centre départemental d'incendie et de secours du Rhône, estime que  les effectifs en place sont suffisants. Nous n'avions plus besoin de recruter depuis la réorganisation du temps de travail mise en place en 2009 , explique-t-il.

  • 26% des Français partent pour les vacances de Février

    alt

    Selon un sondage réalisé par l’Ifop pour Mondial Assistance, plus d’un Français sur quatre (26%) envisage de partir pendant les prochaines vacances de février. La majorité part en famille, en France et à la montagne…

    Des intentions de départ en hausse malgré la crise

    En dépit d’un contexte économique très pesant, les intentions de départ apparaissent supérieures à celles enregistrées pour les vacances de la Toussaint (22%) ou de Noël (21%). Et alors que 18% des personnes interrogées en décembre envisageaient de partir en février, 26% s’apprêtent finalement à réaliser leur projet de vacances.

    Avec un pouvoir d’achat supérieur aux ouvriers (19%) et aux employés (24%), les cadres supérieurs et les professions libérales (51%) profiteront davantage des vacances de février. Les impératifs économiques freinent toutefois moins les envies de départ qu’à Noël : 27% des personnes interrogées déclarent manquer d’argent pour partir en vacances (contre 33% en décembre dernier) et 18% préfèrent économiser pour d’autres projets (contre 22% en décembre).

    Près d’un quart des personnes ne partant pas en février n’ont tout simplement pas de congés (soit 23% contre 47% pour les jeunes de 18 à 24 ans), soit 10 points de plus que pour la période de Noël.

  • Froid intense sur la France… l'hiver s'installe !

    L'hiver est arrivé avec une vague de froid intense accentué par un vent sibérien

    Les températures négatives se sont installées sur la plupart des régions. 28 départements ont été placés par Météo France en vigilance orange grand froid ou neige/verglas, jusqu'à samedi du matin au moins : en Alsace (2), Corse (2), Lorraine (4) et Franche-Comté (4), ainsi que les Ardennes, l'Ariège, l'Aveyron, les Bouches-du-Rhône, le Cantal, la Corrèze, la Creuse, le Gard, la Haute-Garonne, la Haute-Loire, les Hautes-Pyrénées, la Lozère, la Haute-Marne, le Puy-de-Dôme, les Pyrénées-Atlantiques et le Vaucluse où les températures sous abri étaient au petit matin comprises entre -7 et -13 degrés en plaine et localement -16 sur le relief. Le vent de nord-est (15 à 30 km/h en général, et plus sur les hauteurs) renforce

    fortement la sensation de froid. Les maximales ne devraient pas dépasser -3 à -6° en moyenne jeudi. Le niveau 3 du plan "grand froid", qui permet de mobiliser des places d'hébergement supplémentaires pour les sans-abris a été activé. Avec ce matin -9,8 degrés à Nancy, -7,7 à Besançon et -9,5° à Metz, contre -24,8°, -20,6° et -23,1° en 1956, nous sommes loin des records de froid enregistrés pour un mois de février… On est sept degrés en dessous des moyennes de saison aussi bien au nord qu'au sud. Mais avec le vent soutenu, la température ressentie est beaucoup plus faible, de l'ordre de -18° a expliqué Dominique Raspaud, une météorologue.
    Le froid devrait encore s'accentuer jusqu'à la fin de la semaine avec des gelées généralisées y compris dans le sud. La quasi totalité de la France sera concernée et placée en vigilance jaune.


  • Lejaby Yssingeaux sauvé par Vuitton ?

    alt

    Le site Lejaby d'Yssingeaux (Haute-Loire) devait fermer dans le cadre du rachat de l'entreprise pour 100 000 €.
    Les 93 salariés de l'usine devraient conserver un emploi. Une solution a été trouvée avec la transformation de l'activité vers la maroquinerie. L'atelier sera repris par la société Sofama, un maroquinier d'Auvergne fournisseur de Louis Vuitton.

    Les qualifications du personnel d'Yssingeaux autorisent en effet une formation au travail des pièces de textile et de cuir livrées par ce fournisseur, en ligne avec les critères  de haute qualité, déclare le communiqué du groupe LVMH. Louis Vuitton, filiale de luxe par excellence, s'est engagé à donner un carnet de commande sur la durée, a déclaré Laurent Wauquiez, ministre de l'Enseignement supérieur, en annonçant ce qui lui semble une bonne nouvelle.

  • Paris : Manifestation des agriculteurs devant le ministère de l'Environnement

    A l'appel de la FDSEA et du syndicats des Jeunes agriculteurs d'Ile-de-France, 50 manifestants ont bloqué ce vendredi matin dès 7h30 le quartier du ministère de l'Environnement à Paris. Ils ont déversé le contenu de plusieurs camions benne avec de la terre et des bottes de paille devant l'entrée principale et sur le boulevard Saint Germain en provoquant un important embouteillage.

    Ils dénoncent ainsi la politique environnementale du gouvernement : On court la même course que les concurrents étrangers, notamment l'Allemagne, avec des boulets aux pieds, a déclaré Grégoire De Meau, le président des Jeunes agriculteurs d'IDF.

    Les agriculteurs ont également posé des affiches avec le slogan Stop, touche pas à ma terre où la ministre porte les lunettes rouges d'Eva Joly. Au pied d'un arbre mort, une pancarte indique qu'il s'agit du résultat de la politique de NKM. Ils ont aussi déposé des sacs de blé, des bouteilles de lait, du pain et des légumes sous une pancarte déclamant L'agriculture nous nourrit.

    La police s'est déplacée après une vingtaine de minutes et la manifestation s'est dispersée dans le calme au bout d'une heure.

  • Papouasie Nouvelle Guinée : Naufrage d'un ferry de 300 passagers

    Un ferry a sombré jeudi au large de la Papouasie-Nouvelle Guinée avec plus de 300 passagers à bord. 219 rescapés ont été secourus par des navires marchands. Pour l'instant, les autorités n'ont pas annoncé de décès.

    Selon l'Autorité de sécurité maritime de la Papouasie-Nouvelle Guinée( NMSA), le navire a envoyé un message de détresse tôt jeudi avant de chavirer. La compagnie Star Ships a dit avoir perdu le contact avec le Rabaul Queen vers 6h jeudi (20h GMT mercredi) au moment où il naviguait entre Kimbe et Lae, sur la côte est du pays, dans l'océan Pacifique.

    Les circonstances de l'accident restent inconnues mais les naufrages sont malheureusement fréquents en Papouasie : les embarcations souvent vétustes et surchargées desservent les innombrables îles et îlots de la région.

  • Tribune du mal logement : François Hollande enfariné…

    François Hollande venait de prononcer un discours lors d'une manifestation le mal logement à Paris, porte de Versailles lorsque Claire Séguin est monté sur l'estrade et lui a jeté de la farine au visage.

    François Hollande était en train de signer le contrat social rédigé par la Fondation Abbé Pierre, organisatrice de cette tribune, pour demander un véritable changement d'orientation des politiques" de logement.

    Claire Séguin est une lilloise de 45 ans. Ancienne professeur de Lettres, elle tient un blog "sur les atteintes aux libertés et à la vie privée", dans lequel elle se décrit comme "mal logée" et raconte ses fréquents coups d'éclat pour plaider sa cause, dans la rue ou en interpellant les politiques, comme elle l'a déjà fait avec Martine Aubry sur France Inter en décembre. Après son geste hier soir, elle a été immédiatement été plaquée au sol par le service d'ordre, tandis que résonnaient quelques sifflets à son encontre. Elle a été conduite au commissariat de police du XVe arrondissement et placée en garde à vue pour des faits de violence sans ITT (Incapacité totale de travail).

    http://unmicrosousvotreoreiller.unblog.fr/

    Cette personne s'est déclarée absolument à bout de ressources parce que la loi n'est plus appliqué", et a affirmé qu'elle était en train d'être assassinée à Lille par des socialistes. Sur son passage, elle a laissé des tracts dénonçant de très graves atteintes à (ses) droits humains fondamentaux.

    Après son geste, elle a été immédiatement été plaquée au sol par le service d'ordre, tandis que résonnaient quelques sifflets à son encontre. Elle a été conduite au commissariat de police du XVe arrondissement et placée en garde à vue pour des faits de violence sans ITT (Incapacité totale de travail.

  • Syrie : referundum sous les bombes

    Dimanche, 14 millions de Syriens étaient appelés à se prononcer lors d'un referundum sur une nouvelle Constitution.

    Ce projet fait partie des réformes promises par le régime pour tenter de calmer la contestation.  La suppression de l'article 8 qui stipule que le parti Baas est le dirigeant de l'Etat et de la société doit instaurer le pluralisme politique. Le chef de l'Etat garde la majorité des pouvoirs puisqu'il choisit le Premier ministre et le gouvernement sans tenir compte de la majorité parlementaire, et il a même le droit de rejeter certaines lois.

    L'article 3 qui exige que le président doit être musulman et prescrit la jurisprudence islamique comme l'une des principales sources de la législation, est maintenu. Ce qui heurte les formations laïques et les minorités confessionnelles en général proches du pouvoir. L'article 88 prévoit que le président ne peut être élu que pour deux septennats, mais le 155 précise que ces dispositions ne s'appliqueront qu'à partir de la prochaine élection présidentielle prévue en 2014. Ce qui permet, en théorie, à Bachar al-Assad de rester au pouvoir encore 16 ans…

    Les Comités de coordination locaux de l'opposition ont donc appelé au boycottage et à la grève générale dimanche dans tout le pays estimant que  le régime cherche par ce biais à cacher ses crimes.

    À Homs, il n'y avait pas de bureau de vote dans les quartiers tenus par les opposants. Le pilonnage du quartier de Baba Amr se poursuit sans répit. Aucune évacuation des blessés n'est possible, malgré les efforts de la Croix-Rouge internationale pour négocier un accord pour rapatrier la journaliste française Edith Bouvier et le photographe britannique Paul Conroy qui refuse d'être pris en charge par le Croissant rouge syrien. La Croix Rouge espère également ramener les dépouilles de la reporter américaine Marie Colvin et du photographe français Rémi Ochlik, tués mercredi dans les bombardements.

    Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), 34 civils et 23 membres des forces de l'ordre seraient mortes dimanche. Samedi, près de 100 personnes dont 72 civils auraient été tués par les troupes régulières et 23 membres du régime lors d'affrontements avec des déserteurs. Depuis le 15 mars 2011, Les violences dues à la répression de la contestation ont fait plus de 7 600 victimes.

  • Philippines : un séisme de 6,8 fait au moins 43 morts

    Hier, un séisme de magnitude 6,8 s'est produit dans la région du centre de l'archipel des Philippines. Le bilan provisoire s'élève à 43 victimes au moins. Des dizaines de personnes sont blessées ou portées disparues. Les équipes de secours continuaient mardi à rechercher des survivants mais les routes vers certaines zones montagneuses étaient impraticables en raison de glissements de terrain. Les liaisons téléphoniques étaient coupées et il était impossible d'obtenir des d'informations sur la situation dans les régions isolées.

    L'épicentre est situé en mer entre les îles de Negros et de Cebu. 200 répliques ont eu lieu durant toute la journée dont certaines étaient presque aussi violentes que la première secousse. La zone la plus lourdement touchée semblait être celle de Guihulngan, une ville côtière de 100 000 habitants située sur l'île de Negros où les ponts et les infrastructures ont été gravement endommagées. A 50 kilomètres de l'épicentre, Cebu a également été éprouvée. Cette deuxième ville des Philippines avec 2,3 millions d'habitants est destination touristique réputée.

  • Bahreïn : heurts durant le 1er anniversaire du soulèvement antimonarchie sunnite

    Lors de la mobilisation du 14 février, pour le 1er anniversaire du soulèvement contre la monarchie sunnite, les policiers anti-émeutes avaient déjà violemment réprimé les manifestants chiites qui avaient tenté de se rassembler place de la Perle à Manama, lieu symbole du soulèvement.

    Des affrontements ont continué toute la nuit, opposant manifestants et forces de sécurité dans les villages chiites entourant Manama.

    Selon les témoins, plusieurs manifestants auraient été blessés par des grenades lacrymogènes et des tirs de balles en caoutchouc. Les victimes évitent cependant de se faire soigner à l'hôpital car ils craignent d'y être arrêtés.

    Selon al-Wefaq, principal groupe d'opposition chiite, les autorités ont interpellé mardi près de 150 personnes dont certaines ont été relâchées. Des femmes et des enfants âgés de 13 à 16 ans dans la rue et lors de perquisitions de domiciles. Nabil Rajab, chef du Centre de Bahreïn pour les droits de l'Homme (opposition), a été brièvement détenu alors qu'il prenait la tête d'une manifestation en direction de la Place de la Perle a ajouté le communiqué de al-Wefaq.
    Depuis un an, la contestation à l'initiative des chiites majoritaires à Bahreïn, réclame la mise en place d'une monarchie constitutionnelle dans ce petit royaume du Golfe dirigé par une dynastie sunnite. La répression du soulèvement, de la mi-février à la mi-mars 2011, avait fait 35 morts : 30 civils, dont cinq décès sous la torture, et 5 policiers.
    Durant l'année écoulée, Amnesty International a relevé 20 autres décès durant les heurts qui ont continué par intermittence. Le bilan s'établit ainsi à au moins 55 morts.

    Rassemblement à Manama, le 18 janvier 2012. Images : 1237amood


  • Elections au Sénégal : Wade en colère contre l'ingérence internationale

    Le président Abdoulaye Wade a vivement réagi au souhait d'une relève des générations au Sénégal exprimé par les ministres des Affaires étrangères de France et des Etats-Unis :

    Est-ce que vous trouvez normal qu'un ministre des Affaires étrangères se mêle de la politique d'un pays pour dire ce que nous allons faire. Qu'est-ce que c'est que ces manières là ? Aucun Sénégalais ne peut l'accepter (...) c'est inacceptable et c'est indécent, a déclaré le président sénégalais, interrogé dimanche soir par France Inter en marge d'un meeting électoral à Dakar.


    Mercredi dernier, Alain Juppé avait en effet déclaré que la France - ancienne puissance coloniale au Sénégal - avait souhaité que le passage de générations soit organisé Je préfère vous dire que le message a été entendu à Dakar, avait-il même ajouté… Le ministre insisté dimanche estimant d'autre part que toutes les sensibilités devaient être représentées à l'élection. Mais c'est aux Sénégalais d'en décider

    Le département d'Etat américain a également invité Abdoulaye Wade 85 ans, à laisser la place à la prochaine génération.

    Je n'accepte pas le diktat de l'extérieur, a ajouté M. Wade. Le président sortant élu en 2000 puis réélu en 2007 convoite un troisième mandat de sept ans face à 13 candidats. Alors qu'une réforme de la Constitution les limite maintenant à deux. Pour l'opposition, il a épuisé ses droits et sa candidature est un coup d'Etat constitutionnel.

    La validation de la candidature d'Abdoulaye Wade à la présidentielle du 26 février ainsi que le rejet de celle du chanteur Youssou Ndour par le Conseil constitutionnel sont à l'origine de manifestations violentes au Sénégal, faisant au moins quatre morts.

    L'opposition sénégalaise a tenu dimanche à Dakar son premier meeting de la campagne électorale pour l'élection présidentielle du 26 février rassemblée par un même mot d'ordre : Wade doit retirer sa candidature !. Un peu plus de 1 000 personnes étaient rassemblées en fin d'après-midi sur la place de l'Obélisque à Dakar, lieu symbole de la contestation.

    Le 1er février, les manifestations anti-Wade ont fait au moins deux morts à Dakar:


  • Maldives : le président Nasheed a démissionné

    alt

    Après une mutinerie de policiers qui avait pris le contrôle de la télévision nationale, le président des Maldives, Mohamed Nasheed, a annoncé sa démission : Ce sera mieux pour le pays dans la situation actuelle si je démissionne. Je ne veux pas diriger le pays d'une main de fer. Je démissionne, a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse télévisée. Il a été aussitôt remplacé par son vice-président, Mohamed Waheed. L'armée récuse la notion de coup d'Etat mais aurait conseillé au président de démissionner. Le sous-secrétaire général des Nations Unis, Oscar Fernandez-Taranco, devrait se rendre jeudi dans l'archipel pour négocier une sortie de crise politique. Malgré la démission de Nasheed, l'opposition ne s'est pas calmé et de violentes manifestations impliquant la police et l'armée ont lieu à Malé la capitale.


    Depuis 3 semaines, des rassemblements d'opposants réclamaient son départ au motif qu'il avait ordonné l'arrestation le mois dernier du président de la Cour d'assises. le pouvoir l'avait accusé de mauvaise conduite et de favoriser l'opposition. La cour suprême et le procureur général ont en vain réclamé sa libération.

    L'archipel paradisiaque de l'océan Indien qui comporte 1 200 îles est une destination touristique haut de gamme et très prisée notamment pour les voyages de noces… La Belgique a d'ores et déjà déconseillé un tel séjour à ses ressortissants.

    Mohammed Nasheed est le premier président des Maldives élu démocratiquement en 2008. Il a été plusieurs fois emprisonné lorsqu'il était dans l'opposition. Son gouvernement est cependant régulièrement accusé de corruption et de mauvaise gestion financière. Des manifestations avaient déjà eu lieu au printemps 2011 pour le dénoncer.


  • Syrie : l'ONU adopte une résolution à l'Assemblée générale

    L'assemblée générale de l'ONU a adopté jeudi soir une résolution condamnant la répression en Syrie.

    Un texte similaire à celui du 4 février bloqué au Conseil de sécurité par un double veto russe et chinois. Le droit de veto n'existe pas à l'Assemblée générale mais son rôle est essentiellement consultatif. La résolution ratifiée hier soir n'est pas assortie de contraintes et n' aura une portée essentiellement symbolique. Le dépôt de cette résolution était soutenu par plus de 70 pays sur les 193 que compte l'Assemblée, dont de nombreux pays occidentaux et arabes qui visaient à accentuer l'isolement du régime du président Bachar el-Assad.
    Adopté par 137 voix pour, 12 contre et 17 abstentions, le texte exige du gouvernement syrien qu'il mette fin à ses attaques contre la population civile et soutient les efforts de la Ligue arabe pour assurer une transition démocratique à Damas. Il recommande la nomination d'un envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie.
    Moscou et Pékin, bien sûr, mais aussi Cuba, l'Iran, le Venezuela et la Corée du Nord ont voté contre.
    Depuis le début de la répression en Syrie en mars 2011, le Conseil de sécurité a été bloqué  deux fois le 4 février par l'opposition de la Chine et de la Russie. L'Assemblée avait adopté le 19 décembre une précédente résolution dénonçant le situation des droits de l'homme en Syrie, à une large majorité également (133 pour, 11 contre, 43 abstentions dont la Russie et la Chine).

  • Syrie : un collaborateur de l'AFP de 24 ans tué à Homs

    Omar le Syrien, un collaborateur de 24 ans de l'Agence France-Presse (AFP), a été tué dans la nuit de vendredi à samedi durant le massacre causé par les bombardements à Homs.
    En pleine nuit, le jeune homme avait quitté sa maison du quartier d'Inshaat pour se rendre à Khalidiyé, le secteur pilonné par les forces gouvernementales. Vers une heure du matin, il était en train de secourir des blessés lorsqu'un obus lui a causé plusieurs blessures graves à la tête, au ventre et à la jambe. Il est mort trois heures plus tard à l'hôpital, a raconté un de ses ami à l'AFP.

    Selon les militants, plus de 200 civils sont morts à Homs cette nuit là.

    En raison des importantes restrictions imposées par les autorités syriennes aux médias, surtout  étrangers, il reste toujours difficile de vérifier le nombre des victimes. C'est pourquoi le travail d'Omar le Syrien était infiniment précieux : ses vidéos de chars dans Homs font partie des rares témoignages de la violente répression pouvant être authentifiés.
    Encore étudiant mais journaliste militant, il travaillait régulièrement pour l'AFP depuis fin décembre mais également pour The Guardian et Die Welt. Il avait aussi fait des interventions en direct pour Al-Jazira et CNN.

    En avril déjà, juste après le début de la contestation, il m'a dit qu'il fallait faire quelque chose, a poursuivi son ami. Il a alors commencé à manifester puis à aider les quelques journalistes étrangers qui ont réussi à entrer dans Homs. Il avait trouvé sa voie, il s'est acheté une caméra…

    Il s'appelait Mazhar Tayyara. Il est mort en faisant ce en quoi il croyait. Comme Gilles Jacquier, journaliste à France 2, 43 ans, tué à Homs le 11 janvier 2012.

  • Syrie: Homs bombardée, 50 morts après le véto de la Chine et de la Russie à l'ONU

    alt

    Ce lundi vers 2h, les forces syriennes de sécurité ont à nouveau bombardé les quartiers Khalidia, Baba Amro, Baïada et Bab Drei à Homs. La ville, symbole de la résistance à Bachar al Assad, est particulièrement éprouvée. Selon les insurgés, dès 6h, le bilan était de 50 morts et 150 blessés.

    Ce bombardement, l'un des plus violent, intervient après le véto de la Chine et de la Russie

    samedi à la résolution du Conseil de sécurité de l'Onu soutenue par la Ligue arabe et les Occidentaux et demandant le retrait de Bachar al Assad.

    Hier, le gouvernement syrien a assassiné des centaines de citoyens syriens, dont des femmes et des enfants, à Homs, dans des bombardements …les forces syriennes continuent d’empêcher des centaines de civils blessés d’avoir accès à des soins. Tout gouvernement qui brutalise et massacre son peuple ne mérite pas de gouverner, a déclaré Barack Obama, avant le vote à l’Onu.

    Plus de 200 personnes avaient déjà été tuées vendredi soir lorsque des chars de l'artillerie syrienne avaient pilonné le quartier de Khalidia.

    Lors de la diffusion d'images satellite en direct d'Homs par des chaînes de télévision arabes, des explosions pouvaient être entendues et de la fumée s'élevait au-dessus des immeubles.

    La ville de Zabadani, au nord-ouest de Damas près de la frontière libanaise et sous contrôle des insurgés depuis plusieurs semaines, était également pilonnée.

    Le régime se comporte comme s'il était à l'abri d'une intervention internationale et qu'il avait les mains libres pour faire usage de la violence contre le peuple, a déclaré Catherine al Talli, membre du Conseil national syrien

  • Economie : Facebook en bourse

    Facebook, vient de déposer son dossier d'introduction en Bourse auprès de la Security and Exchange Commission (SEC). La première levée de fonds est évaluée à 5 milliards de dollars de titres. Facebook n'a pas précisé leur nombre, ni leur prix, ce qui empêche d'évaluer sa valorisation théorique. Mais les médias américains ont déjà spéculé sur une fourchette de 75 à 100 milliards de dollars. Un record absolu pour une entreprise du secteur internet.

    En comparaison, l'opération de Google en 2004 s'élevant à (seulement) 1,67 milliard de dollars semble anecdotique….

    Il y a 8 ans, Facebbok a démarré depuis la chambre de son fondateur, Mark Zuckerberg, à l'université Harvard. Aujourd'hui, premier réseau social au monde, il revendique 845 millions d'utilisateurs pour un bénéfice de 668 millions de $. Son chiffre d'affaires 2011 s'établit à 3,71 milliards de dollars. Il a doublé en un an.

  • Syrie interdite : l'armée syrienne libre

    Depuis le début de la contestation en Syrie, le régime de Damas réprime dans le sang et sans témoin ceux qui osent contester son autorité. Chaque jour des nouvelles un peu plus terribles nous parviennent de Homs. Le bilan invérifiable des morts causé par la répression aveugle où l'armée du pouvoir massacre son propre peuple. Le pays muselle la presse et interdit les médias étrangers. Gilles Jacquier, qui avait pourtant obtenu une accréditation du régime, a payé de sa vie, la volonté d'observer et de témoigner. Après trois refus d'accréditation, Adel Gastel et Karim Hakiki, reporters de France 24, sont entrés dans le pays clandestinement par la frontière turque : 2h de marche en silence dans le noir avec 15 cm de neige. Halte au milieu de nulle part dans une maison en ruine. Un premier combattant leur fait franchir les lignes de l’armée de Bachar Al Assad. Il a vendu son unique vache pour se procurer une son arme immémoriale : le vieux fusil mitrailleur qu'il porte autour du cou. L’armée régulière quadrille le secteur du Jebel Zawia.

    Ensuite, les reporters de France 24 ont circulé dans la région d’Idlib et tourné ces images sous la protection mais aussi le contrôle de l'armée syrienne libre…ils ont partagé le quotidien des soldats et des habitants de la ville de Binnisch.

  • Chine : répression des manifestations tibétaines au Sichuan


    La Chine a prévenu que le gouvernement réprimerait les troubles dans ses régions à population tibétaine : Le gouvernement chinois réprimera résolument toute tentative d'inciter à la violence, de briser l'unité nationale et l'intégrité territoriale, conformément à la loi, a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

    Les autorités ont déjà employer la force pour maintenir l'ordre dans L'ouest de la province du Sichuan où vivent 1,5 million de Tibétains. dans cette région voisine de la Région autonome du Tibet sont survenus alors qu'au moins 16 Tibétains se sont immolés en moins d'un an pour protester contre les atteintes à la liberté de culte en Chine. Le mois dernier,  violences entre les forces de l'ordre et la population ont causé la mort d'au moins deux manifestants.

  • Egypte : 2 manifestants tués à Suez

    A Suez, au moins 2 manifestants ont fini à la morgue. Selon les sources hospitalières, il y aurait également une trentaine de blessés. Au Caire, une foule s'était rassemblée pour exprimer son indignation après le carnage de Port Saïd sur le terrain de foot du stade. La colère s'est étendue jusqu'à Suez où les manifestants auraient tenté de prendre de force le commissariat de police de la ville. La police a tiré à balle réelle pour disperser la contestation, faisant au moins deux morts.

    A Alexandrie, en promenant les bannières du club de football dAl Ahly, le club de foot fétiche et malheureux perdants du match de mercredi soir, les manifestants chantaient des hymnes contre l’armée et la Police.

    Certains ont fait le rapprochement entre les violences à Port-Saïd et la bataille des chameaux : le 2 février 2011, des partisans d'Hosni Moubarak étaient montés sur des chameaux pour traquer les manifestants. Un des affrontements les plus violents lors de la chute du régime.

    Après la grande prière de ce vendredi, les manifestants commémoreront la révolution place Tahrir. Ils entendent marcher vers le ministère de l'intérieur et exiger le départ de l'armée du pouvoir.

  • Rome : pénitence de l'église pour les victimes d'abus sexuels

    alt

    Une démarche pénitentielle spécifique est organisée mardi 7 février à Rome, dans l’église Saint-Ignace. 15 minutes en présence des responsables de dicastères, sous la présidence du cardinal Marc Ouellet, préfet de la Congrégation pour les évêques, suivies par une demande de pardon de sept représentants d’institutions ecclésiales. Les victimes présentes, elles, imploreront la force de pardonner.

    Ce n’est pas la première fois que l’Église demande pardon pour les actes de pédophilie commis par les siens, en revanche c'est la première célébration pénitentielle pour les victimes en leur présence. Il s'agit d'un symbole fort, marquant la semaine consacrée à la pédophilie par l’Université grégorienne. Les prises de parole successive de Benoît XVI montrent le sens de cette cérémonie. Contrairement à son prédécesseur, le Pape n’agit pas dans le cadre d’une repentance historique où l’on purifierait la mémoire de faits commis par l’Église dans le passé. Il se situe dans une démarche au présent. En juin 2010, il avait ainsi demandé avec insistance pardon à Dieu et aux personnes impliquées, alors que nous entendons promettre de faire tout ce qui est possible pour que de tels abus ne puissent jamais plus survenir .

  • Elections au Sénégal : forte participation, Wade mis en difficulté par Sall


    Selon la commission électorale, les Sénégalais se sont déplacés à 60 % environ pour voter ce dimanche au premier tour de la présidentielle. 5,3 millions d'électeurs devait se prononcer entre 14 candidats pour un mandat de 7 ans. Le scrutin s'est déroulé sans incident malgré les violences qui avaient succédé à l'annonce de la candidature contestée du président sortant Abdoulaye Wade briguant un troisième mandant.

    Malgré quelques applaudissements, le chef de l'état a voté sous une majorité de huées à Dakar :

    Les résultats devraient être annoncés demain mais Abdoulaye Wade ne devrait pas être réélu dès le premier tour comme il l'espérait. Il serait suivi de près par son ancien Premier ministre Macky Sall : les chiffres en notre possession indiquent qu'un second tour est inévitable. Nous avons gagné les plus grands départements du Sénégal, a affirmé ce candidat.

  • Oscars : John of the Garden meilleur acteur pour The Artist! !

    Lorsque Natalie Portman annonce : the Oscar goes to Jean Dujardin, l'acteur explose de joie en français : Ouah, Putain, Génial ! Merci beaucoup… et esquisse quelques pas de danse.  I love you ! conclut-il après son speach d'hommage à l'académie et de remerciements à tous, y compris Uggie le chien…

  • Egypte Port Saïd : violences entre supporters de foot, 74 morts

    Au stade de Port Saïd mercredi le coup de sifflet de la fin du match de foot, sur un score de 1-3, signifiait la défaite d'Al Ahli lors du 17e championnat national face à Al Masry, l'équipe locale.

    Al Ahli est le club vedette, jusque là invaincu dans cette compétition; c'était plus que ses admirateurs pouvaient en supporter : ils ont envahis le terrain plein de rage … Des affrontements entre les deux équipes de … milliers de spectateurs ont alors commencé et rapidement dégénéré en bagarre générale.

    Le bilan de ces violences inouïes s'élève pour l'instant à 74 morts et plus de 1 000 blessés. La plupart des victimes ont été piétinées, asphyxiées ou étranglées.

    Même si la violence entre supporters est hélas récurrente dans tous les stades du monde y compris en Egypte, ce soir, Hecham Cheïha, vice-ministre de la Santé déplorait la plus grande catastrophe de l'histoire du football égyptien !

    Après le drame, Serge Blatter, président de la FIFA (Fédération internationale de Football ) a exprimé sa tristesse et son indignation : Mes pensées vont d'abord aux familles de ceux qui ont perdu la vie ce soir. C'est un jour noir pour le football. Une telle catastrophe est inimaginable et ne devrait pas se produire.

    La fédération nationale de football a suspendu tous les matches de première division.

    Un stade du Caire a été incendié après l'annulation par l'arbitre d'une rencontre opposant les équipes de Zamalek et d'Ismaili. Le feu serait désormais maîtrisé.