Filtre
  • François Hollande décolle au Bourget…

    Mon véritable adversaire, c'est le monde de la finance !

    a déclaré François Hollande, dimanche après-midi au Bourget lors de son premier grand meeting de campagne. Soutenu par des piliers du parti, Martine Aubry, Lionel Jospin et Laurent Fabius, et de personnalités des arts et du sport, le candidat du PS a prononcé un discours combatif d'1h23 devant plus de 10 000 militants présents dans la salle, 15 000 dans l'annexe ainsi que les téléspectateurs des chaînes d'information.

    François Hollande a ainsi a dévoilé… une grande partie de son programme à 90 jours du premier tour du scrutin :

    Sans prononcer son nom une seule fois, il s'est érigé en contre-exemple de Nicolas Sarkozy : Je ne m'exhibe pas, je reste moi-même, c'est ma force. Je n'ai pas besoin de changer en permanence pour être moi-même. J'aime les gens quand d'autres sont fascinés par l'argent. François Hollande s'est engagé à préserver l'État et sa neutralité face aux puissances d'argent. Il réduira de 30 % les indemnités du chef de l'État et de ses ministres. Il s'est engagé à respecter les compétences et d'abord celles du Premier ministre, à partager le pouvoir de nomination aux plus hautes fonctions, promettant de ne plus désigner les présidents de l'audiovisuel public.
    Il s'est positionné en défenseur des valeurs de la gauche de la laïcité, s'engageant à inscrire dans la Constitution la loi de 1905. J'ai conscience de ma tâche : incarner le changement, faire gagner la gauche et redonner confiance à la France.

    Il a promis le droit de vote des immigrés aux élections locales, le non-cumul des mandats, l'introduction d'une part de proportionnelle aux législatives, la création de 60 000 postes dans l'Éducation. Le candidat s'est prononcé pour la création d'une taxe sur les transactions financières et d'une agence publique de notation à l'échelle européenne. S'il devient président, il fera voter une loi pour contraindre les banques à séparer activité de dépôt et opérations spéculatives. Les produits toxiques seront interdits. Les stock-options seront supprimées et les bonus encadrés, a-t-il déclaré. Je serai le président de la fin des privilèges, a-t-il promis en employant une dizaine de fois le mot Égalité, concept républicain exprimé par des propositions sur le droit des homosexuels, la parité homme-femme, un tarif progressif pour l'eau, par exemple... et une réforme fiscale : rapprochement puis fusion de l'impôt sur le revenu et de la CSG, création d'une tranche supérieure à 45 % pour les revenus supérieurs à 150 000 €. .
    Je ne promettrai rien que je ne suis capable de tenir,
    affirme le candidat en estimant pouvoir rétablir l'équilibre budgétaire en fin de mandat, il confirme que le nombre total de fonctionnaires ne changera pas. Il fera une priorité de la réindustrialisation de la France, créera une banque publique d'investissements et exigera des entreprises qui délocalisent le remboursement des aides publiques perçues. En faveur du logement, François Hollande promet de mettre à disposition des collectivités locales des terrains de l'État destinés à la construction. Il s'engage à doubler le plafond du livret A pour financer le logement social. De multiplier par cinq les sanctions pour les communes qui ne respectent pas le seuil des 20 %. D'encadrer les prix des loyers.
    En ce qui concerne la question de la sécurité, traditionnel point faible de la gauche, en dehors de la création de zones prioritaires, il met en garde les délinquants financiers, les fraudeurs fiscaux, tout comme les petits caïds des quartiers : La République vous rattrapera !
    François Hollande entend proposer à l'Allemagne, un nouveau traité d'amitié : L'Allemagne ne restera pas forte dans une Europe faible. prévient-il. La France doit retrouver l'ambition de changer l'orientation de l'Europe. Il proposera de renégocier les accords du 9 décembre pour donner à l'UE les instruments pour dominer la finance et lancer des euro-obligations.



    Ce matin, la majorité des journaux estimaient réussi le coup d'envoi de la campagne du candidat socialiste à l'élection présidentielle.

    Dans Libération, Nicolas Demorand salue l’étoffe présidentielle du candidat socialiste. Lors de ses primaires, le PS s’était choisi un candidat, mais ce n’est qu’hier que François Hollande a enfilé le costume qui va avec, adhère Olivier Picard dans Les Dernières Nouvelles d'Alsace. Soulever une salle de militants, François Hollande sait faire depuis longtemps. Il l'a encore prouvé hier mais cette fois dans les habits d'un possible président, renchérit Hervé Favre dans La Voix du Nord.

    L'Humanité, approuve un discours de gauche, bien loin des eaux tièdes sociales-libérales d'il y a cinq ans ou du le politique ne peut pas tout exprimé par Lionel Jospin en 2002.
    François Hollande a redonné au rêve français les couleurs de la gauche, s'enthousiasme Jean-Claude Souléry dans La Dépêche du Midi. François Hollande est cette fois entré dans sa campagne. De façon brillante, note Jean-Michel Helvig dans La République des Pyrénées.
    Pour La Charente libre, le vainqueur des primaires socialistes a parfaitement réussi son décollage de campagne au Bourget. La Montagne souligne un discours, très charpenté à gauche, et rassembleur, qui apparaît comme une rampe de lancement idéale Sans doute, le Bourget n'est-il pas le plus mauvais endroit pour faire décoller une campagne», remarque Sud-Ouest avec humour.
    Ouest-France, considère que sur le papier, tout semble parfait mais précise avec circonspection que cette construction ne vaut évidemment que si elle n'est pas démentie dès demain par des dérapages qui traduiraient des incohérences, des insincérités, des impossibilités à tenir tant de promesses.
    En revanche et ce n'est pas surprenant, Le Figaro juge que François Hollande a fait l’impasse sur les immenses défis que doit affronter la France dans un univers mondialisé.
    Réservé, La Croix estime que l'ambition des évolutions proposées laisse quelques doutes sur leur réalisme et les marges de manœuvre. Dans L'Alsace, Patrick Fluckiger reproche à François Hollande d'avoir caresser ses partisans seulement dans le sens du poil : Tout ce que les militants rêvaient d'entendre a été dit en évitant de parler des sujets qui fâchent, et tout particulièrement de la crise de l'euro, écrit-il.

  • France : 4 millions de chômeurs…

    Longtemps pour publier les chiffres su chômage, Pôle Emploi n'a comptabilisé que les chômeurs classés en catégorie 1, soit ceux recherchant un emploi à temps plein et disponible immédiatement.

    Désormais ceux qui travaillent à temps très partiel et très occasionnellement apparaissent aussi dans les statistiques même si cela ne change rien à leur quotidien. Sous la pression conjointe des demandeurs d'emploi et des associations, les chiffres ressemblent un peu plus à la réalité. Enfin !

  • Israël : un bébé de 13 mois tête un serpent sans en souffrir

    En Israël, vendredi dernier, un petit garçon trop impatient pour attendre son repas, a défié un serpent :

    Imad Aleeyan, 13 mois, a pris la tête d'une vipère pour tétine

    Il lui a copieusement mâchouillé le crâne, avant que sa mère affolée n'intervienne : Je lui préparais son lait, et en jetant un coup d'œil dans sa direction, j'ai découvert qu'il y avait un serpent dans sa bouche. Je n'en croyais pas mes yeux et j'ai hurlé, a-t-elle raconté à l'AFP.

    Lorsque les adultes présents lui ont retiré le reptile pour l'achever et mettre l'enfant hors de danger, ce dernier s'est mis à pleurer : la perte d'un Doudou est toujours très cruelle ! Cependant, armé seulement de ses 6 dents toutes neuves,

    le bébé avait déjà sérieusement endommagé les forces vives du serpent… qui devait se trouver en état de semi hibernation. Une chance pour Imad, qui lui, n'a pas le moindre trace de morsure et va très bien !

    Selon les médecins de Jérusalem, le reptile est un hemorrhois nummifer, une espèce qui appartient à famille des colubridae et ressemble aux vipères sans être venimeuse.


  • Afrique du Sud : les plus vieux œufs de dinosaures découverts

    alt

    Une équipe de paléontologues américains et canadiens ont déterré des œufs fossiles. Ils datent de 190 millions d'années, soit 100 millions d'années de plus que les plus vieux découverts jusqu'ici mais certains contenaient encore des embryons parfaitement formés. Dans des roches sédimentaires datant du début de la période du Jurassique et situées dans le parc national du Golden Gate Highlan en Afrique du Sud, les équipes de recherches ont découvert plusieurs nids appartenant à des Massospondylus, dinosaures à long cou mesurant 6 ou 7 mètres. Les œufs de ces géants sont à peine plus gros que ceux des canards !

    Les dinosaures semblent être de bonnes mères :

  • Hervé Morin voyage dans le temps

    L'ancien ministre UMP de la défense, Hervé Morin était jusqu'à dimanche un candidat confidentiel à présidence de la République. Les sondages s'accordaient à lui octroyer un score de 0 % d'intention de vote… Cependant, son sort pourrait bien basculer avec la révélation faite lors d'un déplacement à Nice : né en 1961, il a déclaré avoir assisté au débarquement des Alliés en 1944. Grâce sans doute à ses cheveux blancs, il posséderait ainsi le pouvoir de voyager dans le temps !

    Sur le net, il sévit sous le pseudo de MarthyMcFly (Retour vers le futur) mais nul doute qu'il va rapidement rallier les voix de tous ceux qui pensent que c'était mieux avant…

    Hervé Morin a déjà fait savoir qu'il était incompris le 19 octobre 2010 : Interrogé sur l’hostilité des Français à l’engagement français en Afghanistan, il a répondu que c’est difficile d’expliquer à des cons…. Avant de tenter de se reprendre laborieusement : à des… à des hommes et des femmes qui… euh… qu’une partie de leur sécurité se joue à 7000 kilomètres de chez eux !

    Depuis Lionel Jospin, en politique, on ne dit plus CON, monsieur le ministre ! Mais Personne à la Compréhension Limitée… (PCL)


  • Miss Ronde 2012 : Hyslyne Blanchon nouvelle reine de beauté

    alt

    Photo Corentin Fohlen

    Hyslyne Blanchon, Miss Ronde PACA 2011, est Miss Ronde 2012.

    L'heureuse lauréate mesure 1m 70 pour 96kg et assume pleinement ses formes généreuses en défilant sur le podium avec une allure de vraie reine de beauté.

    Le concours Miss Ronde a été créé en 2007 par Thierry Frezard en hommage à sa femme. Le 10 décembre 2010 à Calais où se déroule pour la première fois l’élection de Miss Ronde France en salle. Le succès est immédiat.

    Si les canons de la minceur sont la règle imposées des concours de beauté,

  • Les Pandas Stars du Zoo de Beauval

    Dimanche dernier, deux hôtes de marque immigrés de Chine ont été accueillis en grandes pompes :  Huan Huan et Yuan Zi.ont bénéficié d'un Boeing spécialement affrété pour eux, de la présence d'au moins un ministre et de l'ambassadeur de Chine sur le tarmac de l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle et leur transfert jusqu'au par le Zooparc de Beauval, (Loir-et-Cher) a été escorté par des motards. Cependant, les futurs visiteurs impatients devront encore attendre jusqu'au 11 février pour rencontrer…les pandas. Un événement …

  • Astéroïde 2012 BX34 : collision évitée… de peu

    alt

    Baptisé 2012 BX34, un objet est de la taille d'un bus est soudainement apparu mercredi dans le champ de vision d’un télescope de l’Arizona. Gareth Williams, expert au Minor Planet Center, pécise que la trajectoire de l'astéroïde a frôlé la terre en approchant à 60 000 km. Ce qui est considéré comme très près de notre planète…par les scientifiques, même s'ils ne redoutaient pas, dans ce cas, la possibilité d'un impact.

  • 22 au 24 janvier 2016 : La garde républicaine s'invite au Musée d’Orsay

    En partenariat avec l'Orchestre de la Garde Républicaine, le Musée d'Orsay accueille du 22 au 24 janvier une vingtaine de concerts gratuits.

    Le public a ainsi rendez-vous avec une formation musicale, plus généralement dédié aux cérémonies officielles.

    Fondé en 1848, la même année qui débute la collection du musée, l'Orchestre de la Garde Républicaine est associé à l’événement Orsay en Fête. L’objectif visé est de recréer l'atmosphère des grandes festivités populaires de la IIIe République, avec les sociétés de concerts, les kiosques à musique, et les concours de chorales.

    Fanfares, chœurs et œuvres symphoniques vont résonner pendant 3 jours sous la nef de l’ancienne gare.

    Près de 15 000 spectateurs sont attendus pour écouter les formations de la Garde Républicaine (la Musique de la Garde, la fanfare de la Cavalerie, le Chœur de l'Armée française, les trompes de chasse et l'Orchestre symphonique, dirigé par François Boulanger mais aussi des harmonies venues d'Ile-de-France et la participation des élèves du Conservatoire de Paris.


    Programme :

    Vendredi à 20 h avec la jeune soprano Julie Fuchs et le baryton Stéphane Degout : Berlioz, Bizet, Verdi, Debussy…

    Samedi à 20 h : Dukas, Gounod, Moussorgski.

    Dimanche à 16 h 30, le public sera invité à chanter le final Nabucco, le chœur des esclaves avec le Chœur de l'Armée française.

    Musée d'Orsay

  • 28-31 janvier 2016 : 43e Festival de BD d’Angoulême

    Selon la tradition, l’affiche de la grand messe de la BD a été réalisé par Katsuhiro Otomo, Grand prix du festival 2015.

    Ouvrez l'œil et vous remarquerez en effet les détails de l'affiche du mangaka, de Tintin à l'oiseau d'Arzach de Mœbius en passant par la moto d'Akira.

    Pour le plus grand bonheur de ses fans, le maître japonais a fait le voyage pour les rencontrer, lors de cette édition.

    Après la polémique sur l’absence de femmes… rendre le Grand prix plus démocratique, plus cosmopolite… n’est pas d’actualité cette année ! Pour 2016, il a été attribué à Hermann, 77 ans. Excellent dessinateur, reconnu depuis longtemps, de Bernard Prince, Comanche et surtout à Jeremiah (35 albums) il est l’auteur d’aventures musclées, western, grands espaces au trait réaliste.  Le choix de célébrer l’un des derniers grands dinosaures de l'école franco-belge a été qualifié de mérité mais très politiquement correct par Télérama…


    http://www.bdangouleme.com/

  • 24, 25, 26 janvier 2014 : 61e Journée Mondiale des lépreux

    La lèpre est une maladie connue depuis l’antiquité mais qui existe encore. Une quinzaine de pays comptent encore plus d’un lèpreux pour dix mille habitants : l’Inde, le Brésil, Madagascar, le Myanmar, le Nigéria… 232 857 nouveaux cas ont été recensés en 2012 (chiffre OMS) dont 10% des malades sont des enfants. Un nouveau cas toute les 2 minutes dans le monde, selon Fondation Raoul Follereau. 2 à 3 millions de lépreux guéris souffrent de séquelles invalidantes.

    C’est une infection chronique à évolution lente (2 à 20 ans d'incubation)due au bacille Mycobacterium Leprae, bacille. Elle affecte principalement la peau, les nerfs périphériques, les muqueuses des voies aériennes supérieures et les yeux. La lèpre engendre handicaps et exclusion des malades.


    En 1952, un médicament à base de sulfones est capable pour la première fois de guérir la maladie. Il n'existe toujours pas de vaccin mais les traitements antibiotiques ou les polychimiothérapies (PCT) sont efficaces et peu couteux.

    En 1953, l’Abbé Balez suggère à Raoul Follereau de créer une journée mondiale de prière pour les lépreux. La lutte contre la lèpre est l’un des grands combats de sa vie alors Follereau ne se contente pas de prier. Toute initiative visant à éveiller les consciences et mobiliser le public est bonne à prendre… C’est ainsi qu’est célébrée le dernier dimanche de janvier 1954, cette première Journée Mondiale des Lépreux. Elle visait, avant toute chose, à obtenir que les porteurs de la lèpre soient enfin soignés et traités comme des malades comme les autres, c’est à dire en respectant leur liberté et leur dignité d’être humains et à guérir les bien-portants de la peur absurde, parfois criminelle, de cette maladie et de ceux qui en sont atteintsLaisserons-nous mourir, pourrir, des millions d’êtres humains, alors que nous savons maintenant qu’on peut les soigner, les sauver, les guérir ? avait alors déclaré le fondateur.

    Une Journée Mondiale à date variable a été instaurée chaque année le dernier week-end de janvier, soit le 24,25, 26 janvier 2014. Actuellement, c’est aussi l’occasion de mobiliser le public et d’obtenir des dons lors des quêtes des associations destinées à financer leurs actions : Fondation Raoul Follereau et l'Ordre de Malte.


  • 30 janvier-2 février 2014 : 41e Festival de la Bande Dessinée d’Angoulême

    Principal festival de bande dessinée francophone et la plus importante manifestation européenne du genre, le Festival de la Bande Dessinée se tiendra à Angoulême le dernier week-end de janvier, comme chaque année. L'édition 2014 fait une large place à l’actualité avec une exposition dédiée à Tardi pour le début des commémorations du centenaire de la grande guerre 1914-1918.

    Le festival a également l'ambition d'être un salon du livre de BD : de nombreux éditeurs seront présents. En clôture, le dimanche 2 février 2014 à 16h*, les 9e prix des Fauves d’Angoulême récompenseront des œuvres publiées en langue française entre décembre 2012 et novembre 2013.

  • 31 janvier-8 février 2014 : Festival international du court métrage à Clermont-Ferrand

    Le Festival international de Clermont-Ferrand est le plus grand événement international consacré au court métrage. Ouvert au grand public, il a lieu chaque année dans la capitale arverne depuis 1982.

    Chefs-d’œuvre de l’animation, documentaires, comédies, réalités contemporaines, travaux de fin d’études des meilleures écoles du monde vous entraînent au sein d'univers dont seule la jeune création cinématographique a le secret.

    En France, c'est le deuxième festival de cinéma (après Cannes) par sa fréquentation (public et professionnels : 150 000 entrées en 2013 (144 000 vendues). 8200 films inscrits, soit une sélection de 164 films répartis dans les 3 compétitions : internationale, nationale et labo.

    Le spectateur est assuré de voir d’authentiques créations de qualité du et un cinéma inventif. Les séances jeune public et scolaires attirent plus de 28 000 spectateurs.

    La rétrospective 2014 s'intéressera de près aux courts métrages américains des années 2000.

     Ils ont pour noms Bill Morrison, Jem Cohen, Keith Bearden, Spike Jonze ou encore David Russo; Chacun porte en avant un regard ironique, polémique, poétique sur un morceau d’Amérique…

    La billetterie est ouverte, demandez le programme ! 

    3000 professionnels acheteurs de films seront présents au marché du Court pour visionner tous les films reçus par l’équipe de Sauve qui peut*.



    Bande-annonce du festival du court métrage de... par ClermontFdShortFilmFest


    *Association Sauve qui peut le court métrage


  • 28 janvier 2012 : 4e journée mondiale pour l'abolition de la viande


    Semaine Mondiale pour l'Abolition de la Viande du 23 au 30 janvier 2012

    alt

    Journée Mondiale pour l'Abolition de la Viande : 28 janvier 2012


    La Journée Mondiale pour l'Abolition de la Viande, inaugurée en 2009, est destinée à promouvoir auprès du grand public la revendication politique d'abolition du meurtre des animaux pour la consommation. Il s’agira de lancer un débat politique et citoyen sur la question de l'abolition de la viande. Chaque heure, 6 millions d'êtres sensibles sont tués dans le monde ! Pour être transformés en viande, nombre d’entre eux souffrent de leurs conditions de vie et de mise à mort. Sans compter le massacre des poissons : plus de mille milliards de poissons sont pêchés chaque année.
    La consommation de viande cause plus de souffrances et de morts qu'aucune autre activité humaine alors qu'elle n'est en rien nécessaire.
    Des collectifs et associations seront présents pour dialoguer avec le public autour de ce thème. Il ne s'agira pas seulement de promouvoir le végétarisme mais d'exprimer à la société que la pratique d'assassiner les animaux pour les manger devrait être abolie. Des conférences, des actions de rue, des distributions de tracts ainsi que des stands d'information seront organisés pour propager cette idée.

    Projet farfelu ? Initiative liberticide ? Ou bien réforme juste, réaliste et nécessaire ?

    Il est important de s'adresser aux consommateurs, mais surtout d'interpeller les citoyens sur les conséquences de leurs actes quotidiens…

    Actions prévues à Toulouse, Lyon, Marseille…

    http://www.meat-abolition.org/fr/announcements

  • 29 janvier 2012 : Défilé du Nouvel An Chinois à Belleville

    Le 23 janvier 2012 est la date de l'entrée dans l'année du Dragon d'eau noire

    alt

    qui prendra fin le 10 février 2013, date de l'entré dans l'année du Serpent


    Le Nouvel An Chinois 农历新年 (nónglì xinnián) aussi appelé Fête du printemps 春节(chunjié) ou Fête du Têt au Vietnam est la fête la plus importante pour les communautés chinoises à travers le monde entier. Le terme nónglì xinnián signifie littéralement "nouvel an du calendrier agricole" car il se célèbre suivant le calendrier chinois qui est à la fois lunaire et solaire. Cette fête est un moment dont on profite en prenant des vacances, en se réunissant en famille et entre amis. Traditionnellement, les festivités s'étendent sur deux semaines.

    Le Dragon 龙 (lóng), symbole de l'empereur de Chine est plus excentrique que les autres, idéaliste, et née avec l'idée qu'il est parfait et inflexible. Ils est également agressif et déterminé ; faire ce qu'il veut est une seconde nature chez lui.

    Le défilé nouvel an chinois du quartier de Belleville aura lieu ce dimanche 29 janvier à partir de 11h30. Cette manifestation culturelle est organisée par l'association des commerçants bellevillois et les mairies des 10e, 11e, 19e et 20e. La parade se déroulera dans le quartier de Belleville de ces 4 arrondissements.

    Programme :

    Cérémonie de l'ouverture des yeux du dragon : Boulevard de la Villette

    Danse de dragon et lion

    Arts martiaux

    L'Opéra de Pékin

    L'Opéra de Huangmei

    Bian Lian : art de changer d'expression à l'aide de masques dans l'opéra traditionel de la région du Sichuan

    Instruments folkloriques

  • Marseille : Le Parc Bellevue a bloqué le chantier des Docks libres

    Le programme immobilier Docks libres, 600 logements en deux ans et demi, a démarré en octobre avec une cinquantaine d'ouvriers. Le chantier devrait employer jusqu'à 200 personnes.

    Nexity, le promoteur a chargé le groupe de BTP Vinci de la construction. Les travaux se déroulent sous les yeux des habitants de la cité du Parc de Bellevue, rue Félix-Pyat à Marseille (IIIe).

    Ici, au moins 60 % des 18-25 ans sont au chômage, témoigne un ancien animateur du quartier. Ils sont nombreux à avoir postulé, sans succès. Chaque jour, je regarde du monde bosser… sans moi. J’ai pourtant un CAP de maçonnerie ! s'indigne un jeune homme de 20 ans. Même diplômés, ces jeunes ne sont pas embauchés. Après une carrière dans le bâtiment,Vas, 60 ans, observe, lui aussi, ce chantier avec envie : il subit aujourd’hui le chômage.. Regardez : il y a déjà trois grues et bientôt une quatrième, c’est énorme. Il y a beaucoup de travail ici. Pourquoi n’y aurais-je pas droit moi aussi ?

    Depuis lundi matin, une trentaine de riverains et militants empêchent l'accès à ce site. Ils réclament que Nexity leur laisse une chance de faire leurs preuves.

    Vous savez que c'est illégal, ce que vous faites, bloquer un chantier ? tente un policier, On s'en fout, on ira en garde à vue s'il le faut, riposte manifestant déterminé. La présence de travailleurs étrangers parmi les 50 ouvriers attise la colère au Parc Bellevue. Ne me dites pas que c'est normal qu'ils soient là alors que nous, on n'a pas de boulot ! explose un autre.

    Ils sont appuyés par le Collectif des quartiers populaires de Marseille. Le président socialiste de la communauté urbaine, Eugène Caselli, a d'ailleurs écrit à Nexity pour solliciter un partenariat et favoriser l’insertion. Lisette Narducci, le maire PRG et Jean-Marc Coppola, conseiller régional, candidat Front de gauche (XV-XVIe), souhaitent une table-ronde en préfecture sur le sujet.

    Nous n'y sommes pas opposés, mais il faut mettre l'ensemble des intervenants, y compris les pouvoirs publics, autour de la table, a déclaré Bruno Corinti, PDG de l'immobilier résidentiel chez Nexity. Tout en se déclarant atterré par ce mauvais procès, le responsable a détaillé les actions d'insertion menées par le groupe dans le cadre de cette opération. Nous avons multiplié par quatre les obligations réglementaires qui nous incombaient, a affirmé Christian Dubois, directeur régional de Nexity. Au lieu de 6 000 heures, 27 000 heures travaillées seront ainsi réservées aux habitants des zones urbaines sensibles. La mission de sélectionner les candidats a été confiée à l'association Emergence(s), chargée de l'animation du Plan local pour l'insertion et l'emploi (PLIE). Ceci est décidé depuis plusieurs mois ! Pas sous la pression médiatique de l'instant…, a-t-il insisté.


  • Manifestations IVG à Paris : Marche pour la vie à Denfert à la gloire de l'Espagne, Défense du droit à l'avortement, place d'Italie

    A Paris, ce dimanche 19 janvier 16 000 personnes (40 000 selon les organisateurs) ont défilé de la place Denfert-Rochereau aux Invalides à l’appel d'une quinzaine d'associations anti-avortement, Intitulée Marche pour la vie, la manifestation a étécréée en 2005. Le militants défilent depuis 9 ans chaque année contre l'IVG qualifiée d'attentat à la dignité humaine et/ou de génocide médical.

    Dénonçant une banalisation totale de l’IVG avec les amendements concernés dans le projet de loi égalité homme femme, cette année, L' espoir venu de Madrid ! Ils ont, en effet, totalement applaudi la volonté de l’Espagne de limiter ce droit :le 20 décembre 2013, le gouvernement conservateur de Mario Rajoy a approuvé un texte qui prévoit de restreindre l'avortement aux seuls cas de viols ayant fait l'objet d'une plainte ou de mise en danger physique ou psychique de la femme.

    En Espagne*, ce projet est dénoncé par les associations féministes et les partis de gauche comme un retour 30 ans en arrière.

    Cécile Edel, porte-parole de la Marche pour la vie et Jean-Marie le Méné, président de la fondation Jérôme Lejeune avaient convié Luis Péral, sénateur du parti populaire et secrétaire général de l'association Famille et dignité humaine. Même s'il est amendé, ce texte sera maintenu, voire perfectionné, a-t-il estimé. Le PP* ne doit pas gouverner en suivant follement les enquêtes d'opinion, a insisté Luis Péral. Cette loi est progressiste. Elle défend le droit à vivre. Le droit d'avorter, lui, n'existe pas, a-t-il conclu.

    Autour du lion de Belfort de la place Denfert-Rochereau (Paris XIVe), les pancartes Oui à la vie, Ne les tuez pas, et le slogan Trente ans ça suffit côtoyaient des drapeaux aux couleurs de l'Espagne, agités sur l'air de Vamos à la playa et de Viva España à la gloire de Madrid.  C'est formidable. C'est l'espérance pour nous, se réjouit le père Argouarc'h avec le docteur Xavier Dor, militant anti-IVG reconnu. Ils s’étaient déjà associés aux manifestations contre le mariage homosexuel. Venues de Reims, de Bretagne ou de Gif-sur-Yvette avec femme et enfants, de nombreuses familles présentes avaient déjà fait le déplacement pour la Manif pour tous

    Leur revendication d'un statut de l’embryon a notamment obtenu la bénédiction du pape François. Selon Radio Vatican, le souverain pontife** a même invité les participants à maintenir leur vigilance sur ce sujet, si important…

    Ce même jour, place d’Italie, plusieurs centaines de personnes ripostaient par un rassemblement pour défendre le droit à l’avortement, un droit pour lequel toute une génération de femmes s’est battue : Je ne comprends pas que l'on puisse dénier des Droits aux gens ! dénonce une manifestante.

    Les anti-IVG enragent particulièrement après deux amendements du projet de loi pour l’égalité homme-femme : la suppression de la notion de situation de détresse lors du recours à l’avortement, et la sanction pour délit d’entrave à l’IVG.

    La loi Veil invoquait en effet un état de détresse chez la femme enceinte souhaitant mettre fin à sa grossesse. Dans la pratique, il n'est pas demandé aux femmes de prouver leur détresse pour pouvoir avorter, elles sont les seuls juges de leur état. Selon les mouvements pro-vie, un tel changement a de quoi banaliser le procédé, alors que l'Espagne prend un chemin inverse. De plus, ils estiment que cela favorisera les avortements eugénistes. 

    Le délit d’entrave sanctionne de deux ans d'emprisonnement et 30 000 euros d'amende quiconque tente d'empêcher une interruption de grossesse en perturbant, de quelque manière que ce soit, l'accès aux établissements pratiquant des IVG ou encore en exerçant des pressions morales et psychologiques, des menaces ou tout acte d'intimidation. Actes pratiqués notoirement et régulièrement par les militants pro-vie…


  • Ile de La Réunion : alerte rouge face au cyclone Bejisa

    Depuis 10h (7h, heure de Paris), l'île de La Réunion est placée en alerte rouge en raison du passage du cyclone. La vigilance orange a évolué vers le niveau le plus élevé du dispositif d'alerte cyclonique. Les conditions météorologique se sont fortement dégradée au cours de la nuit de mercredi à jeudi : pluies et vents violents sont à l'origine d'arbres arrachés et de routes défoncées. Selon EDF, 14 000 foyers sont d'ores et déjà privés d'électricité.

    L'intensité maximale est attendue dans l'après-midi, a précisé le préfet Jean-Luc Marx. Les rafales pourraient atteindre 200 km/h sur les reliefs exposés.

    En prévention, les habitants ont été invités dès mardi à faire des provisions de bouteilles d'eau, de conserves, de bougies et de piles pour les radios. Les réunionnais sont maintenant consignés chez eux, volets fermées et ouvertures calfeutrées.

    Toutes les sorties ont été formellement interdites, sous peine de verbalisation. Seuls les secours ont l'autorisation de circuler. EDF, les compagnies de distribution d'eau et les opérateurs de téléphone ont mobilisé leurs équipes.

    #BEJISA #LaReunion pic.twitter.com/GsTd5jLj0V

    Plusieurs communes ont ouvert des centres d'hébergement pour les occupants d'habitats précaires et les sans abris. L'aéroport international Roland Garros (nord de l'île) est fermé, les vols au départ ou à l'arrivée sont annulés. Toutes les activités portuaires sont suspendues.

    A 4 h du matin (1h, heure de Paris), le cyclone se trouvait à 200 km au nord-ouest de l'île. Bejisa a perdu en intensité mais sa trajectoire vise l'île sous forme de violente tempête. Selon les météorologues, Bejisa a dévié vers le sud-sud-est, soit directement sur les terres. Les prévisions actuelles estiment la force des vents entre 120 et 150 km/h. La mer sera houleuse sur les côtes ouest et nord, avec des vagues jusqu'à 10 m de haut et des risques de submersion des plages.

    Suivre l'évolution de Bejisa : www.firinga.com

    La Réunion n'avait plus connu de telle situation depuis le 3 janvier 2013, lors du passage du cyclone Dumile.

  • Japon : explosion chimique à Yokkaichi. 5 morts

    alt

    Cinq personnes ont été tuées et au moins 12 blessées lors d'une explosion provoquée par une réaction chimique dans une usine du groupe Mitsubishi Materials au Japon.


    L'accident a eu lieu sur le site de Yokkaichi, spécialisé dans les composants pour fabriquer des panneaux solaires et des pièces détachées pour l'automobile. Selon Ranko Hirai, porte parole de Mitsubishi Materials, l'explosion s'est produite pendant des opérations de maintenance d'un échangeur thermique utilisé pour la fabrication de produits en silicium. L'incendie consécutif était très limité et a pu être rapidement éteint.

    Nous avons reçu un appel en urgence à 14h09 (heure japonaise) et à 14h21 la situation d'explosion s'était apaisée, a expliqué le responsable policier.
    Mitsubishi Materials fabrique entre autres des composants pour automobile qui nécessite l'emploi de silicium. Basé à Tokyoil, le groupe japonnais a réalisé en 2012 un chiffre d'affaires de 1 287 milliards de yens (9 milliards d'€). Il emploie plus de 22 000 personnes à travers le monde, notamment aux Etats-Unis, au Brésil, en Allemagne et en Inde.


  • Chambéry : Des poches alimentaires contaminées par une bactérie mortelle. 3 nourrissons décédés

    Trois nourrissons, dont deux prématurés sont morts les 6, 7 et 12 décembre 2013. Ils présentaient les signes d'un choc septique, un trouble grave de la circulation sanguine dû à une infection. Un quatrième bébé atteint d'une dégradation brutale de son état général a pu être sauvé in extremis.

    Des poches de nutriments**, fournies par un laboratoire extérieur et utilisées pour nourrir des enfants par perfusion, ont été contaminées par une bactérie mortelle, a indiqué Guy-Pierre Martin, directeur du centre hospitalier de Chambéry. Le quatrième enfant n'était pas dans le service de réanimation qui avait été fermé du 12 au 20 décembre, afin de désinfecter les lieux après les trois décès», a expliqué le directeur de l'hôpital. Les médecins ont tout de suite fait le rapprochement et la poche alimentant ce bébé nous a permis d'identifier un germe, a-t-il ajouté.

    Les familles des petites victimes sont originaires de Haute-Savoie. Elles ont déposé plainte pour homicide involontaire envers l'hôpital le 23 décembre. On a gâché nos vies, s'insurgent-elles. Le parquet a ouvert une enquête préliminaire et les premières auditions ont débuté ce lundi.

    Selon le père d'un des nourrissons, les poches contaminées venaient d'un lot de 137 poches, dont 102 ont été détruites ou utilisées. Le nombre de poches contaminées est inconnu à ce jour, a assuré le parquet. Ces produits ont une durée de péremption assez courte, a expliqué la vice-procureure. Certaines ont été utilisées et n'ont rien provoqué, a-t-elle ajouté. Deux autres enfants ont reçu des poches du même lot mais n'ont pas présenté de symptômes cliniques, a souligné l'hôpital.

    L'enquête porte sur une éventuelle contamination par des poches alimentaires pour alimenter les enfants par perfusion, a déclaré Fabienne Moulinier, vice-procureure à Chambéry. Les enquêteurs devraient notamment se tourner vers le laboratoire qui les fabrique, ainsi que vers le service qui assure leur livraison pour savoir d'où peut venir la contamination. Il y a plein d'intervenants sur la chaîne.

    Quand, comment et par quoi ont été contaminées ces poches ? Pour l'instant, on l'ignore, a résumé la magistrate, précisant que la contamination n'était pas liée à un acte volontaire. On n'est pas certain à ce jour que la responsabilité de l'hôpital soit établie. Il faut remonter toute la chaîne de production de ces produits et faire des analyses. C'est une enquête très technique et qui va demander du temps, a-t-elle précisé.

    Des analyses bactériologiques ont été confiées à un laboratoire désigné par l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). Les résultats sont attendus dans les prochains jours.

    Le directeur de l'hôpital a fait savoir samedi que les produits mis en cause venaient d'un laboratoire français. Mais a refusé d'en dévoiler le nom. Nous avons décidé de porter plainte contre X car les responsabilités peuvent se situer à divers endroits de la chaîne et pour que toute la lumière soit faite sur ces décès, a-t-il annoncé. L'hôpital assumera sa propre responsabilité dans cette affaire, a ajouté Guy-Pierre Martin. De son côté la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a assuré que tous les lots de poches de nutriments mises en cause avaient été retirés. ll n'y a plus dans les hôpitaux, de produits semblables à ceux qui ont été utilisés à Chambéry, a-t-elle souligné, parlant d'un accident gravissime qui justifie la mobilisation de toutes les autorités sanitaires et exprimant sa solidarité et sympathie aux familles qui ont perdu leur enfant.

    La ministre de la Santé a confirmé ce dimanche que le laboratoire en question était parfaitement identifié mais ne désirant pas se prononcer avant les conclusions de la justice. Nous ne pouvons pas incriminer la fabrication ou la composition. C'est toute la chaîne, jusqu'à l'administration qui fait l'objet d'enquêtes multiples, a-t-elle déclaré. 

    ** Les poches alimentaires sont utilisées pour nourrir par perfusion les bébés dont les réserves sont insuffisantes (prématurés, faible poids de naissance ou malades). La nutrition intraveineuse fournit ainsi des micro et macro-nutriments essentiels à la croissance, des apports en eau et en énergie sous forme de glucose (sucre), et de lipides (graisses). L'enfant peut recevoir également des vitamines, des oligo-éléments (zinc, fer, cuivre...) et des minéraux (calcium, sodium, potassium...). Une surveillance clinique (hydratation, rythmes cardiaque et respiratoire, évolution du poids...) constante est nécessaire.

  • Algérie-In Amenas : après l'assaut, les revendications…

    Jeudi 17 janvier, 24h après la prise d'otages sur le site gazier de BP à In Amenas, l’armée algérienne a donné l’assaut. Sans être en mesure de préciser le nombre des victimes, le ministre algérien de la Communication a déclaré ensuite que plusieurs otages et ravisseurs avaient péri lors de l'opération. Actuellement, aucun bilan officiel n'a été communiqué.

    Selon APS (agence officielle algérienne) 639 otages auraient été libérés et une soixantaine d'étrangers seraient toujours aux mains des djihadistes.

    L’attaque a été revendiquée par le groupe Al-Mulathamin*, dirigé par Mokhtar Bel Mokhtar. Surnommé le Borgne, il est l'un des chefs historiques d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qu'il a introduit dans le nord du Mali mais en octobre 2012 plusieurs sources sécuritaires du pays ont informé que Bel Mokhtar aurait été destitué de la brigade qu'il dirigeait par un nouveau chef.

    Selon l'agence mauritanienne ANI, Bel Mokhtar aurait exprimé ses revendications dans une vidéo qui devrait être bientôt livrée aux médias.

    Le leader *des signataires de sang demande à la France de négocier la fin de la guerre menée actuellement au nord du Mali et exige en échange des otages américains la libération de deux détenus islamistes, un Egyptien et une Pakistanaise emprisonnés aux Etats-Unis pour des accusations liées au terrorisme :
    Omar Abdel-Rahman (le cheikh aveugle) a été condamné à la prison à vie aux Etats-Unis en 1995 pour complot en vue d'attaquer des cibles new-yorkaises et d'assassiner l'ancien président égyptien Hosni Moubarak.
    Aafia Siddiqui est une scientifique pakistanaise emprisonnée aux Etats-Unis pour avoir tenté de tirer sur des soldats américains en 2008 en Afghanistan, alors qu'elle était détenue pour ses liens présumés avec Al-Qaïda.



  • Jacqueline Sauvage : un nouveau rassemblement samedi 23 janvier 2016 à Paris

    Jacqueline Sauvage a été condamnée à 10 ans réclusion criminelle pour avoir tué son mari violent et incestueux, de 3 coups de fusil.

    Après ce jugement, rendu en appel par le Tribunal de Blois en décembre 2015, les soutiens n’ont cessé de se mobiliser afin d’obtenir la grâce présidentielle pour cette femme de 68 ans qui a vécu un enfer : humiliée, battue, violée, et maintenant emprisonnée !

    Une pétition sur internet a déjà recueilli 280 000 signatures pour l'instant. Le rassemblement, prévu pour samedi 23 janvier à 10h30 sur la place de la Bastille à Paris, résulte d’une démarche collective. Des associations, des parlementaires, l'actrice Eva Darlan, de sinternautes à l'origine de pages de soutien sur facebook, des signataires de la pétition et bien sûr, les avocates et les filles de Jacqueline Sauvage, réclament sa libération. 

    Valérie Boyer, députée les Républicains (LR) des Bouches-du-Rhône est à l’origine d’une autre pétition réclamant la grâce présidentielle pour Jacqueline Sauvage et qui a été signée par trente élus de droite et du centre.

    Avant d'être une criminelle, Jacqueline Sauvage est avant tout une victime. Victime des violences répétées de son mari. Victime d'un homme qui battait et violait sa femme et leurs enfants, écrit Valérie Boyer. La députée rappelle également qu’une femme décède tous les 3 jours sous les coups de son conjoint. 134 femmes sont mortes ainsi en 2014, en France…



  • Algérie : prise d'otages sur un site de BP

    Des Islamistes ont attaqué mercredi un site gazier de British Petroleum vers In Amenas dans le sud de l'Algérie et pris en otage 41 personnes. Selon des sources diplomatiques, il s'agirait de Britanniques, Norvégiens et Japonais. Les employés ont été enlevés par des assaillants non loin de la frontière libyenne. Une opération de l'armée algérienne est en cours. Dans un communiqué, BP a confirmé un incident dans le domaine de la sécurité…et ne pas avoir d'autres informations confirmées à ce stade.

  • Rouen : vent de panique pestilentiel

    altDans la nuit de dimanche à lundi 21 janvier 2013, une fuite de gaz s'est produite à l'usine Lubrizol de Rouen. Son ampleur est telle que l'émission a été perçue de sa base jusqu'à Paris d'une part et jusqu'à la côte anglaise dans l'autre sens.

    Malgré une puanteur insupportable, provoquant sur son passage nausées et maux de tête chez les habitants du département légitimement inquiets, les autorités des services de veille sanitaire ainsi que le gouvernement ont affirmé très rapidement qu'il n'y a aucun risque pour la santé*.

    L'ensemble des médias a donc répercuté immédiatement cette information, tançant également les milliers de riverains incommodés qui, cédant à la panique, ont inondé d'appels le central des pompiers de la Seine-Maritime, complètement saturé. À l'usine Lubrizol de Rouen, spécialisée dans les additifs pour lubrifiants, les équipes présentes à 8h avec des masques sur le nez, détectent une instabilité chimique dans l'une des cuves et supposent une surchauffe tandis qu'une quantité importante de mercaptan s'échappe dans l'air. Le ministère de l'Ecologie, pour sa part, évoque une négligence.

    Bonne nouvelle, le nuage n'est pas plus toxique qu'un pet de dinosaure… la preuve : la subtance à l'origine de cette odeur de putréfaction est parfaîtement naturelle. Selon Wikipédia, le mercaptan est présent dans le sang, le cerveau et d’autres tissus, animaux ou humains. C’est même l'un des principaux responsables de la mauvaise haleine… Au niveau industriel, le produit est justement utilisé pour son odeur : melangé au gaz de ville, qui lui est inodore à l'origine, il permet d'en détecter les fuites. Rassurant, non ?

    Cependant, dans la nuit de lundi à mardi, le nuage continue son voyage jusqu'en région parisienne.

    La préfecture de Seine-Maritime a attendu que l'odeur atteigne Paris pour déclencher son plan particulier d'intervention (PPI). Une cellule d'information a été enfin mise en place : 02 32 76 55 66. La trainée nauséabonde sera même ressentie jusque dans le sud de l'Angleterre où elle a été accueillie ainsi : au pays du parfum, cette fois-ci, ils se sont trompés… Ah ces Français ! On ne peut pas les voir mais… on les sent…

    *Depuis Tchernobyl et son mémorable nuage respectant la frontière, les informations provenant des autorités et du plus haut niveau de l'état sont parfois soumises au doute salutaire. En cas de sinistre majeur, la priorité est d'abord d'éviter la panique puis d'empêcher les actions collectives contre les éventuels responsables.


  • Mariage pour tous : Manif pour tous

    Très préparé, le rassemblement du dimanche 13 janvier à Paris contre le mariage homosexuel a mobilisé bien au-delà des conservateurs de droite et s'est déroulé sans incident. La police a comptabilisé 340 000 personnes tandis que les organisations revendiquent 800 000 participants.

    Frigide Barjot, fédérée en leader des différents courants de protestation, réclame une entrevue avec le président de la République : Il faut qu'il nous entende, qu'il suspende le projet de loi et ouvre des états généraux pour informer les Français du changement historique sur la filiation.

    Malgré l'ampleur de la manifestation, le gouvernement n'est pas impressionné et déclare que cela ne modifiera en rien le projet de loi sur le Mariage pour Tous, qui sera examiné à compter du 29 janvier à l'Assemblée nationale.

    Sur cette question, François Hollande, lui-même jamais marié, semble particulièrement tenir à honorer cette promesse de campagne… Sur BFM TV, Michel Sapin, ministre du Travail, a déclaré ne pas avoir le sentiment d'une France coupée en deux. C'est une manifestation importante dont on doit respecter les motifs, a-t-il reconnu. Est-ce que pour autant cela fait changer le cours des choses ? La réponse est non ! C'est au Parlement que la loi sera votée, a-t-il rappelé. Christiane Taubira, ministre de la Justice, a notamment rejeté la possibilité du référendum que réclament les opposants, en rappelant qu'il serait contraire à la Constitution.






  • Cambodge : ouvriers du textile en grève. 3 morts à Phnom Penh

    Les policiers cambodgiens ont tiré sur la foule lors d'une manifestation vendredi à Phnom Penh. Trois ouvriers du textile ont été tués et plusieurs autres ont été blessés.

    Kheng Tito, porte-parole de la police militaire a tenté de se justifier en expliquant que les forces de l’ordre avaient d’abord effectué des tirs de sommation arguant que les protestataires étaient armés de bouteilles, de pierres et de cocktails Molotov. Une dizaine de policiers avaient été blessés jeudi lors d'affrontements. Nous étions inquiets pour la sécurité, alors nous devions réprimer, a-t-il déclaré.

    Depuis deux semaines, plus de 400 000 salariés du secteur du textile réclament une augmentation de salaire. Aujourd'hui, ils gagnent 80 $/mois. Le gouvernement a promis 95$. Les syndicats exigent 160 $. Jusqu'au 2 janvier, ces manifestations étaient pacifiques.

    Les autorités ont décidé d'intervenir jugeant que la situation tournait à la rébellion. Fabricants pour de nombreuses marques internationales, 80 % des ateliers de confection du Cambodge sont actuellement fermés… Si nous leur permettons de continuer à faire grève, cela va devenir l'anarchie, a rapporté Kheng Tito.

    Samedi, des centaines de partisans de l'opposition se sont réunis dans le parc de la Démocratie à Phnom Penh. Ils réclamaient le départ du Premier ministre. La police cambodgienne a procédé à la dispersion de la manifestation et interdit tout nouveau rassemblement. On ne va pas abandonner. Je pense qu'il est trop tard pour avoir peur. Même si on se fait arrêter, on continuera à défier le gouvernement, a déclaré Kong Athit, le vice-président du syndicat CCAWDU.

    Les leaders et chefs syndicalistes sont accusés d'incitation à la violence et ont été convoqués par le gouvernement.


  • Les Anonymous manifestent partout

    Anonymous appellent au rassemblement du plus grand nombre ce samedi 28 janvier dans 36 villes de France afin de signifier à notre gouvernement qu'il ne peut pas s'asseoir sur nos libertés…

    Tel est l'appel pour des manifestations à Paris, Rennes (Ille-et-Villaine), Strasbourg (Bas-Rhin) ou encore Montpellier (Hérault).La vocation d'Anonymous est de protéger la liberté sur Internet. Il entend contester plusieurs accords nationaux ou internationaux visant à restreindre cette liberté et organiser des contres attaques notamment depuis la fermeture du site de téléchargement Megaupload par le FBI aux Etats-Unis.

    ACTA*, SOPA et PIPA, Megaupload, les atteintes à nos libertés se multiplient au profit des majors et de leurs actionnaires alors que le cinéma, la vente de musique numérique, de films sur différents supports ne se sont jamais aussi bien porté… insiste la voix de la vidéo postée sur YouTube diffusant l'appel du mouvement…

    ACTA (Anti-counterfeiting trade agreement), un accord commercial anti-contrefaçon signé jeudi dernier par 22 pays de l'Union européenne et négocié avec les Etats-Unis, le Japon, le Canada, la Nouvelle-Zélande, l'Australie, Singapour, la Corée du Sud, le Maroc, le Mexique et la Suisse. Ce texte prévoit contrôle et coopération renforcés entre Etats pour lutter contre la contre-façon, les médicaments ou les produits de luxe mais aussi le téléchargement illégal.

  • Agriculteurs : 400 suicides par an

    En France, dans ce beau pays si fier de ses paysages multiples qui en font la première destination touristique mondiale, 400 agriculteurs mettent fin volontairement à leur jour chaque année…plus d'un par jour ! Des chiffres recensés par les mutuelles agricoles. 

    Comme pour tout être humain, les raisons du suicide d'un agriculteur sont presque toujours multifactorielles.

    Cependant, la profession est confrontée à de nombreuses détresses : grande amplitude horaire, revenus en baisse*, travail à perte, solitude et isolement, auxquels il faut ajouter des monceaux de paperasses administratives à remplir. Et, quand tout repose sur un seul homme, parfois cet homme n'en peut plus.

    Un numéro d'écoute d'urgence a été mis en place pour tenter de briser le silence et essayer d'aider avant qu'il ne soit trop tard mais ce genre de soutien doit encore briser la tradition séculaire parmi ceux qui ont tellement appris à se taire…

    *Exemple : 10 % des agriculteurs de la Somme étaient éligibles au RSA en 2010 avec 70 heures de travail par semaine…

  • Soudan du Sud : 200 personnes fuyant Malakal sont mortes noyées

    Au moins 200 civils sud-soudanais sont morts dans le naufrage d’un ferry. Selon l'armée qui a rapporté le drame mardi matin, les passagers tentaient de fuir Malakal, capitale de l'État du Haut-Nil, où d'intenses combats de rue ont recommencé mais le bateau pris d'assaut n’aurait pas résisté. Nous avons entre 200 et 300 personnes noyées, dont des femmes et des enfants Le bateau était surchargé, a déclaré Philip Aguer, porte-parole de l'armée. Plusieurs médias locaux ont précisé que l'accident était survenu dans la nuit de dimanche à lundi.Depuis la mi-décembre, le pays est ravagé par un conflit entre l'armée gouvernementales et des rebelles. Ces intenses combats sont alimentés par une rivalité entre le président sud-soudanais Salva Kiir et Riek Machar, limogé de son poste de vice-président en juillet. L'actuel président accuse Riek Machar de tentative de coup d'État. Ce qu'il nie et reproche à Salva Kiir de chercher à éliminer ses rivaux.


  • Sommet social : 430 millions d'€ pour l'emploi…

    A la clôture du sommet de crise réuni mercredi avec 5 organisations syndicales et 3 patronales, Nicolas sarkozy a qualifié la situation de l'emploi d'extrêmement préoccupante et estimé qu'elle qui nécessitait des décisions fortes et rapides. Le président de la République a promis une enveloppe de 430 millions d'euros dont 100 millions d’€ devrait ainsi être allouée à un nouveau système de chômage partiel.

    Le gouvernement a décidé d'exonérer de charges pendant six moins l'embauche de jeunes dans les très petites entreprises. L'accent doit être mis également sur la formation des chômeurs, particulièrement les demandeurs d'emploi de longue durée (plus deux ans). 1 000 recrutements en CDD sont prévus à Pôle Emploi pour renforcer les équipes déjà débordées.

    Pour éviter de creuser les déficits, le financement de ces mesures devraient être obtenu par le redéploiement de crédits déjà existants, et grâce au Fonds social européen à hauteur de 150 millions d'€ et des fonds paritaires qui gèrent la formation des salariés.

    A l'appel de plusieurs syndicats (CGT, de la FSU et de Solidaires) plusieurs milliers de personnes ont manifesté dans différentes villes hier pour fustiger un sommet antisocial convoqué pour la forme. Le leader de la CGT, Bernard Thibault, dénonce vivement l'idée, récurrente selon lui, de tenir le coût du travail pour responsable du chômage.


  • Le chômage a augmenté de 5,6% en un an

    altillustration : http://obstinee.mariesoleil.ch/

    La hausse du chômage se poursuit…

    150 000 chômeurs de plus en 2011 ! En France métropolitaine, 3 millions de personnes n'ayant exercé aucune activité au cours du mois écoulé (catégorie A) étaient inscrites en décembre dernier à Pôle Emploi. Les catégories les plus touchés sont toujours les mêmes : les - de 25 ans et les plus de 50 ans. Il faut en moyenne un an pour retrouver un travail contre 3 mois il y a 10 ans.

    Cela représente une augmentation de 35% pour les 5 dernières années… alors que, Nicolas Sarkozy a déclaré, avec ses vœux 2012 aux Français, faire de la formation des chômeurs une priorité absolue…

    Le taux de chômage établit par le Bureau international du travail  représentait fin septembre 9,3% de la population active. (8,5% un mois après l'élection présidentielle de 2007).

    Les différents ministres du Travail ont tous accusé la crise financière de 2008, la plus grave depuis 1945, d'avoir empêché la réduction significative du chômage, et répété que la France n'était pas un cas isolé en Europe…

    Or, les résultats d'Eurostat (bureau européen de la statistique) font voler en éclats ces deux arguments. A l'exception de l'Espagne, où le taux de chômage dépasse les 20%,

    la France présente la plus mauvaise performance des pays de niveau comparable en zone euro.



    En France, le chômage atteint au plus haut... par euronews-fr

    Le niveau actuel du chômage correspond à celui de 2000. La conjoncture économique en serait responsable à 50 % mais, selon Ludovic Subran, chef économiste de l'assureur-crédit Euler Hermes, les très mauvaises politiques publiques déployées pour, soit disant, replacer l'emploi au centre des préoccupations auraient produit la même proportion de dégâts : le gouvernement a trop peu, et mal, dépensé. Les exonérations de charges et des contrats aidés sans formation n'ont pas permis un retour à l'emploi dans la durée. Ces politiques passives ne fonctionnent pas, ajoute-t-il

    Les vrais chiffres du chômage sortent enfin :

    En comptant l'Outre Mer, 4,5 millions de chômeurs au moins sont inscrits à Pôle emploi et devront se battre pour 500 000 offres d'emploi… Seuls 5 % de demandeurs optimistes espèrent une aide de la part Pole Emploi. L'agence est actuellement sur le seuil de l'implosion : un conseiller doit suivre chaque mois 200 chômeurs ou plus au lieu de 60 !

    Est-il donc possible d'envisager que l'on va, enfin également, arrêter de culpabiliser les chômeurs ? Arrêter de confondre les causes et les conséquences, comme on le fait souvent en les envoyant dans formations occupationelles et psychologisantes qui dilapident inutilement l'argent public en pratiquant la remise en question à marche forcée : on va vous rééduquer mentalement (façon nazi) car si vous n'avez pas de travail c'est forcément de votre faute : vous n'avez pas le bon CV ou bien pas rédigé la bonne lettre de motivation.
    Ce vaste défi hypocrite et surréaliste mérite en effet qu'on s'y attarde : vous devez absolument faire croire en un seul feuillet que le job auquel vous prétendez par la présente, même un mi-temps en CDD payé au SMIC et commençant à 5H30 à plus d'une heure de chez vous pour lequel vous êtes d'évidence surqualifié est celui que vous avez toujours espéré, alors que tout ce que vous pouvez réellement en attendre est de pouvoir conserver la Sécurité Sociale, vous nourrir un peu et payer quelques factures en souffrance.

    A l'entretien, vous serez soumis à la question, homonyme d'une ancienne torture qui connaît un certain renouveau grâce à la précarité. Si vous n'êtes pas retenu, ce sera encore de votre faute. C'est que vous n'aurez pas eu le bon comportement, la bonne réponse à la question qu'est-ce que vous avez de plus que les autres, que vous n'avez pas assez courbé la tête devant les interrogations les plus saugrenues, bien souvent sans rapport avec votre parcours professionnel et vos compétences. Vous n'avez pas le bon âge : trop jeune, trop vieux, vous allez faire des enfants ou vous avez des enfants ou encore vous n'avez pas d'enfants, pourquoi ?
    Décrochez un job est devenu une performance d'exception : en bref il faudra convaincre que vous êtes le mouton à cinq pattes qui répond à toutes les exigences sans rien exiger lui même. La bonne personne au bon moment, au bon endroit. Le bon profil (tiens…tiens, cela ne vous rappelle pas quelque chose la mauvaise tête de l'emploi…) existe-t-il ?


  • Euthanasie : l'esprit de la loi refusé au Sénat

    …Toute personne capable majeure, en phase avancée ou terminale d'une affection accidentelle ou pathologique grave et incurable, lui infligeant une souffrance physique ou psychique qui ne peut être apaisée ou qu'elle juge insupportable, peut demander à bénéficier (...) d'une assistance médicalisée permettant, par un acte délibéré, une mort rapide et sans douleur…

    L'article premier du texte de loi vient d'être supprimé avec l'amendement présenté par la sénatrice UMP de Paris Marie Thérèse Hermange, adopté ce matin à la Commission des Affaires Sociales du Sénat. Cette même commission avait adopté le 18 janvier par 25 voix, 19 contre, et deux abstentions . Les sénateurs Alain Fouché (UMP, Vienne), Jean-Pierre Godefroy (PS, Manche) et Guy Fischer (communiste, Rhône), avaient déposé chacun une proposition légalisant l’aide active à mourir. Une première initiative commune de la part des parlementaires alors que la question de l'euthanasie déchaîne les polémiques et dépasse les oppositions droite-gauche.


  • Ukraine : démission du Premier ministre, le président négocie …

    Ce mardi 28 janvier, s'ouvre une session extraordinaire du Parlement ukrainien, dominé par le Parti des Régions au pouvoir.

    L'assemblée doit se prononcer sur les dernières concessions consenties par Viktor Ianoukovitch lors des pourparlers avec les trois chefs du mouvement de contestation, Arseni Iatséniouk, Vitali Klitschko et Oleg Tiagnybok.

    Les députés débattront également sur la décision d'une amnistie pour les manifestants interpellés lors de heurts avec la police et enfin de la mise en place d'un groupe de travail chargé de réviser la Constitution.

    C'est ce jour-là que le Premier ministre Mykola Azarov a choisi pour présenter sa démission :

    J'ai pris la décision de demander au président d'accepter ma démission du poste de Premier ministre, pour créer les conditions supplémentaires d'un compromis politique et d'un règlement pacifique du conflit, explique Mykola Azarov dans un communiqué publié sur le site du gouvernement.

    Sous pression, le président Viktor Ianoukovitch semble enclin à négocier. Après avoir proposer le poste de Premier ministre à l'opposition, le pouvoir avait accepté hier d’abolir les lois anti-contestation du 16 janvier qui réduisaient drastiquement la liberté de manifester et d'expression. Pour maintenir la pression sur les autorités et soutenir les députés de l'opposition, la Patrie, parti de Ioulia Timochenko emprisonnée, a appelé à un rassemblement sur la place de l'Indépendance, cet après-midi à Kiev. Les contestataires ont évacué le ministère de la Justice qu'ils occupaient depuis dimanche soir. Les autorités avaient alors menacé de décréter l'état d'urgence et de mettre fin aux pourparlers. Les leaders de l’opposition avaient invité les manifestants à quitter les lieux.

    Dans le même temps, le sommet entre l'UE et la Russie commence à Bruxelles. Il est évident L'Ukraine et la crise politique que le pays traverse depuis deux mois tiendra une large place dans les discussions entre les Européens et Moscou, qui s'accusent mutuellement d'ingérence sur cette question.

  • Centrafrique : la maire de Bangui élue présidente

    Catherine Samba-Panza, a élue lundi 20 janvier présidente intérimaire de la Centrafrique. Dans le pays, c’est la première femme à accéder à la fonction. La maire de Bangui, a été désignée par les 135 membres du Conseil national de transition (CNT) parlement provisoire. Sa candidature a recueilli 75 voix au second tour de scrutin. L'autre candidat, Désiré Kolingba, fils de l’ancien chef de l’État André Kolingba, en a obtenu 53.

    A l’annonce des résultats, suivis d’applaudissements, l'hymne national centrafricain a résonné dans l’Assemblée nationale et un tapis rouge a été déroulé…pour elle !

    Mais la charge est immense : Catherine Samba-Panza succède à Michel Djotodia contraint de démissionner le 11 janvier pour son incapacité à mettre fin aux massacres interreligieux. La présidente devra recoudre un pays déchiré… pacifier le pays, rétablir l’administration, organiser les conditions pour permettre le retour de centaines de milliers de déplacés.

    Catherine Samba-Panza est reconnue pour sa force de caractère et elle a la réputation d’être incorruptible. Elle a toujours souligné ce qu'elle pouvait apporter en tant que femme pour la réconciliation du pays. Dans le conflit opposant l’ex-rébellion de la Séléka, à majorité musulmane, et les milices chrétiennes anti-balaka, elle s’est toujours attachée à dénoncer les exactions commises par les deux camps. La nouvelle présidente de la Centrafrique s’est positionné comme une rassembleuse du pays dès de son tout premier discours :

  • Egypte : plébiscite attendu pour la nouvelle Constitution

    Plus de 50 millions d'électeurs égyptiens* étaient appelés à se prononcer ces 14 et 15 janvier sur la nouvelle Constitution.

    Après la fermeture des bureaux de vote, le porte-parole de l’armée a publié un communiqué pour remercier les foules de votants d’avoir pris part à la bataille héroïque du référendum.

    Une large victoire du oui est plus que probable mais le pouvoir espère un taux de participation de plus de 50 % pour légitimer la candidature à la présidentielle du général Sissi, en avril prochain.

    Abdel Fattah al-Sissi, vice-Premier ministre et chef de l'armée égyptienne qui a destitué le président Mohamed Morsi, a en effet déclaré samedi qu'il serait candidat si le peuple le réclame et si l'armée le soutient. Son portrait apparaît sur les affiches électorales en faveur de la Constitution placardées dans tous le pays. Mercredi soir, le ministère de l'intérieur estimait que le taux de participation pourrait dépasser les 55 %  et que 95 %  des votants auraient approuvé la Constitution.

    Ces six derniers, une large majorité d'Égyptiens semble s'être rangée derrière un pouvoir qui a destitué et arrêté Mohamed Morsi, premier président démocratiquement élu en Egypte, issu des Frères musulmans. Le parti a été déclaré organisation terroriste le 25 décembre et désormais interdit. Le gouvernement réprime d'ailleurs par la force et dans le sang toute manifestation de ses partisans. Depuis le coup de force du 3 juillet 2013, plus d’un millier de manifestants pro-Morsi ont été tués par les forces de l’ordre et plusieurs milliers de Frères musulmans arrêtés, dont la quasi-totalité de leurs dirigeants qui encourent la peine de mort comme Mohamed Morsi lui-même.

    Les attentats contre les forces de l’ordre se sont multipliés, quasiment tous revendiqués par des mouvements jihadistes liés à Al-Qaïda mais attribués par le pouvoir aux Frères musulmans. Malgré cela, les militants pro-Morsi ont appelé au boycott le référendum en se rassemblant sur le parvis des mosquées et devant les universités. Aucune campagne n’a été menée pour le non…

    Pour assurer la sécurité du scrutin, le gouvernement avait annoncé le déploiement de 160 000 soldats et de 200 000 policiers. Une bombe de faible puissance a explosé au Caire avant l'ouverture des bureaux de vote. Neuf personnes sont mortes mardi et plus de 350 ont été arrêtées en 2 jours, pour avoir perturbé le scrutin

    Selon Dan Murphy, le directeur de Democracy international, ONG à financements américains, d'un point de vue technique, le vote s'est déroulé normalement…Mais les observateurs indépendants étaient peu présents. Les organisations des droits de l'Homme ont dénoncé un climat de haine et d'intimidation entretenu par les médias égyptiens, notamment gouvernementaux.

    La nouvelle Constitution égyptienne

    a pour but de renforcer la prépondérance de l'armée. Exemple : Parlement et gouvernement n'ont aucun mot à dire ni aucun contrôle sur son budget Pour les deux prochains mandats présidentiels au moins, le ministre de la défense sera obligatoirement un militaire, nommé en accord avec l'état-major. Un article prévoit qu'aucun civil ne peut comparaître devant des juges militaires, sauf en cas d'attaque directe contre les forces armées, leurs équipements et leur personnel. Formulation jugée trop vague, par les défenseurs des droits de l'Homme. L'article 2 fait toujours de la loi islamique la source de la législation, mais l'article 219 de la Constitution précédente, qui ouvrait la voie à une islamisation de la législation a été supprimé. Les islamistes étaient exclus de la commission qui a rédigé ce texte. Les partis fondés sur la religion seront d'ailleurs interdits. La Constitution rédigée après la chute de Moubarak en 2011 établissait un régime parlementaire. La nouvelle version redonne plus de pouvoirs au président, notamment les nominations aux quatre ministères régaliens. Toutefois, le Parlement a le droit de lui retirer sa confiance. Par ailleurs, une multitude d'articles très détaillés fixent, de manière assez inhabituelle, les droits et devoirs de catégories spécifiques, comme les pêcheurs, les nains, les scientifiques, les artistes... Enfin, La Constitution stipule la stricte égalité entre l'homme et la femme dans tous les domaines : civils, politiques, économiques, sociaux et culturels.

    La Constitution élaborée sous les Frères musulmans en 2012 avait recueilli 64% de oui mais seulement 33% des électeurs s’étaient déplacés.

    *82 millions d'habitants (chiffres 2012)

  • Mexique : Florence Cassez rentre en France… libre !

    Hier à 21h, après une longue délibération, la Cour suprême mexicaine a ordonné la libération immédiate de Florence Cassez et a donc prononcé l'annulation de sa condamnation à la majorité de 3 juges contre 2.

    Ils ont estimé que lors de son arrestation en 2005, les droits constitutionnels de la Française avaient été violés par les autorités.

  • France : Grève des enseignants

    Les syndicats d’enseignants des écoles, des collèges et des lycées publics sont toujours opposés à la politique de non remplacement d’un fonctionnaire sur deux qui part à la retraite. Ils demandent l’annulation des 14 000 suppressions de postes prévues pour la rentrée. 6550 le seront dans les col­lèges et lycées et 5 700 dans le pri­maire, dont 2 500 postes d'enseignants Rased, spé­cia­li­sés dans l'aide des enfants en difficulté. L’Éducation nationale doit faire appel à des profs qu’elle recrute par petites annonces ou à Pôle emploi…

    A Paris, une manifestation nationale partira à 14h de la Sorbonne en direction de la place de la Bastille.
    Dans les écoles, le ministère prévoit 12,83 % de grévistes. La grève devrait toucher prioritairement les col­lèges et les lycées.

    Le projet de réforme de l'évaluation, supposé entrer en vigueur à la rentrée 2012, est ressenti plus vivement dans le secondaire où elle serait placé sous la tutelle du seul chef d'établissement, à l'occasion d'un entretien tous les trois ans déterminant l'évolution du salaire. Jusqu'ici les professeurs avaient une double notation, administrative par la direction, et pédagogique, par l'inspecteur régional, formé dans la discipline de ses collègue et plus déterminante pour la carrière. Recrutés à bac + 5, les professeurs des écoles sont désormais des ingénieurs pédagogiques, considère Avenir écoles, le syndicat CFE-CGC de l’Éducation qui estime qu’ils n’ont plus à être évalués  par des inspecteurs extérieurs à l’établissement .
    Enfin, les enseignants rejettent le nouveau système d’avancement de carrière, beaucoup plus lent que celui qui existe actuellement.

  • Londres : crash d'hélicoptère à Vauxhall. Au moins 2 morts et 9 blessés.

    Ce matin, vers 8 heures, un hélicoptère a percuté une grue sur un immeuble en construction. L'engin, installé au sommet du bâtiment, a basculé en partie dans le vide. L'appareil, un Agusta 109, en s'écrasant au sol sur deux voitures a provoqué un incendie dégageant d'importantes fumées toxiques. L'accident s'est produit à Wandsworth Road près de la station de métro Vauxhall dans quartier de Lambeth au centre de Londres. 


    Ce secteur, très fréquenté est situé à proximité du pont de Battersea en face de l'immeuble du MI6, qui abrite les services secrets britanniques. Selon la BBC le conducteur de la grue, en retard ce mercredi matin, aurait ainsi échappé à la mort. D'importants secours ont été mobilisés rapidement : quatre ambulances, vingt-deux camions de pompiers et de nombreuses voitures de police sont sur place, selon les chaînes britanniques. 

    Les rues environnantes et la station de Vauxhall ont été fermées. La police déclare que rien n'indique actuellement qu'il s'agisse d'un acte terroriste. L'aéroport de Londres City aurait, pour sa part, informé d'une mauvaise visibilité due au brouillard et susceptible de retarder les vols. Selon Sky News, le bilan provisoire est de deux morts, dont le pilote, qui était seul à bord, et 9 blessés. Deux personnes ont du être transportées dans un hôpital du sud de Londres.


  • La lettre d'Eric Cantona aux Maires de France

    Le nouvel appel d'Eric Cantona

    Ex-footballeur mais toujours vénéré, Eric Cantona est devenu acteur charismatique : quand il parle, sans forcément le suivre, on l'écoute… même quand il gueule !  En 2011, il avait déjà appelé les citoyens à retirer massivement leurs avoirs de leurs comptes, pour faire sauter les banques.

    Aujourd'hui il remet avait les pieds dans le plats : pour faire du logement la priorité de la présidentielle, il a décidé de s'engager auprès de la fondation Abbé-Pierre. Libération révèle aujourd'hui qu'Eric Cantona a écrit une lettre aux maires de France et cherche 500 parrainages nécessaires pour se présenter à l'élection.

    Dans l'interview accordée au quotidien il explique : Le logement : une question essentielle et qui concerne 10 millions de personnes. Que des gens soient obligés de faire d'énormes sacrifices  - sur l'éducation de leurs enfants, parfois même sur leur santé - pour se loger, pour être à l'abri, c'est inacceptable.

    En septembre, la pétition de la Fondation Abbé-Pierre et Emmaüs, appelant les candidats à la présidentielle à s'engager à lutter contre le mal logement avait déjà recueilli 100 000 signatures. Les associations veulent renforcer cette mobilisation.

    La lettre d'Eric Cantona aux Maires de France

    ERIC CANTONA
    citoyen engagé

    www.ericantona.fr

    Paris, le 4 janvier 2012,
    Madame, Monsieur le Maire,



    Comme vous le savez, au-delà d’activités professionnelles qui m’ont conduit d’une carrière sportive de haut niveau
    à des activités artistiques, je suis un citoyen attentif à notre époque, aux chances qu’elle offre aux plus jeunes — trop
    limitées — aux injustices qu’elle génère — trop nombreuses, trop violentes, trop systématiques
    .
    Je suis un citoyen engagé.
    Cet engagement m’impose aujourd’hui de prendre la parole, plus gravement qu’à l’accoutumée, mais aussi avec
    un sens aigu de ma responsabilité, à l’heure où notre pays est au devant de choix difficiles et déterminants pour son
    avenir.
    Cet engagement m’amène à me tourner vers vous, car vous êtes dans la fonction que vous occupez, un acteur prépondérant
    du quotidien de vos administrés, de nos concitoyens, vous êtes un maillon puissant de confiance dans le
    personnel politique, dans l’avenir de nos institutions, et dans le lien social que vous contribuez à tisser jour après jour,
    mois après mois, année après année.
    Si je me tourne vers vous, Madame, Monsieur le Maire, c’est pour requérir votre signature dans le cadre du débat
    politique dans lequel le pays s’engage. C’est une marque de confiance que j’attends de vous, un acte qui garantira à
    vos préoccupations d’être justement représentées dans ce débat. Mon objectif, vous l’aurez compris, est de recueillir
    500 signatures au moins...
    Elle me permettront de porter un message simple mais clair ; un message de vérité mais de respect ; un message
    solidaire et puissant. Un message attendu par notre pays et par ces millions de familles dont on oublie les souffrances
    quotidiennes et desquelles la puissance publique s’est éloignée.

    Si vous m’accordez votre paraphe, je saurai porter cette idée forte, avec bien d’autres aussi déterminés que moi, et
    je le ferai également en votre nom.
    Je vous remercie par avance de bien vouloir marquer votre approbation en renvoyant le formulaire que vous trouverez
    ci-joint.
    Je vous prie d’accepter, Madame, Monsieur le Maire, l’expression de mon plus profond respect.

    Eric CANTONA

  • Accident au jardin d'acclimatation : une petite fille dans le coma

    Une petite fille de 8 ans a été étranglée par son écharpe prise dans la roue d’une moto sur le manège circuit 3000 du jardin d’Acclimatation. L’accident s’est produit samedi à 15 h 30, jour d’affluence.

    Les hurlements de la maman attirent l'attention du responsable qui fait arrêter le manège. La fillette, étranglée et privée d’oxygène, a sombré dans le coma.

    Un sous-officier des sapeurs-pompiers et un médecin présents parmi les visiteurs sont intervenus immédiatement.

    Ils ont prodigué les premiers soins. Les secours sont arrivées rapidement. La petite fille a été transférée dans une unité pédiatrique de l’hôpital du Kremlin-Bicêtre.

    Elle est toujours entre la vie et la mort ce mercredi.

    Le parc d'animation situé dans le bois de Boulogne, côté Neuilly sur Seine est célèbre auprès de plusieurs générations d'enfants. Il n'y a jamais eu un accident grave d‘attractions dans l'histoire du jardin.

    La direction a indiqué être en contact permanent avec l’hôpital et apporter tout son soutien à la famille. La société Ludo Vert, concessionnaire des attractions a fermé l'ensemble des installations jusqu'à nouvel ordre mais Jardin était ouvert ce matin. Une expertise est en cours.

  • Génocide arménien : Loi sur la reconnaissance adoptée au Sénat

    Joie de l'Arménie, colère de la Turquie

    La loi pénalisant la négation du génocide arménien de 1915 a été définitivement adoptée cette nuit par le vote du Sénat.


    Ce texte prévoit un an de prison et 45 000 € d'amende en cas de négation d'un génocide reconnu par la loi française qui qualifie en ces termes l'extermination des Juifs pendant la Seconde guerre mondiale et celle des Arméniens. Jusqu'à présent seule la négation du premier représentait un délit.

    Selon les arméniens, 1,5 million de personnes auraient été tuées lors du génocide de 1915. La Turquie admet que 500 000 sont morts pendant des combats et leur déportation mais récuse la notion de génocide reconnue notamment par la France, le Canada et le Parlement européen.


    Edvard Nalbadian, chef de la diplomatie arménienne a exprimé sa reconnaissance à la France : Ce jour restera gravé en lettres d'or non seulement dans l'histoire de l'amitié entre les peuples français et arménien, mais aussi dans les annales de la protection des droits de l'homme dans le monde, confortant les mécanismes de prévention des crimes contre l'humanité, a-t-il déclaré, ce matin.

    En revanche, la Turquie avait déjà suspendu sa coopération militaire avec la France et rappelé son ambassadeur pour protester lors du vote des députés. Ankara a maintenant menacé Paris de représailles permanentes. Les journaux turcs titrent aujourd'hui : Honte à toi, France…

    Malgré les pressions, l'Assemblée Nationale avaient déjà adopté cette proposition par le vote à l'unanimité de la cinquantaine de députés présents : ils se s'étaient levé pour saluer l'adoption, applaudie également dans les tribunes du public, où des représentants de la communauté arménienne étaient venus très nombreux :

    http://www.ina.fr/economie-et-societe/justice-et-faits-divers/video/CAC01004075/loi-sur-le-genocide-armenien.fr.html

  • Egypte : jour de prière, jour de colère

    Musulmans et Chrétiens d'Egypte doivent descendre dans les rues pour dénoncer la corruption, le chômage, l'oppression et l'absence de liberté. Les manifestants font preuve d'une détermination inébranlable et malgré l'interdiction formelle, ils sont fermement décidés à faire de ce vendredi, jour des grandes prières hebdomadaires, un exemple. Ils sont soutenus par la présence du prix Nobel de la Paix 2005, Mohammed el-Baradei : Je voudrais que nous n’ayons pas à descendre dans la rue pour montrer au régime le besoin de changement… Nous avons essayé les pétitions, de boycotter les élections, rien n’a marché(…)
    Barack Obama, a exhorté Hosni Moubarak à mettre en œuvre des réformes cruciales pour l'avenir de l'Egypte, tout en lui reconnaissant la qualité d'allié essentiel des Etats-Unis.
    Les autorités égyptiennes ont décrété un blocage sans précédent d'internet et des réseaux de téléphonie mobile. Twitter et Facebook, avaient en effet grandement facilité l'organisation en communiquant les lieux de mobilisation.
    La répression a été très violente toute la nuit entraînant de nombreuse arrestations. A Suez, lieu d'importants rassemblements, la police a riposté par du gaz lacrymogènes aux jets de pierres. Un manifestant de 22 ans, Mohamed Atef, a été mortellement atteint d'une balle dans la tête à Cheikh Zouwayed, dans le nord du Sinaï. Le septième décès.

  • G20 agricole à Paris en juin

    La France, présidente du G20* pour un an, profite de sa position pour tenter combattre la flambée des prix et la spéculation sur les marchés agricoles

    Bruno Le Maire, ministre de l'agriculture a convié ses homologues participants au sommet de Davos à se réunir à Paris en juin.
    *Le G20 rassemble les principales économies développées ou émergentes.

  • SeaFrance liquidée par le tribunal de Commerce

    Mélange de scénario à la Dallas et de Comedia d'el Arte, le feuilleton finit mal…

    alt

    En dépit du soutien de dernière minute et plutôt imprévu d'Eurotunnel au projet de coopérative ouvrière, le tribunal de Commerce de Paris vient de prononcer la cessation définitive d'activité et la liquidation judiciaire de l'entreprise de transport maritime. Les juges ont estimé que l'offre de reprise par la Scop n'était pas viable : Il n'existe aucune offre de reprise valable, l'activité ne peut être poursuivie, le tribunal met fin à la période de maintien de l'activité de SeaFrance. Les dizaines d'employés présents sont sous le choc !

    De son côté, le Conseil d'administration de la SNCF a approuvé ce matin le versement de 36 millions d'euros permettant de financer une indemnisation supra-légale exceptionnelle au bénéfice des salariés de SeaFrance licenciés.

    Ils y ont cru jusqu'au bout


    Maître Philippe Brun, l'avocat des salariés de la compagnie, avait indiqué que le tribunal de commerce de Paris avait mis sa décision en délibéré. Les juges devaient trancher avant 12h30 entre une cessation d'activités de la compagnie ou un nouveau délai demandé par les salariés afin de réunir les parties : la Scop, l'État, la SNCF, les collectivités locales et désormais Eurotunnel.


    En effet, l'exploitant du tunnel sous la Manche s'est porté candidat au rachat des navires de SeaFrance pour les mettre à la disposition de la Scop. On ne peut pas laisser disparaître la seule compagnie française du port de Calais a déclaré le PDG d'Eurotunnel, Jacques Gounon, au quotidien Libération.

    Une entreprise comme Eurotunnel qui s'intéresse à SeaFrance, c'est une bonne nouvelle, a déclaré le ministre des Transports Thierry Mariani, assurant sur France Info qu'il examinerait avec intérêt cette proposition. Cela prouve que la ligne a un avenir entre Calais et Douvres, a-t-il jugé.

    Toutes les pistes qui permettront de maintenir l'activité seront à regarder par le tribunal, a estimé de son côté le ministre du Travail Xavier Bertrand sur France Inter.

    Les 350 salariés, venus de Calais en bus pour assister à l'audience du tribunal à Paris, ont bien accueilli les déclarations du patron d'Eurotunnel. Malgré la menace dramatique de 880 licenciements, la situation de Seafrance ressemble depuis novembre dernier au scénario fantaisiste d'un mauvais feuilleton, certains trouvent encore le courage d'en rire : encore un rebondissement à l'italienne ! On va pouvoir composer un opéra SeaFrance, ironisait l'un d'entre eux…

  • Apprendre l'anglais à la maternelle

    Réinventer l’apprentissage de l’Anglais en France et l’introduire pour les enfants dès 3 ans, c'est le vœu du ministre de l'Education nationale, exprimé sur Europe 1.

    Le  comité stratégique, mandaté par Luc Chatel va devoir faire preuve de capacités d'innovation exceptionnelles car il s'agit trouver méthodes d'initiation efficaces, sans embauches, ni budget

    Le ministre compte beaucoup sur internet et l'enseignement à distance.
    Les réactions des professeurs des écoles, qui se battent au quotidien contre l'omniprésence des écrans en tous genre dans la tête des enfants, sont plus que réservées. Christian Chevalier, secrétaire général du Syndicat des enseignants (SE-Unsa) est contraint de rappeler que le travail pédagogique fait par un être humain est irremplaçable…

  • L'UE impose un embargo pétrolier à l'Iran

    Dans l'espoir de contraindre Téhéran à reprendre des négociations sur ses activités nucléaires controversées, les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne ont approuvé un embargo sur les importations de pétrole iranien.

    Les sanctions visent l'importation, l'achat et le transport de brut et de produits pétroliers. Toutes les transactions liées au pétrole seront interdites, ainsi que les échanges en or et métaux précieux avec la banque centrale d'Iran et les organismes publics.

    L'Iran vend environ 20% de son pétrole aux pays de l'Union européenne, notamment à la Grèce, l'Italie et l'Espagne. L'Union européenne est le deuxième acheteur de brut iranien derrière la Chine. L'lUE et les Etats-Unis s'efforcent également de convaincre les pays asiatiques, comme l'Inde, de réduire leurs importations d'hydrocarbures iraniens.

    L'option d'un Iran doté de l'arme nucléaire ne peut être acceptée car cela représenterait un danger non seulement pour la région mais pour le monde entier, a estimé le ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle. C'est la raison pour laquelle il est important que l'Union européenne prenne des décisions qui assèchent les sources de financement du programme nucléaire iranien, a-t-il ajouté.

    L'Iran continue à défier les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU, a indiqué de son côté le chef de la diplomatie britannique, William Hague, en qualifiant de pas plausibles les explications purement civiles données par Téhéran pour ses programmes d'enrichissement d'uranium.

  • Davos : impuissance et déni dominent le bilan

    A la clôture des débats de la 41e édition, force est de constater que les décideurs mondiaux n'arrivent toujours pas à s'entendre pour agir contre le réchauffement climatique.
    Et pourtant, selon Ban Ki-moon, secrétaire général de l'Onu, pour développer l'énergie renouvelable : notre ressource la plus rare est le temps !
    Malgré son intensité, l'actualité internationale brûlante a été soigneusement tenue à l'écart.
    En effet, les deux ministres tunisiens et le gouverneur de la Banque centrale, présents à Davos, ont refusé de s'exprimer sur l'Egypte où l'aspiration à la démocratie est aussi violente que sévèrement réprimée.
    Quant au président russe, Dimitri Medvedev, venu pour séduire les investisseurs, il a préféré éviter le sujet de l'attentat à l'aéroport de Moscou…

  • Mandela sera soigné chez lui

    alt

    Nelson Mandela avait été hospitalisé pendant deux jours. Le premier président noir d'Afrique du Sud, leader de la lutte anti-apartheid a aujourd'hui 92 ans. Il souffre d'une infection respiratoire aiguë, pathologie courante à son âge qui très bien répondu aux traitements. Le médecin-chef de l'armée nationale n'est pas inquiet et salue sa capacité de récupération qui ne se dément pas. L'émotion était vive à Johanesbourg où tout le monde souhaite son rétablissement.

    Invictus (extraits) de William Henley poème préféré de "Madiba"

    Ces mots continuent de guider sa route…

    Thank whatever gods may be
    For my unconquerable soul.

    Je rends grâce aux dieux quels qu’ils soient,
    Pour mon âme invincible et fière

    Under the bludgeonings of chance
    My head is bloody, but unbow'd

    Meurtri par cette existence,
    Je suis debout bien que blessé

    Iam the master of my fate :
    I am the captain of my soul.

    Je suis le maître de mon destin : Je suis le capitaine de mon âme !



  • Pérou : 26 morts dans l'incendie d'un centre de désintoxication à Lima

    Un incendie dans un centre de désintoxication a causé 26 morts et une dizaine de blessés à Lima dans le quartier de San Juan de Lurigancho. La plupart des victimes sont mortes asphyxiées.

    Selon des survivants, deux patients auraient mis le feu samedi matin en tentant de s'évader de cet établissement baptisé Christ est amour.

    Susana Villaran, maire de Lima, a déploré le sinistre : C'est une immense tragédie. Les familles confient leurs proches qui souffrent d'une dépendance à la drogue et à l'alcool pour être désintoxiqués. et indiqué que le centre ne disposait pas d'une licence municipale : Il faut que ces lieux soient surveillés par le ministère de la Santé et les autorités municipales.

    Une enquête conjointe des pompiers et de la justice est désormais ouverte pour déterminer précisément les circonstances du drame.

  • Créteil : un homme se suicide devant le centre des impôts

    Un quinquagénaire s'est suicidé cet après midi devant le centre des impôts 1 place Général Billotte à Créteil. Vers 14h30, il aurait remis ces mots au guichet : Vous voulez ma peau, vous l'avez. Puis il est sorti du bâtiment et s'est tiré une balle de revolver dans la tête. Les enquêteurs ont constaté que le chargeur en contenait encore 5.

    C'est vrai que les gens qui viennent ici sont souvent énervés, mais on n'avait jamais vu ça… a témoigné Kévin, un employé de l'administration fiscale auprès du quotidien Le Parisien.

    Le désespéré était architecte-urbaniste et devait près de 26 000 € au Trésor public. Il demeurait a Maisons Alfort. Son adresse personnelle était aussi celle de son entrepris et de son bureau d’études. Il était marié père de 2 adolescents. Tous les jours, il recevait des recommandés, des courriers des impôts, il semblait criblé de dettes, a confirmé une voisine. Cela fait longtemps qu’il n’avait plus de travail, raconte un autre voisin qui le décrit comme un homme devenu triste au fil des ans, mais qui ne se laissait toutefois pas aller…


  • Les coodonnées de policiers sur le Net : Vengeance d'Anonymous ??

    Le site internet d'Unité police SGP-FO (premier syndicat de gardiens de la paix) a été l'objet d'un piratage  : une base de données interne contenant la liste de 500 délégués et leurs coordonnées…

    Noms, adresses e-mails, numéros de téléphone portable, mais aussi mots de passe et des départements d'affectation, se sont retrouvées en accès libre sur internet, regroupées sous la forme d'une liste simplement nommée police, uploadée sur un site de partage à la date du vendredi 27 janvier…accompagnée d'un message de revendication des Anonymous.

    Il pourrait s'agir là d'une représailles après la mise en examen jeudi à Paris d'un membre présumé du groupe connu sous le pseudo de Triskel soupçonné d'avoir participé au blocage du site internet d'EDF en avril et juin 2011. Interpellé mardi matin en Bretagne par des policiers de la Direction centrale du renseignement intérieur, il a été amené au siège de la DCRI, près de Paris et il avait réaffirmé son innocence. Selon le site Owni, il se nomme Pierrick Goujon et a 29 ans. Il est poursuivi pour entente en vue de l'entrave au fonctionnement d'un système de traitement automatisé de données. Il a été placé sous contrôle judiciaire après 45 h de garde à vue et 15 h d'attente dans une cellule du Palais de justice de Paris. Son arrestation précédait les manifestations des membres d'Anonymous et de leur sympathisants qui ont défilé samedi dans une trentaine de villes de France pour fustiger l'Acta, accord commercial anti-contrefaçon signé jeudi par 22 pays de l'UE.

    De son côté le responsable du syndicat, Nicolas Comte, même s'il considère la piste des Anonymous comme crédible, il relativise l'impact de se piratage et le lien avec l'arrestation de Triskel : Evidemment, nous allons renforcer la sécurité de notre site, même si nous savons très bien qu'ils sont très difficiles à contrer, étant donné les précédents sites, autrement plus sécurisés que le nôtre, qu'ils ont réussi à pirater…a-t-il déclaré au Parisien. Tout en envisageant un dépôt de plainte, il a assuré qu'il ne s'agissait pas de données confidentielles.

  • Bouygues réclame 9 millions d'€ au Canard Enchaîné

    Bouygues n'a pas attendu l'ouverture de la chasse pour tirer sur le Canard :

    Le géant du BTP et des télecom, entre autres, a assigné Le Canard Enchainé en diffamation et lui réclame 9 millions d'€ .

    Le 7 décembre dernier, Le Canard Enchaîné révélait qu’une information judiciaire pour corruption et trafic d’influence avait été ouverte dès février pour examiner d’éventuelles malversations lors de l’attribution à Bouygues du chantier du nouveau siège du ministère de la Défense, dans le quartier Balard à Paris XVe. Il s'agit d'un projet de 3,5 milliards d’€ destiné à regrouper d’ici trois ans l’ensemble des états-majors et services centraux dans un complexe qualifié de Pentagone français.

    Martin Bouygues, très contrarié, avait alors rétorqué dans Les Echos : Je suis en colère, les dégâts en termes d'image sont énormes, affirmant que son groupe était victime d'insinuations mensongères et prévenant qu'il n'hésiterai pas à se défendre

    L'assignation vise donc l'hebdomadaire, Michel Gaillard, directeur de la publication ainsi qu'Hervé Liffran et Christophe Nobili, journalistes. Bouygues a par ailleurs obtenu l'autorisation d'assigner Le Canard Enchainé en urgence, à jour fixe. L'affaire sera plaidée sur le fond le 18 janvier devant la 17e chambre du tribunal de Paris.

    De son côté, Le Canard Enchainé soutient dans sa dernière édition, que l'information est vérifiée, plutôt trois fois qu'une, et aux meilleures sources, et prévient qu'il a quelques biscuits dans sa musette. Louis-Marie Horeau, rédacteur en chef adjoint, explique d'ailleurs que le journal a reçu "le soutien tout à fait inattendu du procureur de la République de Paris… La somme demandée est totalement délirante, a t-il ajouté.
    Dans un communiqué, Reporters sans frontières (RSF) dénonce également une volonté manifeste d'intimidation contre la presse : Bouygues vise à dissuader les journaux de reprendre l'information l'incriminant. L'association fustige les montants réclamés : 9 millions d'euros ! Que cherche l'entreprise ? La mort du journal ?

  • Free mobile : 19,90 € forfait illimité sans engagement


    Après des semaines de buzz intense entretenu par Free, ce mardi 10 janvier 2012, 8h30 : Xavier Niel présente ses offres de forfaits en conférence de presse.
    Ils sont disponibles sur www.forfaitfree.com : L'illimité est à 19,99 € par mois, les limites de datas sont repoussées. Pour les abonnés Free, c'est 15,99 €.
    Le SMS en dépassement est annoncé à 0.01 €. Les familles pourront souscrire à plusieurs forfaits.

    Le nouvel opérateur propose également un forfait social à 2€ : 60 minutes et 60 SMS. La même  formule sera gratuite pour les abonnés Free. Xavier Niel assure faire encore de la marge à ce prix. Il avait déjà dénoncé ses concurrents à propos l'offre de 40 minutes et 40 SMS pour 10 €, tarif pour les démunis résultant d'un consensus entre l'Etat et les opérateurs historiques.

  • Nigeria : des dizaines de chrétiens tués par des islamistes

    Nettoyage ethnique et religieux !

    C'est en ces termes que des leaders chrétiens nigerians ont qualifié l'escalade meurtrière commise depuis jeudi dernier contre les catholiques et les protestants. Les dignitaires religieux ont averti qu'ils se préparaient à se défendre contre la multiplication des tueries.

    Le Nigeria est composé à parts égales de chrétiens et musulmans, on ne peut donc pas parler de minorité religieuse à l'échelle du pays. Cependant, depuis Noël, les violences à l'encontre de chrétiens ne cessent de se multiplier. Dans le Nord, où les musulmans sont majoritaires, Boko Haram, un groupe extrémiste dit vouloir chasser les chrétiens et imposer la Charia (loi islamique) et revendique la plupart des crimes.
    Ces attaques sont l'une des conséquences de la fin de notre ultimatum n'a pas hésité à déclarer vendredi à la presse le porte-parole de Boko Haram, Abul Qaqa.
    Dans plusieurs Etats du Nord-Est, le goupe avait posé un ultimatum imposant aux chrétiens de quitter le Nord du pays… les attentats sont la cause de plus de 30 décès depuis jeudi. Objet de convoitise, la région est la plus peuplée et, surtout, premier producteur de pétrole d'Afrique.

    alt

    Lors d'une réunion de responsables chrétiens convoquée d'urgence ce samedi, Ayo Oritsejafor, chef de l'Association chrétienne du Nigeria (CAN) a estimé que le schéma de ces tueries signait un nettoyage ethnique et religieux systématique. Les leaders chrétiens ont décidé de définir les moyens nécessaires pour se défendre face à ces tueries insensées. Nous avons le droit légitime de nous défendre… quoiqu'il en coûte, a-t-il averti. Toutefois le chef de la CAN, qui regroupe protestants et catholiques, n'a rien dévoilé quant aux moyens de lutte envisagés.

    A la sortie des offices de Noël, des affrontements avaient déjà fait une cinquantaine de morts. Le 31 décembre le président du Nigeria, Goodluck Jonathan, avait dû décréter l'état d'urgence dans les Etats du centre et du Nord-Est.

    Ces événements rappellent les débuts de la guerre civile, s'est inquiété Ayo Oritsejafor, faisant allusion à la guerre sécessionniste du Biafra qui avait fait environ un million de morts de 1967 à 1970. Par ailleurs, il a dénoncé l'incapacité des gouverneurs des Etats du Nord à empêcher ces violences. Nous les tenons pour responsables de ces tueries, a-t-il fustigé.


    Les autorités de l'Etat d'Adamawa ont réagi en imposant samedi un couvre-feu de 24 heures là où a eu lieu l'attaque la plus meurtrière des derniers jours avec la mort de 17 personnes vendredi à Mubi. Selon des témoins, les tirs ont éclaté lors d'un rassemblement de chrétiens en deuil. Une autre attaque a été perpétrée vendredi soir par des hommes armés dans une église de Yola, capitale de l'Etat d'Adamawa, faisant au moins 10 morts parmi les fidèles, selon un responsable chrétien.
    Toujours dans le Nord et d'après des témoins, une autre encore aurait fait six morts jeudi parmi des fidèles en prière réunis dans une église de Gombe.

    Enfin, pendant plusieurs heures durant la nuit de vendredi à samedi, des affrontements ont opposé des militants de Boko Haram aux forces de sécurité à Potiskum, dans l'Etat de Yobe, deux personnes au moins auraient été tuées.

    Des centaines d'habitants ont fui leur domicile.

    Des dizaines d'islamistes armés ont notamment attaqué le commissariat de Potiskum aux cris d'Allah Akbar !
    De leur côté, les musulmans vivant dans la région méridionale du Delta du Niger, riche en pétrole, auraient commencé à fuir. Selon les déclarations de Sheik Khalid Mohammed, un des dirigeants de la communauté, ils craignent d'éventuelles représailles.


  • Allocution de Nicolas Sarkozy sur huit chaînes de télévision

    alt

    Dans son allocution prévue à 20H15, ce dimanche, sur huit chaînes de télévision*, Nicolas Sarkozy devrait annoncer plusieurs mesures dont le relèvement du taux de la TVA, passant 19,6% à  21,1% ou 21,3%.  La TVA sociale concernant la plupart des produits de grande consommation devrait rapporter une dizaine de milliards d’euros. L’objectif affiché est de réduire le coût du travail pour doper l’emploi et la croissance, en pénalisant les produits importés.

    Mais les recettes supplémentaires générés par la hausse de la TVA ne suffiront pas pour combler le manque à gagner, pour la Sécurité Sociale, d’un allégement des charges patronales. Une hausse de la CSG sur les revenus de l’épargne n’est donc pas exclue.
    A moins de trois mois de l'élection, le président n'a toujours pas annoncé sa candidature.

    *En direct sur TF1,France 2, LCI, Itélé, BFM, LCP, France 24, et en différé sur TV5 monde

  • Syrie : La France et la Grande Bretagne soutiennent la Ligue Arabe à l'ONU

    Les ministres des Affaires Etrangères, français et britannique appuieront le plan de la Ligue arabe pour la Syrie devant le Conseil de sécurité des Nations Unies, ce mardi à New York.

    La réunion doit commencer par un exposé du chef de la Ligue arabe, Nabil al-Arabi, et du Premier ministre du Qatar, Hamad ben Jassem Al Thani, sur leur plan. Hillary Clinton, Alain Juppé et William Hague doivent ensuite s'exprimer pour réclamer l'adoption d'une résolution dénonçant la répression qui a fait plus de 5 000 morts depuis mars 2011 et appelant à une transition démocratique.

    Le régime s'enfonce dans une répression de plus en plus sanglante, a souligné Alain Juppé, estimant hier que les conditions pour adopter une résolution n'étaient pas encore réunies.

    Moscou a réaffirmé son opposition, excluant toute négociation sur un texte inacceptable. Selon la Russie, ce nouveau projet de résolution n'est pas loin de la version proposée par des pays occidentaux en octobre et auquel Moscou et Pékin avaient opposé un double veto.

    La Russie ne peut plus continuer à bloquer les Nations unies et à couvrir la répression brutale menée par le régime, a insisté le Forign Office à propos de la présence de William Hague.

    Selon la diplomatie française, au sein Conseil de sécurité de l'ONU les équilibres auraient cependant évolués avec l'arrivée début janvier de 5 nouveaux membres non-permanents : Maroc, Togo, Guatemala, Pakistan, Azerbaïdjan… plus convaincus de la nécessité d'une prise de position internationale sur la crise syrienne. D'autre part, le Brésil qui s'opposait avec d'autres pays émergents membres non-permanents (Inde et Afrique du sud) à toute ingérence, n'est plus présent.

    Le Conseil de sécurité doit agir afin de faire clairement savoir au régime syrien que la communauté internationale considère ses agissements comme une menace pour la paix et la sécurité, a affirmé Hillary Clinton. La secrétaire d'Etat américaine participera également à la réunion.

    En déplacement au Proche-Orient, le ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, sera représenté par Michael Link, ministre délégué aux Affaires européennes.

    A New York, des diplomates n'envisageaient pas un vote dans l'immédiat mais dix pays sur les quinze qui composent Conseil de sécurité seraient désormais être en faveur du projet de résolution présenté par le Maroc au nom de la Ligue arabe.

    Alors que les combats s'intensifient aux portes de Damas, l'opposition a appelé à une journée de colère ce mardi. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), lundi, une centaine de personnes (55 civils et 41 militaires et dissidents) ont péri dans les violences. Les déserteurs disaient recourir aux armes pour défendre les civils.

  • Nancy : violée par 3 ados à la descente d'un bus

    Trois jeunes Roumains âgés de 14, 15 et 16 ans ont été mis en examen et placés en détention provisoire pour le viol d'une femme de 35 ans. Bien qu'ils soient mineurs, ils risquent entre 10 et 20 ans de réclusion criminelle pour viol en réunion avec préméditation.

    Selon l'Est Républicain, après sa sortie du travail lundi 23 janvier vers 21h, la jeune femme avait patienté à un arrêt de bus, à Tomblaine dans la banlieue Est de Nancy, au côté des trois adolescents. Ceux-ci avaient suivi la future victime dans le bus puis lorsqu'elle est descendue à son arrêt avant de l'entraîner à l'écart pour la violer à tour de rôles, lui voler son téléphone portable et …s’enfuir. Le lendemain, les policiers ont identifié et interpellé deux des agresseurs, le troisième 24 h plus tard. Déférés au parquet de Nancy, les trois adolescents ont reconnu les faits.

    alt

    Ce crime survient alors que la violence nocturne à Nancy est en progression depuis les trois derniers mois de l'année 2011, malgré le renforcement des moyens de surveillance et de la protection policière…

  • Belgique : les citoyens exigent un gouvernement

    Depuis les législatives de juin 2010, les principaux partis politiques n’arrivent pas à s'entendre pour constituer un gouvernement. Dimanche, à Bruxelles, 30 000 citoyens excédés par cette situation sont descendus dans la rue. Ils ont intitulé leur manifestation marche de la honte.

  • Syrie : la traque des blessés

    Les hôpitaux syriens manquent cruellement de matériel. Ils sont également la cible des milices du gouvernement. Jusqu'à l'intérieur, les manifestants sont traqués pour l'exemple afin de dissuader les blessés de d'y faire soigner… Dans la région d'Idlib, (nord-ouest), les journalistes de France 24 ont rencontré médecins et infirmiers hospitaliers qui, malgré le danger, soignent des blessés clandestinement. D'autres Syriens sont contraints de se faire soigner chez eux par leur famille.

    Reportage France 24

    Par Adel GASTEL / Karim HAKIKI / Nicolas HOUVER , envoyés spéciaux en Syrie (vidéo)

  • Naufrage du Concordia : 5 autres corps découverts par les sauveteurs

    IMAGE : http://www.youtube.com/user/xalavos

    Aujourd'hui mardi, les plongeurs des garde-côtes ont trouvé cinq cadavres dans une partie immergée de la poupe du navire. Toujours avec l'espoir de secourir d'éventuels survivants, ils avaient repris hier la fouille l'épave du Costa Concordia échoué vendredi au large de l'île du Giglio en Italie.

    Au moins 29 personnes ont disparues dans cet accident : quatorze Allemands, six Italiens, quatre Français, deux Américains, un Hongrois, un Péruvien et un Indien. Le bilan provisoire est désormais de 11 morts dont 2 passagers français.

    D'autre part, les 2 400 tonnes de carburant du paquebot géant représente une réelle menace s'ils s'écoulent sur les côtes. Le ministre italien de l'Environnement a réclamé une intervention urgente pour éviter une catastrophe écologique.

    De même que pour les accidents de voiture, où la Sécurité Routière fustige régulièrement les erreurs de jugements comme première cause de mortalité, l'inconséquence humaine est une nouvelle fois responsable d'un drame.

    Le Costa Concordia était en croisiere en Mediterranée au départ de Civitavecchia avec des escales prévues a Savone, Marseille, Barcelone, Palma de Majorque, Cagliari et Palerm…
    Vendredi, vers 20h30, pour faire plaisir au responsable des serveurs, Francesco Schettino, originaire de l'ile de Giglio, le commandant avait l'intention d'exécuter l'inchino (la révérence), une parade toutes lumières allumées et à grand renfort de sirènes pour saluer les habitants. Antonello, viens voir, nous sommes tout près de ton Giglio lui aurait-il dit. Le commandant aurait dévié sa trajectoire dans cette zone où sa navigation n'était pas autorisée. Tievoli serait alors monté sur le pont supérieur et aurait vu le bateau s'approcher très dangereusement de la côte. Attention, on est vraiment trop près, aurait-il alors crié. Mais, il était déjà trop tard, le Concordia, l'un des plus grands navire de la flotte Costa avec 3200 passagers et 1000 membres d'équipage à bord, a heurté les rochers…
    Le grand naufrage pour une petite faveur, a titré le journal Corriere della Sera à propos du désastre résultant de cette parade : une manœuvre risquée mais pas si exceptionnelle…



  • Elections au Sénégal : Wade admis par le conseil constitutionnel, Y.Ndour refusé

    Le Conseil constitutionnel du Sénégal a estimé que le chef de l'État sortant, Abdoulaye Wade, âgé de 85 ans, pouvait se présenter à la prochaine élection présidentielle prévue le 26 février. Ils prétendrait ainsi à son troisième mandat. En revanche la candidature du chanteur Youssoun'dour 52 ans,

    aurait été déclarée invalide… au motif qu'il a produit une liste de 12 936 électeurs appuyant sa candidature, dont seulement 8 911 ont pu être identifiés et leurs signatures validées, alors qu'il en faut 10 000 au minimum.


    A Dakar, des centaines de Sénégalais opposés au président actuel avaient commencé à se rassembler vendredi dans l'attente de la validité de sa candidature qu'ils jugent anticonstitutionnelle. Selon l'AFP, l'annonce de cette décision a été suivie de violences dans la capitale.

    Une liste officielle affichée vendredi 27 janvier établit également comme candidats recevables les trois anciens Premier ministres Idrissa Seck, Macky Sall et Moustapha Niasse, ainsi que le dirigeant du Parti socialiste (PS, opposition), Ousmane Tanor Dieng.

    La Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), qui regroupe 15 pays de la région, avait exprimé vendredi des craintes à propos des tensions croissantes parmi les partis politiques et les citoyens qui s'exacerbent au Sénégal à l'approche de ce scrutin. La CEDEAO demande à toutes les parties prenantes de préserver la paix et respecter la loi et invite les responsables des partis et leurs supporters à éviter tout langage incendiaire, oralement ou par écrit, qui pourrait miner l'ordre public et le processus électoral.

  • Afghanistan : 4 soldats français tués par un militaire

    Vendredi 20 janvier, dans la province de Kapisa, 4 soldats français ont encore été tué. Vers 10h, les militaires faisait du jogging dans l’enceinte de la base de Gwan, près de Tagab. Ils n'avaient pas de raison de porter leur gilet pare-balles. Un soldat en uniforme afghan leur a tiré dessus à l'arme automatique, faisant 4 morts et 15 blessés dont 8 graves. Les talibans ont revendiqué cette attaque qui prouve qu'ils ont maintenant infiltré l'armée.

    L’armée française est aux côtés de ses alliés, mais nous ne pouvons pas accepter qu’un seul de nos soldats soit tué ou blessé par nos alliés. Si les conditions de sécurité ne sont pas établies, alors se posera la question d’un retour anticipé, a déclaré Nicolas Sarkozy, en réaction à ce drame.

    3 600 militaires français sont actuellement mobilisés en Afghanistan. Depuis 2001, 82 soldats y ont laissé leur vie. La question du retrait des troupes françaises en Afghanistan sera donc un enjeu pour les candidats à l'élection présidentielle de mai 2012.

  • Syrie : Gilles Jacquier, grand reporter, tué à Homs

    Gilles Jacquier, 43 ans grand reporter à France 2 et prix Albert Londres 2003* est mort mercredi 11 janvier en Syrie.

    *pour son travail durant la deuxième Intifada et l'opération Rempart menée par l'armée israélienne en avril 2002.

    Le journaliste a été tué par un obus pendant son reportage à Homs, ville au centre de la contestation envers le régime du président syrien Bachar al-Assad. . Avec son cameraman Christophe Kenck, ils interviewaient des commerçants dans la rue quand une manifestation spontanée s'est déclenchée. 6 Syriens auraient succombé également lors de ces tirs, hier, entre les quartiers de Akrama et Al-Nouzha, qui ont fait de nombreux blessés.

    Depuis le 15 mars, la répression de l'insurrection aurait déjà fait, selon une estimation de l'ONU, plus de 5 000 victimes.

    Pour ce voyage, Gilles Jacquier avait obtenu un visa

  • Le Monde : nouveau directeur

    Pierre Bergé, Mathieu Pigasse et Xavier Niel les trois actionnaires majoritaires du Groupe Le Monde présenteront au Conseil de surveillance du 7 février la candidature d'Erik Izraelewicz pour la direction du quotidien. Sa nomination devra être approuvée par un vote lors de l'assemblée générale de la Société des Rédacteurs du Monde. Le candidat doit obtenir 60% des voix pour être désigné définitivement dixième directeur du Monde.

    Erik Izraelewicz,

    56 ans, journaliste économique , a été directeur de la rédaction de La Tribune et de celle des Echos après avoir été rédacteur en chef au journal Le Monde. Titulaire d'un doctorat en économie il est diplômé d'HEC et du Centre de formation des journalistes.

  • Grêve Thalys : aucun train lundi 30 janvier 2012

    En raison d’actions syndicales prévues sur l’ensemble du territoire belge le lundi 30 janvier 2012, Thalys est contraint d’interrompre totalement ses circulations durant toute la journée du 30 janvier. Thalys International demande à ses clients de bien vouloir reporter leurs déplacements prévus à cette date.

    Les Premières perturbations commenceront dès le dimanche 29 janvier 2012 : ·

    Dans le sens Paris-Nord à Belgique : - Le Thalys 9475 (Paris-Nord - Bruxelles-Midi - Gand - Bruges et Ostende, départ à 18h25) sera limité à Bruxelles-Midi et ne desservira pas les autres gares. - Le Thalys 9487 (Paris-Nord - Mons - Charleroi - Namur - Liège, départ à 19h43) aura comme destination Bruxelles-Midi et ne desservira pas les autres gares. - Le Thalys 9389 (Paris-Nord - Bruxelles-Midi, départ à 20h55) sera supprimé. - Le Thalys 9397 (Paris-Nord - Bruxelles-Midi, départ à 22h01) sera supprimé. - Le Thalys 9399 (Paris-Nord - Bruxelles-Midi, départ à 22h25) sera supprimé. · Dans le sens Amsterdam à Bruxelles-Midi à Paris-Nord : Le Thalys 9394 (Amsterdam - Bruxelles-Midi - Paris-Nord, départ à 20h16) sera supprimé

    Lundi 30 janvier 2012 : AUCUN THALYS NE CIRCULERA CE LUNDI 30 JANVIER 2012.

    Mardi 31 janvier 2012 : Reprise du trafic Thalys avec risque de perturbations.

    §Dans le sens Belgique à Paris-Nord : - Le Thalys 9406 (Liège - Namur - Charleroi - Mons - Paris-Nord, départ à 5h51) sera supprimé. - Le Thalys 9308 (Ostende - Bruges - Gand - Bruxelles-Midi - Paris-Nord, départ prévu à 6h09) partira de Bruxelles-Midi avec un départ à 7h25 vers Paris-Nord et ne desservira pas les autres gares.

    Tous les billets de Thalys concernés pour ces dates (29, 30 et 31 janvier 2012) sont échangeables selon les disponibilités ou remboursables sans frais supplémentaires auprès du point de vente initial.

    Pour plus de précisions, les passagers ayant prévu un déplacement les 29, 30 et 31 janvier 2012 sont invités à se renseigner sur : www.thalys.com

    Thalys International remercie sa clientèle de sa compréhension et la prie de bien vouloir l’excuser pour ces désagréments indépendants de sa volonté.

  • Egypte : manifestations contre Moubarak

    L'Egypte suit l'exemple de la Tunisie

    Moubarak dégage ! Va rejoindre Ben Ali ! Comme les Tunisiens, les manifestants exigent le départ immédiat du président et continuent à se rassembler malgré 6 morts et plus de 1 000 arrestations. Deux tiers des Egyptiens ont moins de trente ans et n'ont connu qu'Hosni Moubarak au pouvoir. La corruption du régime révolte la population qui vit à 40% avec 1,5 € par jour et réclame : Pain ! Liberté ! Dignité !

  • Sud Soudan : élections pour l'Indépendance

    99% des électeurs ont voté pour l'indépendance lors du référendum d'autodétermination de la mi-janvier. Ce scrutin était prévu dans les accords de paix de 2005, après des décennies de guerre civile

    Les résultats provisoires ont été publiés dimanche par la commission électorale :100% des bulletins de vote dans le Nord et à l'étranger et 98,7% de ceux du Sud-Soudan ont été dépouillés.

    L'annonce des résultats définitifs est prévue pour février et l'indépendance du Sud-Soudan pourrait être proclamée le 9 juillet prochain.

  • Syrie : les pays du Golfe retirent leurs observateurs

    Comme l'Arabie saoudite, les monarchies du Golfe ont décidé de retirer leurs observateurs en Syrie.
    Dans un communiqué, le Conseil de coopération du Golfe annonce que ses Etats membres ont décidé d'adhérer à la décision du royaume saoudien et de retirer leurs observateurs de la Ligue arabe en Syrie, accusant Damas de ne pas se conformer au plan de sortie de crise.

    La mission de la Ligue arabe est, en effet, très controversée. Hier, un responsable gouvernemental, cité par la télévision d'État, rejetait le nouveau plan de la Ligue arabe qui prévoit un transfert de pouvoirs du président Assad au vice-président et la formation d'un gouvernement d'union nationale.
    Les six pays du Golfe ont égaleme

  • Kazakhstan : 1 000 personnes manifestent contre le résultat des législatives

    Environ 1 000 manifestants se sont rassemblées samedi face au palais de la République, sur une place du centre d Almaty, capitale économique du Kazakhstan. Ils entendent contester les résultats des législatives du 15 janvier et dénoncer la répression contre les opposants au régime du président Noursoultan Nazarbaïev, notamment depuis une révolte sociale réprimée dans le sang en décembre à Janaozen : Pars Nazarbaïev ! et Liberté !, scandaient les protestataires. Une manifestation d'une l'ampleur inhabituelle au Kazakhstan et qui n'avait, bien sûr, pas été autorisée.

    Le pays est dirigé depuis l'époque soviétique par Nazarbaïev, qui s'est fait octroyer des pouvoirs et une immunité à vie il y a deux ans. Lors du dernier scrutin législatif, Nour Otan, le candidat du parti au pouvoir a remporté 81% des voix contre seulement 1,68% pour OSDP-AZAT, le seul le parti d'opposition autorisé. Les résultats sont d'ailleurs également décriés par les observateurs de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).
    Nous allons organiser un autre rassemblement en février. Il y aura encore plus de personnes. Cessons d'avoir peur, a déclaré, pendant le rassemblement, Boulat Abilov, co leader de cette formation d'opposition. 500 policiers avaient été déployés et des barrières avaient été installées autour de la place pour dissuader les manifestants de s'y réunir. Le rassemblement s'est achevé dans le calme, sans que la police ne procède à des interpellations. Cependant, Amirjan Kossanov, secrétaire général du parti d'opposition OSDP-AZAT a été convoqué ensuite au poste de police car une enquête administrative a été ouverte contre lui pour avoir participé à une manifestation non autorisée, ainsi qu'il l'écrit sur Twitter.