Articles

Filtre
  • 8-9 mars 2013 : collecte des Restos du Cœur

    Les Restos du Cœur, organisent Vendredi 8 mars et Samedi 9 mars 2013, une nouvelle collecte à destination des plus démunis.

    Dans les supermarchés, ce week-end, 63 000 bénévoles des Restos aidés par des salariés volontaires d'entreprises partenaires receuillent auprès des particuliers conserves de viandes ou poissons, desserts, légumes, produits pour bébé et de toilette, pour ceux qui manquent de tout…

  • Jorge Mario Bergoglio : le pape qu'on n'attendait pas

    Habemus Papam !  Jorge Mario Bergoglio, le pape élu hier après seulement 2 jours de conclave, est Argentin. Son nom ne figurait pas parmi les prédictions mentionnées par les experts de la question… Pourtant, lors de l'élection de Benoît XVI en 2005, l'archevêque de Buenos Aires était arrivé second en nombre de votes

    Jorge Mario Bergoglio est né le 17 décembre 1936. il a été ingénieur chimiste avant d'entamer sa carrière religieuse. C'est le premier souverain pontife sud-américain, et le premier pape jésuite de l'Histoire. 

    Jorge Mario Bergoglio a choisi le nom de François, en hommage à Saint François d'Assise qui a choisi de vivre parmi les pauvres. D'origine modeste, le nouveau pape est issu d’une famille d’immigrés italiens, fils d’un employé ferroviaire. Il a toujours vécu simplement, refusant les fastes de sa résidence à l'archevêché pour continuer d'habiter un deux pièces où il fait lui même sa cuisine et il trouve normal de se déplacer en métro.

    Surnommé l'archevêque des pauvres, il a dénoncé les ravages de la mondialisation, la sanctification de l'argent en déclarant

  • Tunisie : l'homme qui s'est immolé à Tunis est décédé

    Adel Khadri, 27 ans, marchand ambulant s'était immolé par le feu avenue Habib Bourguiba à Tunis hier, en hurlant voilà la jeunesse qui vend des cigarettes, voilà le chômage ! Transporté d'urgence au centre des grands brûlés Ben Arous, il est décédé des suites de ses blessures, ce mercredi à l'aube.

    Les mêmes causes engendrent toujours les mêmes effets :

    Le geste désespéré d'Adel Khadr réactive vivement le souvenir du suicide par immolation d'un autre vendeur à la sauvette Sidi Bouzid excédé par la misère et les brimades de policier.

  • Syrie : 2 ans de conflit, levée de l'embargo pour les rebelles ?

    15 mars, triste jour anniversaire des premières manifestations de révolte qui ont abouti à 2 ans de répression. Selon l'ONU, les violences armées ont causé au moins 70 000 morts : une catastrophe humanitaire face à laquelle les associations sont dépassées. Le sort des enfants, est particulièrement préoccupant, comme dans tous les conflits, ils sont ceux qui souffrent le plus.

    Alors que les 27 membres de l'Union européenne sont réunis en sommet ce vendredi à Bruxelles, Paris et Londres se déclarent prêts à livrer des armes aux rebelles,

  • Chypre : taxe sur les dépôts bancaires contre une aide de l'UE

    alt

    Pour débloquer une aide d'urgence de l'Union européenne, le gouvernement chypriote s'est engagé à taxer les dépôts bancaires de l'île, une mesure qui devrait être discutée ce lundi par les députés. 

    Le plan de sauvetage négocié avec l'U.E prévoit ainsi un prélèvement allant jusqu'à 9,9% sur chaque dépôt bancaire de tous les comptes des résidents de l'île. Ce qui est censé rapporter 5,8 milliards d'euros, en contrepartie d'une aide européenne de 10 milliards d'euros. Les Chypriotes sont consternés !

    J'ai choisi l'option la moins douloureuse, et j'assume le prix politique pour cela, afin de limiter autant que possible les conséquences pour l'économie et pour nos compatriotes, a déclaré le président Nicos Anastasiades dans un discours télévisé. Il s'agit d'un seul prélèvement qui permettrait au gouvernement de réduire la dette à des niveaux viables.

  • Ambérieu-en-Bugey (01) : 2 bébés découverts au congélateur

    Dimanche à Ambérieu-en-Bugey, le compagnon d'une jeune mère de 32 ans a découvert deux petits corps dans le congélateur du modeste appartement. Il a prévenu la gendarmerie et Madame C, la mère, a immédiatement été placée en garde à vue.

    Lors d'une conférence de presse mardi, Denis Mondon, le procureur de Bourg en Bresse, a rapporté les premières déclarations de la mère : On ne sait rien sur ses motifs mais elle a assuré aux enquêteurs qu'elle aimait ses deux enfants.

    Les bébés retrouvés sont deux petits garçons, nés vivants en 2011 et 2012 et tués par noyade. Mais le procureur attend que l'autopsie des bébés, qui est en cours, apporte confirmation de ses dires et d'autres informations.

    Actuellement serveuse dans une brasserie et mère d'un garçon d'un dizaine d'années, Madame C avait déjà été reconnue coupable d'infanticide et condamnée à quinze ans de prison.

    La jeune femme avait dissimulé sa grossesse, puis accouché dans les toilettes le 28 mars 2002. Aidé de sa mère, elle avait mis le nouveau-né dans un sac qu'elle avait ensuite abandonné dans une maison en ruine. La grand-mère avait également été condamnée pour complicité. Incarcérée de 2002 à 2012, Madame C avait bénéficié d'une libération anticipée, après sept ans et six mois et neuf jours, conformément au jugement de la cour d'assises, en justifiant d'un emploi assorti d'une obligation de soins.

  • Blaye (33): décès du lycéen poignardé

    Sylvain, le garçon de 15 ans poignardé par un autre élève est mort vers 4 h du matin ce jeudi au CHU de Bordeaux où il avait été évacué par hélicoptère après une grave blessure à la carotide.

    L'agression s'est produite mardi 19 mars en fin de matinée durant un cours de plomberie en classe de seconde au Lycée professionnel de l'Estuaire à Blaye (Gironde). L'auteur, âgé de 17 ans, avait aussitôt quitté le lycée. Il avait ensuite appelé sa famille, qui avait aussitôt pris la décision de l'amener à la gendarmerie de Blaye, où il a été placé en garde à vue pour homicide volontaire. ll devait être présenté au parquet dans la journée. Les gendarmes tentent toujours de comprendre ce qui a pu se passer dans la tête ce jeune, sans antécédent judiciaire, pour le pousser à commettre un tel geste. Cependant selon les premiers éléments de l'enquête, il semblerait qu'il était en possession d’un couteau au lycée depuis plusieurs jours déjà. Il a reconnu les faits sans donner aucun mobile ni explication cohérente. Les autres élèves, très choqués, ont déclaré ne pas avoir eu connaissance d'une dispute, ou de violences, dans les heures ou les jours précédents, entre l'agresseur et sa victime.

    Une cellule psychologique a été, bien sûr, mise en place après le drame pour recevoir les lycéens et les membres du personnel de l'établissement scolaire qui le souhaitent. Elle restera le temps nécessaire, a indiqué la direction du lycée de l’Estuaire. L'établissement est réputé pour être plutôt épargné par les actes de violence…

    Dans la même journée une autre agression s'est produite en région parisienne :

    mardi, vers 14h45, un autre élève de 17 ans a été poignardé aux abords du son lycée, le LEP professionnel Louis-Armand à Yerres (91). Ses jours ne sont pas en danger mais il aurait été frappé plusieurs fois à l'arme blanche au cours d'une bagarre. L'agresseur a réussi à prendre la fuite et était toujours recherché mardi soir par la police.

    Agressions à l'écoles : 13,6 /1000 en 2011-2012

    Selon l'enquête SIVIS du ministère de l'Éducation nationale, les actes de violences déclarés sur l'année 2011-2012 n'ont que légèrement augmenté par rapport à l'année précédente. Les statistiques indiquent que la violence en milieu scolaire concerne essentiellement des atteintes aux personnes, avec 81 % des cas. 25 % des établissements scolaires déclarent 73 % des actes recensés. Le rapport révèle un écart de 4 points entre collèges et lycées professionnels (19,6 pour 1000) et les collèges généraux et technologiques (15). Seulement 5,5 pour 1000 des violences se produisent au sein filière générale des lycées.

    Selon Eric Debarbieux, délégué ministériel chargé de la prévention et de la lutte contre les violences en milieu scolaire, qui s'est exprimé dans le Figaro, a rappelé le sentiment d'exclusion des élèves inscrits en lycées professionnels. Majoritairement issus de familles modestes et immigrées, ils sont loin d'y être par choix. Ce n'est heureusement pas toujours le cas mais nombre d'élèves s'engagent dans ces voies parce qu'ils sont en échec. Un tri social s'effectue au lycée entre le cycle général, considéré comme le bon et l'établissement professionnel.

    Transformer l'orientation en filière professionnelle en quelque chose de positif, n'est pas uniquement le problème de l'Éducation nationale. Le regard de la société française en son ensemble devrait changer, a insisté le délégué ministériel.


  • Grigny : le RER D attaqué comme une diligence

    alt

    Samedi 16 mars, vers 22 h entre vingt et trente jeunes sont entrés dans une rame du RER D stationnant à la gare de Grigny-Centre (91). Après avoir tiré le signal d'alarme, le visage dissimulé, ils sont passé en groupe de wagon en wagon, forçant les passagers à leur remettre téléphone mobile et argent liquide. A Grigny nous avons entendu beaucoup de bruits et de cris et nous avons vu des gens courir sur les quais, se souvient un témoin. Une dizaine de personnes ont été physiquement agressées. J'ai pris un coup de poing et du gaz lacrymogène dans les yeux. Ils ont arraché le sac à main de mon amie et m'ont pris mon argent. C'était rapide, violent et cela avait l'air très organisé, a raconté un étudiant d'Evry. Une attaque de diligence de l'époque moderne ! a estimé la police surprise par l'ampleur de l'agression. Une enquête du commissariat de Juvisy est en cours.




  • Chypre : le parlement refuse le plan européen de taxe sur les dépôts bancaires

    A Nicosie, le Parlement a rejeté mardi soir le plan de sauvetage européen après le tollé de la population qualifiant de terrorisme financier le projet de taxe sur les dépôts bancaires.

    Le président du Parlement Yiannakis Omirou a annoncé : la réponse ne peut être que Non au chantage. Cette décision n'est rien qu'une razzia sur les fonds bancaires. La proposition n'a obtenu aucun vote positif. 36 députés ont voté contre. Les 19 abstentions proviennent toutes du parti de droite Disy, celui du président Anastasiades.

    L'annonce de ce résultat a été accueillie par l'explosion de joie de milliers de manifestants devant le Parlement où ils s'étaient réunis pour dire Non : Chypre appartient à son peuple, a scandé la foule. Parce que nous sommes petits, ils ont cru qu'ils pouvaient faire ça

  • Olivier Metzner : Suicide d'un cador du barreau dans le golfe du Morbihan

    alt

    Le corps du célèbre avocat, Olivier Metzner, 63 ans, a été retrouvé sans vie hier sur le bord de la plage de Boëdic, son île privée au large de Séné qu'il avait achetée en 2010. Une lettre évoquant la volonté de mettre fin à ses jours accrédite l'hypoyhèse du suicide mais une autopsie sera effectuée aujourd'hui. Olivier Metzner représentait le modèle, la référence, pour notre génération d'avocats pénalistes, a déclaré le futur bâtonnier de Paris, Pierre-Olivier Sur.

    Issu d'un milieu modeste, né le 22 novembre 1949 dans l'Orne, Me Metzner était inscrit au barreau de Paris depuis 1975. Préférant la défense à l'attaque, il était devenue une star grâce à ses célèbres clients : Yvan Colonna, Bertrand Cantat, Jérôme Kerviel ou encore l'ex-dictateur panaméen Manuel Noriega. Olivier Metzner représentait également les intérêts de nombreuses personnalités mis au cause dans des affaires au grand retentissement médiatique, comme Dominique de Villepin avec Clearstream, Loïk Le Floch-Prigent dans le dossier Elf, de l'ancien patron de Vivendi Jean-Marie Messier. Il a été notamment le conseil de Françoise Bettencourt-Meyers ou encore celui Jacques Crozemarie dans le scandale de l'Arc (Association de recherche contre le cancer).
    Tout le monde cite les grands dossiers mais il m'est arrivé de lui demander de défendre des anonymes, des démunis et il l'a toujours fait, a souligné Rachida Dati qui a déclaré perdre un ami et évoque un homme passionné. Etre avocat, pour lui ce n'était pas un métier, c'était sa vie, a-t-elle insisté. Ce colosse que je voyais comme tel avait lui aussi ses fragilités, a déclaré pour sa part, Me Kiejman, un adversaire légendaire.


    Me Marsigny, son associé choqué et très peiné, s'efforce de comprendre : Derrière le grand professionnel qu'il était, il y avait un homme extrêmement sensible, écorché vif, qui ne s'était jamais dévoilé. Il éprouvait ces derniers temps l'envie, et peut-être le besoin, de prendre le large. Peut-être, par cet ultime geste, a-t-il voulu tirer sa révérence à sa façon, a-t-il confié.

    Selon Le Parisien, Maître Olivier Metzner avait pourtant mis en vente fin 2012, son 'île de Boëdic, en face de Séné dans le golfe du Morbihan, un endroit magnifique, remarquable, disait-il. Une agence immobilière de Vannes la proposerait pour 10 millions d'euros…

  • Vénézuela : Hugo Chavez est décédé

    Après une agonie de près de 3 mois, Hugo Chavez est décédé ce mardi à Caracas à l'âge de 58 ans, des suites d'un cancer du colon diagnostiqué en juin 2011.

    Les autorités ont décrété sept jours de deuil et des funérailles nationales sont prévues vendredi.

    Le vice président, Nicolas Maduro, a annoncé ainsi le décès du président lors d'une allocution à la télévision, retransmise par toutes les chaînes vénézuelienenes : Nous avons reçu l'information la plus éprouvante et la plus tragique que nous puissions annoncer à notre peuple. A 16H25 (20H55 GMT) aujourd'hui 5 mars, est mort notre commandant président Hugo Chavez Frias après avoir combattu avec acharnement contre une maladie depuis près de deux ans.

    La mort du leader charismatique, héros populaire auprès des déshérités, dictateur populiste pour certains, met le Vénézuela sous pression. Sous le choc, Caracas s'est d'abord replié dans le silence. De nombreux commerces ont fermé. Les transports publics ont cessé de circuler… Encore incrédules, bien que le pays entier s'attende à cette issue depuis au moins 24h, l'état de santé du président s'étant encore aggravé, de nombeux partisans sont sortis dans la rue, en larmes. Devant l'hôpital militaire où Hugo Chavez était hospitalisé, un millier de personnes ont alors improvisé un hommage, des portraits du président à bout de bras ou portant un tee shirt à son effigie, en chantant des slogans : Chavez au panthéon ! Nous sommes tous Chavez ! Il fut un homme qui nous a appris à aimer notre patrie, le commandant part physiquement mais reste dans nos coeurs, témoignaient les manifestans.

    Hugo Chavez avait été réélu le 7 octobre 2012, pour un nouveau mandat de six ans.