Roundup : Monsanto encore condamné à payer 2 milliards de $

Un jury d’Oakland, près de San Francisco a condamné ce 9 mai Monsanto à verser 2 milliards de $ à titre de dommages punitifs aux époux Pilliod. Les septuagénaires atteints tous les 2 d'un lymphome non-hodgkinien… Le jury a également accordé 55 millions de $ aux Pilliod à titre compensatoire : pertes économiques, préjudice moral...

Une nouvelle fois le Roundup, dont le principe actif est le glyphosate est incriminé.  Ils ont commencé à l’utiliser en 1982. Et  ils se battent contre la même maladie diagnostiquée 2011 pour lui et en 2015 pour elle.

Nous aurions aimé que Monsanto prévienne, que l'étiquette informe que cela pouvait causer le cancer, a déploré Alberta Pilliod, d'une voix faible. Nous ne l'aurions pas utilisé a–t-elle assuré.

Le jury a estimé que l'exposition au Roundup a causé le cancer des Pilliod et que Monsanto avait failli à l'obligation de prévenir de ce grave danger pour la santé. Surtout, le jury a reconnu que Monsanto avait agi avec malveillance, oppression ou fraude et devait être puni pour son comportement, a insisté le cabinet Baum, Hedlund, Aristei & Goldman, un des défenseurs du couple.

Fn mars, Monsanto avait été à condamné pour les même raisons à verser 80 millions de $ à un septuagénaire. Et en août 2018, Dwaye Johson, un jardinier atteint lui aussi d’un cancer incurable avait obtenu du tribunal la reconnaissance de la responsabilité du glyphosate dans sa maladie. Monsanto devait à verser 289 millions de $ mais en appel a somme réduite à 78 millions de $…

Plus de 11 000 procédures contre le Roundup sont en cours aux Etats-Unis.

Le produit est vendu dans le monde entier et il inonde le marché phytosanitaire depuis plus de 40 ans… Monsanto a toujours affirmé toujours que ce produit est sans danger.

Ce dernier jugement intervient alors que l’action Bayer qui a absorbé Monsanto en 2018, a perdu 30%.

Bayer a rappelé que l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA) avait réaffirmé fin avril que le glyphosate n'était probablement pas cancérigène pour les humains… Dans un communiqué, le groupe allemand s'est dit déçu et annonce son intention de faire appel.

Cependant Bayer a récemment été contraint de présenter des excuses après la découverte d'un fichage, illégal, de centaines d’acteurs du secteur environnemental assorti de leur position sur le glyphosate par une agence de communication à la solde de Monsanto. Ces agissements ont fait l’objet de plaintes et une enquête a été ouverte.