Articles

Filtre
  • 20 novembre : journée mondiale des Droits de l'Enfant

    La Convention Internationale des Droits de l'Enfant, adoptée par les Nations Unies le 20 novembre 1989. En 1995, le Parlement français a décidé de faire du jour anniversaire de la signature la Journée Mondiale de défense et de promotion des droits de l'enfant.

    Rien n’est plus important que de bâtir un monde dans lequel tous nos enfants auront la possibilité de réaliser pleinement leur potentiel et de grandir en bonne santé, dans la paix et dans la dignité.

    Kofi Annan, secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies.

    La convention reconnaît qu'un enfant est un être fragile qu'il faut protéger et soigné mais aussi une personne qui a le droit de recevoir une éducation quel que soit l'endroit du monde où il est né. Le texte comporte 54 articles. 191 pays sur 193 l'ont signé.

    Seuls la Somalie et les États Unis ont refusé… Les droits ne sont réels que s'ils sont appliqués, il reste donc beaucoup à faire pour que dans le monde les droits des enfants deviennent une réalité. D'autant qu'ils ne seront véritablement respectés que lorsque les conditions économiques, sociales et culturelles permettront à tous d'y accéder.


    www.droitsenfant.org

    L'Unicef dans son rapport annuel Enfants exclus, enfants invisibles dénonçait que plus d'un milliard d'enfants sur Terre souffrent de privations extrêmes liées à la pauvreté, à la guerre et au sida. Un enfant meurt encore toutes les 3 secondes. Des millions sont privés de nourriture, d’eau potable, d’éducation, de soins, …

    La France, pays au 5e rang mondial, traite globalement bien ses 15 millions de moins de 18 ans… Cependant, le Conseil français des associations pour les droits de l'enfant (Cofrade) dénonce des problèmes alarmants : un million d'enfants vivent en dessous du seuil de pauvreté.

    19 000 d'enfants maltraités : 76 000 en danger dans un contexte familial qui menace leur développement, 240 000 sont placés en foyers d'accueil ou pris en charge par les services sociaux… 85 000 sont touchés par le saturnisme…

    15 % des enfants au collège ne comprennent pas ce qu'ils lisent. 15 000 adolescents de - 16 ans inscrits au collège ou au lycée ne suivent pas leurs cours. 150 000 filles et garçons quittent chaque année le système scolaire sans aucune perspective. Le taux de suicides atteint un record pour les 15-24 ans.

  • 9 novembre 2013 : Fête
 de
 la
 Soupe
 au Jardin du Plessis à Sasnières (Loir et Cher)

    altLa 
Fête
 de
 la
 Soupe
 est
 une 
manifestation
 festive
 organisée A l'initiative de l'Association des Amis du Jardin (02 54 82 92 34), Elle valorise la tradition séculaire des campagnes : cuisiner des soupes avec tout ce qui peut mitonner tranquillement au coin d'un feu…

    Légumes et idées gourmandes mijoteront donc de concert ce samedi 9 novembre à 15h au Jardin du Plessis de Sasnières (41310) lors d'un grand Concours de soupes !

    Seules les soupes maisons, chaudes ou froides sont acceptées.

    Thèmes proposés : soupe de légumes, de poisson / à la viande, recette de Grand-Mère, aux vins du Coteau du Vendômois, soupe épicée, soupe jeunes Marmitons (moins de 15 ans sous la surveillance d’un adulte).

    L’entrée à la fête est gratuite. Le bol (avec sa cuillère et une serviette en papier) acheté 5 € vous permettra de goûter à toutes les soupes et de pouvoir participer au jury du public.

    Je vis de bonne soupe, et non de beau langage, aurait dit Molière… Si c'est vrai, il avait bien raison et c'est toujours d'actualité… Veloutés, moulinées, bisques, bouillons… Depuis la nuit des temps, seule la soupe se cuisine autour du monde avec autant de simplicité que de diversité et se déguste dès l'enfance comme à tous les âges de la vie. La conscience écologique et la la crise économique ont contribué ensemble à relancer le goût du potage : en variant l'art d'utiliser les restes dans de multiples recettes, il est devenu très tendance pour lutter contre le gaspillage alimentaire…


  • 4-11 novembre 2013 : 6e semaine de la finance solidaire

    La semaine solidaire, organisée dans toute la France, a pour objectif de démontrer que la solidarité ça rapporte aussi !

    Chacun peut ainsi donner du sens à son épargne en luttant contre le chômage, le mal-logement ou en encourageant une activité respectueuse de l'environnement, explique Sophie des Mazery, directrice de Finansol.

    Plus d'un million de placements ont déjà été souscrits, soit plus d'un milliard d'euros investis dans le financement solidaire en 2012.  En 2011, le bilan affiche 100 000 entreprises financées et 200 000 emplois soutenus ainsi que le logement (ou re-logement) de 38 000 personnes.

    Le label Finansol est attribué depuis 1997 à des produits d'épargne qui contribuent réellement au financement d'activités d'utilité sociale et environnementale. Cependant la part du patrimoine des investisseurs dans le solidaire en France reste de 1 pour 1 000… 80% des Français concernés passent d'ailleurs par l'épargne salariale*. D'autre part, l'assurance-vie qui représente 40% du patrimoine financier des ménages, n'est pas concernée pour l'instant, c'est pourquoi Finansol travaille aux côtés des pouvoirs publics à multiplier les supports solidaires proposés par les banques et les assureurs. Son ambition est d'atteindre 1% des placements. Même si cela peut prendre 15 ans au regard de l'évolution de l'encours, cela n'a rien d'irréaliste, analyse Sophie des Mazery. Le premier obstacle est la méconnaissance du public. D'ou l'intérêt de la 6e semaine pour en rappeler la double rentabilité. Les épargnants ne sont pas dans une logique de don. Ils choisissent d'investir leur argent et attendent bien sûr des intérêts…Mais en le plaçant ainsi, ils permettent également à d'autres de trouver un emploi, un logement ou ils financent des activités favorables au développement durable. Par ailleurs, ils peuvent aussi bénéficier d'une réduction d'impôts.

    http://www.finansol.org/fr

    Dans le domaine du logement (très) social Habitat et Humanisme est, à ce titre un exemple d'action solidaire devenue une vraie réussite financière :

    Depuis 25 ans, l'association propose à des personnes exclues des critères des HLM, un logement avec un loyer plancher (6 €/ m2 à Paris) ! Pourtant, Habitat et Humanisme a créé une foncière dont le capital est aujourd'hui de 110 millions d'euros…

    www.habitat-humanisme.org

    A lire :

    La Solidarité, ça existe... Et en plus ça rapporte ! de Serge Guérin qui paraîtra le 7 novembre

    *intéressement des entreprises placés en fonds collectifs, par exemple.

  • jusqu'au 24 novembre 2013 : 16e semaine de la Solidarité Internationale

    Depuis 1998, la 3e semaine de novembre, se déroule la Semaine de la solidarité internationale et du développement durable.

    Ce rendez-vous annuel à pour but de dépasser les a priori afin d’échanger et de s’interroger sur ce que nous pouvons faire pour rendre le monde plus solidaire, à travers nos actes quotidiens les plus simples comme les plus engagés. Depuis l'édition 2001, la Semaine comprend la version française de la Global Education Week (Semaine de l'éducation à la citoyenneté mondiale), organisée par le Centre Nord-Sud du Conseil de l'Europe. Associations, collectivités territoriales, ONG, écoles et universités, les acteurs de l’éducation populaire, MJC, syndicats, comités d’entreprise… La manifestation rassemble tous ceux qui s’engagent pour des relations culturelles, économiques et politiques plus justes entre les pays et les peuples.

  • 19 novembre : Journée Mondiale des Toilettes

    Depuis son instauration en 2001, la Journée Mondiale des Toilettes est observée le 19 novembre.

    Cette journée d'action internationale à pour objectif de briser le tabou autour des toilettes : le sujet prête au mieux à en rire… le plus souvent à se boucher le nez et à se voiler… la face. 

    Pourtant le simple fait de disposer de sanitaires décents représente un enjeu de santé public mondial.

    Pouvez-vous imaginer ne pas avoir de toilettes ?

    Pouvez-vous imaginer ne pas avoir d'intimité lorsque vous vous soulagez d'un besoin naturel ?

    Bien que cela soit impensable pour ceux qui vivent dans les pays riches, c'est la cruelle réalité pour beaucoup. En fait, sur la surface du globe, une personne sur trois n'a pas accès au toilettes…

    2,5 milliards d'être humains sur terre doivent faire sans !

    Avez-vous déjà pensé à ce que cela signifie en terme de dignité ?

    La Journée Mondiale des Toilettes a été créée pour soulever exactement ce genre de questions…


  • Arrestation du tireur traqué : Abdelhakim Dekhar, le 3e homme de l'affaire Rey-Maupin

     Après plusieurs jours de traque, l'homme suspecté d'être le tireur de BFMTV, Libération et la Société Générale, a été arrêté mercredi 20 novembre vers 19h, à Bois-Colombes. Retrouvé dans un état comateux dans un parking souterrain, il s'appelle Abdelhakim Dekhar. Il a été confondu par son ADN.

    A la fin des années 90, il a été condamné à quatre ans de prison dans l'affaire Rey-Maupin pour avoir fourni une arme. En octobre 1994, la course poursuite des protagonistes avait fait 5 morts : un chauffeur de taxi, Maupin lui-même et 3 policiers. 

    Lors d'une conférence de presse jeudi peu avant midi, le procureur de Paris, François Molins a annoncé qu'Abdelhakim Dekhar était placé en garde à vue pour tentatives d’assassinats pour les trois attaques du hall de BFM-TV, de Libération et de la Société générale de la Défense, ainsi que pour faits d'enlèvement et séquestration lors de la prise d'otage d'un automobiliste entre Puteaux et les Champs-Elysées. Il sera soumis à une expertise psychiatrique pour déterminer les raisons de ses agissements, a précisé le procureur.

    César, le jeune assistant photographe de 23 ans, blessé au thorax et à l’abdomen par le tireur dans le hall de Libération, a été un moment entre la vie et la mort. Heureusement, aujourd’hui il va mieux. Selon l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, il a pu être réveillé et sevré de ventilation artificielle mais reste en réanimation pour une surveillance clinique. Nicolas Demorand, directeur de publication de Libération, a déclaré ce matin : Je pense à César et à sa famille. Je suis très soulagé aussi par rapport à eux avant d'ajouter : César, je l'ai vu, je lui ai parlé, il va bien. C'est un garçon qui est définitivement maintenant du côté de la vie.

    Abdelhakim Dekhar est actuellement entendu par la police. Dans ses écrits, il dénonce un complot fasciste qui viserait à faire revenir le fascisme à travers l’action des banques, la gestion des banlieues et le rôle des médias payés pour faire avaler le mensonge à la petite cuillère. Selon Emmanuel Gouert, journaliste à iTélé, il a été transféré dans les locaux de la police judiciaire, au 36 quai des Orfèvres à Paris.

    Le président de la République tient à saluer l'efficacité des services de police et de justice qui ont travaillé sans relâche pour l'arrestation de l'auteur présumé des agressions perpétrées à BFMTV et au journal Libération, a indiqué un communiqué de l'Elysée. Le Premier ministre a adressé  toutes ses félicitations aux personnels de police et aux magistrats qui se sont mobilisés sans relâche depuis lundi. Jean-Marc Ayrault a réaffirmé son soutien à l’ensemble des victimes de ce drame.

  • Denis Mukwege reçoit le Prix de la Fondation Chirac

    Un temps pressenti pour le prix Nobel de la paix, le Docteur Denis Mukwege est distingué, par la Fondation Chirac pour la prévention des conflits. Ce jeudi 21 novembre, il reçoit sa récompense des mains du président François Hollande. Le chirurgien gynécologue est connu pour ses actions en faveur des femmes victimes d'agression sexuelle en RDC.

    Au Sud-Kivu, où le viol est une arme de guerre, Denis Mukwege, soigne, opère, répare… physiquement et psychologiquement, les femmes victimes de tortures.

    Dans son hôpital de Bukavu, lui et ses équipes ont soigné 40 000 femmes depuis 1999. Denis Mukwege a échappé à plusieurs tentatives d'assassinat.


    Il continue pourtant son combat, inlassablement… un travail à la mesure de l’horreur à laquelle Denis Mukwege est confronté, tous les jours. Ces quinze dernières années, un demi-million de femmes ont été violées en République démocratique du Congo (RDC).

  • Londres : 3 femmes retenues en esclavage pendant 30 ans

    Séquestrées pendant 30 ans dans une maison de Lambeth à Londres, 3 femmes se sont évadées. Une Malaisienne de 69 ans, une Irlandaise de 57 ans et la plus jeune, une Britannique de 30 ans, qui n'a connue que la réclusion… Du jamais-vu, selon Scotland Yard.

    On a eu des cas d'esclavage où des gens ont été retenus contre leur gré pendant dix ans, mais jamais rien d'une telle ampleur, a souligné le détective Kevin Hyland, après l'annonce de leur libération. Les victimes ont pu s'échapper dès le 25 octobre par leurs propres moyens. Une des recluses avait vu un reportage à la télévision sur les mariages forcés mettant en scène le travail de Freedom Charity et avait contacté l'association.

    Freedom Charity, qui lutte aussi contre l'esclavage, a soutenu la victime par téléphone pendant une semaine pour gagner sa confiance, avant d'alerter la police. L'association a ensuite collaboré avec les autorités jusqu'à la libération des prisonnières. Les dames étaient totalement efrayées par ces gens, a rapporté la fondatrice de Freedom Charity, Aneeta Prem.

    Terrifiées, elles ont été emmenées dans un endroit sûr où elles se trouvent toujours… On a dû prendre le temps pour travailler avec des personnes très traumatisées et parce qu'il était très difficile d'établir les faits, a expliqué le détective Hyland. Nous sommes sûrs que toutes les trois se sont trouvées dans cette situation pendant trente ans au moins et nous pensons que la plus jeune n'a jamais été en contact avec le monde extérieur, a-t-il déclaré, sans pouvoir affirmer si elle était née en captivité. L'enquêteur a ajouté que la police ne connaissait pas grand-chose à ce stade des conditions dans lesquelles vivaient les trois recluses. Selon Freedom Charity, les trois victimes auraient subi des préjudices physiques mais pas de violences sexuelles.

    Le couple qui les retenait a été arrêté jeudi à 7h30 dans le cadre de l'enquête. Il s'agit de deux sexagénaires qui ne sont pas de nationalité britannique. Soupçonnés de travail forcé et d'esclavagisme, ils ont été libérés sous caution, a indiqué la police vendredi matin.

  • Explosion au Palais des sports de Paris : 1 mort et 15 blessés

    Une explosion s'est produite vers 18h ce vendredi lors d'une répétition de la comédie musicale 1789 Les amants de la Bastille au Palais des Sports, porte de Versailles à Paris.

    140 pompiers se sont déplacés ainsi que deux camions de déminage. Un grand périmètre de sécurité a été aménagé.

    Un baril de poudre semble être à l'origine de l'accident. Entreposé pour les besoins pyrotechniques, il aurait pris feu à cause de la projection des étincelle d'une disqueuse utilisée par un ouvrier à proximité.

    Les corps des victimes ont été retrouvés inconscients derrière la scène. Le directeur technique est décédé. 15 autres personnes de la troupe ont été blessées et transportées en urgence dans les hôpitaux de Percy à Clamart (Hauts-de-Seine) et à Cochin (Paris). 5 d'entre eux sont entre la vie et la mort. Près de 3000 spectateurs étaient attendus pour le première représentation qui a été évidemment annulée. Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls s'est rendu sur place brièvement sans faire de déclaration. Vers 21h20, les secours quittaient les lieux, estimant le site sécurisé.