Filtre
  • Miss Venezuela, Ivian Sarcos, est élue Miss Monde 2011

    A l'issue d'une cérémonie de 2h à Londres, Ivian Lunasol Sarcos Colmenares a été couronée Miss Monde 2011. Miss Venezuela a remporté le titre devant 112 autres candidates, dont Miss Philippines, Gwendoline Gaelle Sandrine Ruais, et Miss Porto Rico, Amanda Victoria Vilanova Perez, troisième du podium.

    La gagnante mesure 1,79m et elle a 22 ans et est issue d'une famille nombreuse : 13 enfants. Diplômée en ressources humaines, elle travaille dans une société audiovisuelle, et ne parle que l'espagnol.

    Je pense que la prochaine Miss Monde devrait être une femme de raison qui assume ses responsabilités. En dehors de se consacrer à l'organisation, son rôle serait d'aider les personnes dans le besoin. Une beauté avec un cœur, avait déclaré Ivian Sarcos peu avant l'élection.

    A cette occasion, Nelson Mandela, ancien président sud-africaine etprix Nobel de la paix, a adressé un message qui a été lu avant l'annonce des résultats. Il dit souhaiter que cette compétition "continue à donner du pouvoir aux femmes pour qu'elles soient au service de leur communauté.
    Pendant ce temps, à l'extérieur du parc des expositions d'Earl's Court ou se déroulait la cérémonie, une cinquantaine de féministes manifestaient : Etre une femme, ce n'est pas une compétition, Le sexisme c'est moche, pouvait-on lire sur leurs pancartes.

    L'élection de Miss monde, pourtant, a été retransmise dans 150 pays, soit près d'un milliard de téléspectateurs. Inaugurée en 1951 à Londres, elle s'était déroulée dans la capitale britannique jusqu'en 1989, puis dans de grandes villes du monde entier, telles Hong Kong, Atlanta aux Etats-Unis, Sanya en Chine, Varsovie ou encore Johannesburg. L'édition 2012 est prévue à Ordos, dans le nord de la Chine.

  • 19 novembre 2014 : 14e Journée mondiale des Toilettes

    Depuis 2001, l’ONU a instauré la date du World Toilet Day, célébrée chaque année dans 122 pays.

    Pourquoi une journée mondiale consacrée aux toilettes, qui plus est avec une organisation internationale pour s’en occuper ?? 

    Etonnement (d’enfant…gâté) sur un sujet de plaisanterie… Hélas, uniquement, dans les pays développés où cette facilité est une évidence !

    A l’échelle de la planète, les 2, 5 milliards d’humains qui n’ont pas de WC sont en danger de morts. Ça urge ! Sans rire…

    Selon la directrice générale de l’OMS, il s’agit d’un enjeu de santé publique :

    l’absence de toilettes a un impact important sur la santé et sur le développement économique. La présence d’un équipement sanitaire épargne des maladies et évite ainsi des journées de travail ou d’école perdues.

    2,2 millions d’humains dont une majorité d’enfants meurent chaque année de diarrhée.

    Parmi les causes : le manque d’assainissement, d’accès à l’eau potable, l’hygiène élémentaire. La diarrhée est la première cause de mortalité chez les moins de 5 ans. Dans les pays en développement, 88% sont imputables à une eau contaminée.


    L’Organisation Mondiale des Toilettes demande à chaque individu, dans son pays, de militer pour obtenir une égalité d'accès aux toilettes, en particulier pour les femmes et des aménagements spéciaux pour les handicapés.

     

  • 20 novembre : journée mondiale des Droits de l'Enfant

    La Convention Internationale des Droits de l'Enfant, adoptée par les Nations Unies le 20 novembre 1989. En 1995, le Parlement français a décidé de faire du jour anniversaire de la signature la Journée Mondiale de défense et de promotion des droits de l'enfant.

    Rien n’est plus important que de bâtir un monde dans lequel tous nos enfants auront la possibilité de réaliser pleinement leur potentiel et de grandir en bonne santé, dans la paix et dans la dignité.

    Kofi Annan, secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies.

    La convention reconnaît qu'un enfant est un être fragile qu'il faut protéger et soigné mais aussi une personne qui a le droit de recevoir une éducation quel que soit l'endroit du monde où il est né. Le texte comporte 54 articles. 191 pays sur 193 l'ont signé.

    Seuls la Somalie et les États Unis ont refusé… Les droits ne sont réels que s'ils sont appliqués, il reste donc beaucoup à faire pour que dans le monde les droits des enfants deviennent une réalité. D'autant qu'ils ne seront véritablement respectés que lorsque les conditions économiques, sociales et culturelles permettront à tous d'y accéder.


    www.droitsenfant.org

    L'Unicef dans son rapport annuel Enfants exclus, enfants invisibles dénonçait que plus d'un milliard d'enfants sur Terre souffrent de privations extrêmes liées à la pauvreté, à la guerre et au sida. Un enfant meurt encore toutes les 3 secondes. Des millions sont privés de nourriture, d’eau potable, d’éducation, de soins, …

    La France, pays au 5e rang mondial, traite globalement bien ses 15 millions de moins de 18 ans… Cependant, le Conseil français des associations pour les droits de l'enfant (Cofrade) dénonce des problèmes alarmants : un million d'enfants vivent en dessous du seuil de pauvreté.

    19 000 d'enfants maltraités : 76 000 en danger dans un contexte familial qui menace leur développement, 240 000 sont placés en foyers d'accueil ou pris en charge par les services sociaux… 85 000 sont touchés par le saturnisme…

    15 % des enfants au collège ne comprennent pas ce qu'ils lisent. 15 000 adolescents de - 16 ans inscrits au collège ou au lycée ne suivent pas leurs cours. 150 000 filles et garçons quittent chaque année le système scolaire sans aucune perspective. Le taux de suicides atteint un record pour les 15-24 ans.

  • 9 novembre 2013 : Fête
 de
 la
 Soupe
 au Jardin du Plessis à Sasnières (Loir et Cher)

    altLa 
Fête
 de
 la
 Soupe
 est
 une 
manifestation
 festive
 organisée A l'initiative de l'Association des Amis du Jardin (02 54 82 92 34), Elle valorise la tradition séculaire des campagnes : cuisiner des soupes avec tout ce qui peut mitonner tranquillement au coin d'un feu…

    Légumes et idées gourmandes mijoteront donc de concert ce samedi 9 novembre à 15h au Jardin du Plessis de Sasnières (41310) lors d'un grand Concours de soupes !

    Seules les soupes maisons, chaudes ou froides sont acceptées.

    Thèmes proposés : soupe de légumes, de poisson / à la viande, recette de Grand-Mère, aux vins du Coteau du Vendômois, soupe épicée, soupe jeunes Marmitons (moins de 15 ans sous la surveillance d’un adulte).

    L’entrée à la fête est gratuite. Le bol (avec sa cuillère et une serviette en papier) acheté 5 € vous permettra de goûter à toutes les soupes et de pouvoir participer au jury du public.

    Je vis de bonne soupe, et non de beau langage, aurait dit Molière… Si c'est vrai, il avait bien raison et c'est toujours d'actualité… Veloutés, moulinées, bisques, bouillons… Depuis la nuit des temps, seule la soupe se cuisine autour du monde avec autant de simplicité que de diversité et se déguste dès l'enfance comme à tous les âges de la vie. La conscience écologique et la la crise économique ont contribué ensemble à relancer le goût du potage : en variant l'art d'utiliser les restes dans de multiples recettes, il est devenu très tendance pour lutter contre le gaspillage alimentaire…


  • 4-11 novembre 2013 : 6e semaine de la finance solidaire

    La semaine solidaire, organisée dans toute la France, a pour objectif de démontrer que la solidarité ça rapporte aussi !

    Chacun peut ainsi donner du sens à son épargne en luttant contre le chômage, le mal-logement ou en encourageant une activité respectueuse de l'environnement, explique Sophie des Mazery, directrice de Finansol.

    Plus d'un million de placements ont déjà été souscrits, soit plus d'un milliard d'euros investis dans le financement solidaire en 2012.  En 2011, le bilan affiche 100 000 entreprises financées et 200 000 emplois soutenus ainsi que le logement (ou re-logement) de 38 000 personnes.

    Le label Finansol est attribué depuis 1997 à des produits d'épargne qui contribuent réellement au financement d'activités d'utilité sociale et environnementale. Cependant la part du patrimoine des investisseurs dans le solidaire en France reste de 1 pour 1 000… 80% des Français concernés passent d'ailleurs par l'épargne salariale*. D'autre part, l'assurance-vie qui représente 40% du patrimoine financier des ménages, n'est pas concernée pour l'instant, c'est pourquoi Finansol travaille aux côtés des pouvoirs publics à multiplier les supports solidaires proposés par les banques et les assureurs. Son ambition est d'atteindre 1% des placements. Même si cela peut prendre 15 ans au regard de l'évolution de l'encours, cela n'a rien d'irréaliste, analyse Sophie des Mazery. Le premier obstacle est la méconnaissance du public. D'ou l'intérêt de la 6e semaine pour en rappeler la double rentabilité. Les épargnants ne sont pas dans une logique de don. Ils choisissent d'investir leur argent et attendent bien sûr des intérêts…Mais en le plaçant ainsi, ils permettent également à d'autres de trouver un emploi, un logement ou ils financent des activités favorables au développement durable. Par ailleurs, ils peuvent aussi bénéficier d'une réduction d'impôts.

    http://www.finansol.org/fr

    Dans le domaine du logement (très) social Habitat et Humanisme est, à ce titre un exemple d'action solidaire devenue une vraie réussite financière :

    Depuis 25 ans, l'association propose à des personnes exclues des critères des HLM, un logement avec un loyer plancher (6 €/ m2 à Paris) ! Pourtant, Habitat et Humanisme a créé une foncière dont le capital est aujourd'hui de 110 millions d'euros…

    www.habitat-humanisme.org

    A lire :

    La Solidarité, ça existe... Et en plus ça rapporte ! de Serge Guérin qui paraîtra le 7 novembre

    *intéressement des entreprises placés en fonds collectifs, par exemple.

  • jusqu'au 24 novembre 2013 : 16e semaine de la Solidarité Internationale

    Depuis 1998, la 3e semaine de novembre, se déroule la Semaine de la solidarité internationale et du développement durable.

    Ce rendez-vous annuel à pour but de dépasser les a priori afin d’échanger et de s’interroger sur ce que nous pouvons faire pour rendre le monde plus solidaire, à travers nos actes quotidiens les plus simples comme les plus engagés. Depuis l'édition 2001, la Semaine comprend la version française de la Global Education Week (Semaine de l'éducation à la citoyenneté mondiale), organisée par le Centre Nord-Sud du Conseil de l'Europe. Associations, collectivités territoriales, ONG, écoles et universités, les acteurs de l’éducation populaire, MJC, syndicats, comités d’entreprise… La manifestation rassemble tous ceux qui s’engagent pour des relations culturelles, économiques et politiques plus justes entre les pays et les peuples.

  • 19 novembre : Journée Mondiale des Toilettes

    Depuis son instauration en 2001, la Journée Mondiale des Toilettes est observée le 19 novembre.

    Cette journée d'action internationale à pour objectif de briser le tabou autour des toilettes : le sujet prête au mieux à en rire… le plus souvent à se boucher le nez et à se voiler… la face. 

    Pourtant le simple fait de disposer de sanitaires décents représente un enjeu de santé public mondial.

    Pouvez-vous imaginer ne pas avoir de toilettes ?

    Pouvez-vous imaginer ne pas avoir d'intimité lorsque vous vous soulagez d'un besoin naturel ?

    Bien que cela soit impensable pour ceux qui vivent dans les pays riches, c'est la cruelle réalité pour beaucoup. En fait, sur la surface du globe, une personne sur trois n'a pas accès au toilettes…

    2,5 milliards d'être humains sur terre doivent faire sans !

    Avez-vous déjà pensé à ce que cela signifie en terme de dignité ?

    La Journée Mondiale des Toilettes a été créée pour soulever exactement ce genre de questions…


  • 23-24 novembre 2012 : Collecte nationale des Banques Alimentaires

    Une petite part de vos courses peut sauver une famille…

    Malgré la baisse du pouvoir d’achat et les difficultés économiques d'un nombre croissant de la population, les Banques Alimentaires font appel aux Français et veut croire, avec ce slogan, en leur générosité. La collecte nationale véhicule des valeurs de partage, de don, de solidarité.

    Chaque produit sera redistribué dans le département

  • jusqu'au 30 décembre 2012 :  Kheiron à l'Européen

    Kheiron : Un pro de l'impro

    A la Plume du hérisson, vous l'aurez compris, nous aimons les sujets qui piquent ou qui hérissent le poil. Le spectacle de Kheiron est donc tombé à pic début novembre. Certes, Kheiron est barbu et il doit piquer quand on l’embrasse, mais il n’y a pas que ça.
     
    Votre première rencontre avec Kheiron date certainement d’un épisode de Bref. Bref, la série qui a cartonné la saison dernière sur Canal+. Bref, ou les tribulations en une minute chrono d’un trentenaire à Paris. Le héros était Kyan Kkojandi et Kheiron son ami. Un ami un peu spécial…
    Plusieurs mois après l’arrêt de la série, les acteurs de Bref poursuivent leur chemin. Jamais bien loin les uns des autres.

    Le public de l’Européen a pu s’en rendre compte

  • 5 novembre 2011 : Amoureusement Soupe, 1er Festval de la Soupe à Montmartre

    AMOUREUSEMENT SOUPE fait son show à Montmartre

    le Samedi 5 Novembre 2011 !

    En collaboration avec Montmartre à la Une, 
Amoureusement Soupe est née en faisant appel, à un groupe de blogueurs culinaires et sur le groupe Facebook Vive la Soupe.

    Soutenu par un ensemble de partenaires commerciaux qui fournissent ingrédients et matériels, Amoureusement Soupe proposera au Public l’achat d’un bol permettant de goûter à une vingtaine de soupes, sur la place des Abbesses, à Montmartre le Samedi 5 Novembre prochain.

    Soupes proposées : Crème de Chou-fleur, velouté de carottes au safran, velouté de courgette au Curry,  j’suis pas une soupe au lait, soupe à l’ail, soupe aux légumes comme un couscous, bortch, soupe de poireaux aux pois chiche, soupe de courge au curry, soupe au céleri et au bleu, soupe de brocoli, fais pas soupe à la grimace(aux oignons, crème d’ail aux baies roses, radis comes back, douceur des iles, velouté aux  deux pommes, Soupe de Potiron Thaï, Velouté de topinambours

    Une partie des bénéfices sera versée à l'APEI qui œuvre en faveur des handicapés mentaux à Meudon.

    Amoureusement Soupe, organise aussi un concours de la meilleure soupe…

    Les votes d’un jury de professionnels complétés par ceux du public, désigneront le lauréat de cette première édition.

    En live et à la vue de tous, chaque cuisinier, amateur ou pro, réalise ses deux soupes aidé par des commis de l’Ecole Hôtelière de Montaleau de Sucy en Brie.

    Déroulement de la journée :

    7h à 10h : Installation sur la Place des Abbesses - Préparation des légumes 


    11H : Début de la dégustation

    13h30 : Préparation de la 2ème Soupe 


    16h : Délibération du Jury en vue d’élire le trio gagnant des soupes 


    17h30 : Palmarès du Festival de la Soupe

    http://amoureusement-soupe.blogspot.com/

  • 10-13 novembre 2011 : Paris Photo au Grand Palais

    La 15e édition se tient du 10 au 13 novembre 2011 au Grand Palais !

    Une évolution majeure pour le rendez-vous international des acteurs la photographie.

    117 galeries, originaires de 23 pays, présentent le meilleur de la production photographique au cœur de Paris.

    18 éditeurs spécialisés d'envergure internationale seront présents

    De Bamako à Cape Town, la photographie africaine est l'invitée d'honneur cette année.

    L'identité de Paris Photo se développe autour de quatre éléments :

    les acquisitions photo des institutions,`

    focus sur une collection privée,

    la plateforme,

    le livre photo et la création du Prix du livre Photo.

    Infos Pratiques :

    Horaires d'ouverture au public :


    12h – 20h (19h le dimanche)
    Nocturne le vendredi soir jusqu'à 21h30

    Tarifs :
    Entrée plein tarif : 25 €
    Tarif réduit étudiant : 12 €
    Gratuit pour les – de 12 ans
    Catalogue 2011 : 25 €

    Pack entrée + catalogue : 40 €
    Pack entrée + catalogue + Livre : 60 €

    http://www.parisphoto.fr/

  • 11 novembre 2011 : Full Moon au Social Club

    Singha vous donne rendez vous le :

    11.11.11 à 11h

    Au Social Club pour une nouvelle édition de ses Full Moon

    Un concept efficace pour clubbeurs insomniaques : une pleine lune, de l'electro, de la singha beer.

    Bref les célèbres teufs thaïes mises en cube au social, la plage en moins la hype en plus.

    Le Line Up :

    - FAKE BLOOD : http://soundcloud.com/fake -blood

    A (re)voir absolument : leur clip "I Think I Like It" : http://www.youtube.com/watch?v=3xKUiva2WSQ

    - DON RIMINI : http://www.donrimini.com/

    - MAESTROM : http://soundcloud.com/mael strom

    Infos Pratiques :

    Au Social Club - 142 rue Montmartre - 75002 Paris (Métro Bourse et Grands Boulevards)

    Entrée : 13 euros en prévente, 15 euros sur place


    Rendez-vous aussi dans un cycle lunaire, pour la dernière pleine lune de l'année le 10 décembre.

    Préventes sur http://www.digitick.com/full-moon-party-fake-blood-don-rimini-maelstrom--soiree-le-social-club-paris-11-novembre-2011-css4-digitick-pg101-ri1022393.html

    Event Facebook : http://www.facebook.com/event.php?eid=169944193095693

    Rendez-vous aussi dans un cycle lunaire, pour la dernière pleine lune de l'année le 10 décembre.

  • 11-13 novembre 2011 : 2e Salon du Chocolat à Vannes

    Fort de son innovation réussie en 2010, le Salon du Chocolat et des gourmandises en Bretagne récidive et tiendra du 11 au 13 novembre 2011 au Parc Chorus de Vannes sa deuxième édition, avec Le Pérou en Guest Star. Entrée 5€. Gratuit pour les moins de 12 ans


  • jusqu'au 30 novembre 2012 à Bastia : Expo Patrick chauvel, rapporteur de guerre

    alt

    Un chat de religion indéterminée fuit les combats entre Chrétiens et Musulmans, centre ville de Beyrouth, Liban, 1984

    Patrick chauvel, Rapporteur de guerres, du 25 octobre au 30 novembre 2012 au Centre culturel Una Volta,  Arcades du Théâtre, rue César Campinchi à Bastia. Du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 20 h, mercredi de 9h à 20h et samedi de 9 h 30 à 12 h 30 et 14 h 30 à 19 h 30. Entrée libre

    Le photojournalisme au XXIe siècle, son rôle et sa place dans l’histoire… De l’information à l’exposition

    Marcel Fortini, directeur du Centre Méditerranéen de la Photographie :

    Nous avons tous en mémoire des photographies qui ont marqué l’histoire comme celle du combattant espagnol photographié par Robert Capa pendant la guerre d’Espagne, ou encore celles du débarquement de juin 1944 à Omaha Beach, les images des camps de concentration et de la Libération, le grand reportage de William Eugène Smith sur Minamata et les dégâts causés par la pollution au mercure, l’engagement d’Henri Cartier-Bresson pour “l’instant décisif ”, les reportages de Raymond Depardon sur la politique ; plus proche de nous le reportage d’Olivier Laban-Mattei sur le tremblement de terre en Haïti en 2010, les images de la bataille d’Alep (Syrie, 2012) de Laurent Van Der Stockt. La liste est sans fin.

    Aujourd’hui, la donne a changé avec l’arrivée de la photographie numérique, des caméras de la télévision, des téléphones portables, de la toile, de facebook, twitter et wikileaks... L’instant entre le moment où l’événement a lieu et sa transmission au public est quasiment immédiat. Les supports ont changé et se sont multipliés sous toutes les formes ; la place accordée par les magazines au photojournalisme se réduit à une peau de chagrin. Et pourtant des hommes et des femmes s’engagent toujours pour nous informer, pour témoigner et relater un événement avec des images.

    Comment devient-on photojournaliste aujourd’hui ? Quelles sont les motivations ? Sous quelles formes restituer l’information à l’heure où le photojournalisme se retrouve sur le marché de l’art, dans les galeries et les musées, coincé entre éthique et esthétique, entre devoir de mémoire et travail de mémoire ?

    La question de la transmission se pose : comment la jeunesse reçoit-elle les images qui écrivent et/ou décrivent le monde qu’ils retrouveront dans les manuels d’histoire ? Alors que la grande tradition du photojournalisme est de prendre le temps pour traiter un sujet de la façon la plus juste possible, les médias sont engagés dans une course effrénée à l’information et entretiennent l’appétit des jeunes et des adultes à voir toujours plus d’actualité sans discernement.

    C’est parce qu’il existe aujourd’hui une volonté qui consiste à remplacer le reportage par l’illustration que nous nous devons de redéfinir des repères d’authenticité et d’engagement qui marquent la rencontre entre le photojournalisme et le jeune public.

  • Jusqu'au 12 février 2012 : Sempé à l'Hôtel de Ville de Paris

    Sempé, un peu de Paris et d'ailleurs

    La première rétrospective du dessinateur.

    Plus de 300 dessins originaux, accompagnés de textes de l'auteur sont présentés lors de cette exposition gratuite à l'Hôtel de Ville de Paris.

    Jean-Jacques Sempé est le dessinateur d’humour français le plus connu. Il est traduit en 25 langues et a réalisé plus de quarante albums et de plusieurs milliers de dessins… Depuis cinquante ans, la délicatesse de son trait et la poésie de ses œuvres touchent toutes les générations.

    Infos pratiques Sempé, un peu de Paris et d'ailleurs.


    Du 21 octobre 2011 au 11 février 2012.

    Exposition gratuite à l’Hôtel de Ville.

    Salle Saint-Jean.
    5, rue de Lobau.
    75004 Paris.
    Métro : Hôtel de Ville
    Tous les jours sauf dimanches et fêtes de 10h à 19h.
    Dernier accès à 18h30.
    Accessible aux personnes à mobilité réduite.
    Pour toutes informations : 01.42.76.51.53


  • Salon International de la Construction. Paris - Porte de Versailles

    BATIMAT Le Salon International de la Construction ouvre ses portes du 7 au 12 novembre 2011, Porte de Versailles à Paris. Il est le rendez-vous de tous les acteurs du bâtiment. Le thème de l'édition 2011 est de répondre de façon complète et pertinente aux exigences environnementales qui dominent le secteur.

    Les Batimen et Batiwomen ont été mis, en haut de l'affiche !

    Pour mettre en avant les hommes et les femmes qui contribuent au développement de la construction, l'idée des acteurs de l'innovation signe l'identité visuelle 2011. Elle est réalisée par l'agence By the Way, à la demande de Reed Exposition. Les Batimen et Batiwomen ont été mis, en haut de l'affiche ! Le message est, paraît-il compréhensible par tous…

    ArcelorMittal, Corus Building Systems, Sika, Bergerat-Monnoyeur, Somfy,... grandes entreprises fragilisées par la crise de 2009 et absentes en 2010, ont annoncé leur présence cette année.
    Plus de 2500 exposants et près de 400 000 visiteurs sont attendus

    L'Edition 2010,

  • Arctique : à partir du 17 octobre 2012 à la Géode

    Pour la première fois, une équipe de tournage a réussi à filmer le quotidien d’une maman ourse et ses deux petits luttant pour survivre. Résultat de 4 ans de quête patiente pour saisir les images sur la banquise, ce documentaire d’exception auquel Sophie Marceau prête sa voix à la version française, est réalisé en collaboration avec son fils Shaun par Greg Mac Gillivra.

    Mon plus grand choc sur ce film, c'est le moment où un matin, la mère ours se réveille et s'étire puis cinq minutes plus tard, son petit fait exactement la même chose ! Quand j'ai réussi à filmer ce moment, je me suis dit que c'était la plus belle chose que j'avais jamais vue, alors que je fais des films depuis 50 ans, raconte-t-il avec émotion.

    A voir en famille, exclusivement à la Géode en raison du format IMAX, à partir du 17 octobre. http://www.lageode.fr/programme/imax/arctique-2/


  • Arrestation du tireur traqué : Abdelhakim Dekhar, le 3e homme de l'affaire Rey-Maupin

     Après plusieurs jours de traque, l'homme suspecté d'être le tireur de BFMTV, Libération et la Société Générale, a été arrêté mercredi 20 novembre vers 19h, à Bois-Colombes. Retrouvé dans un état comateux dans un parking souterrain, il s'appelle Abdelhakim Dekhar. Il a été confondu par son ADN.

    A la fin des années 90, il a été condamné à quatre ans de prison dans l'affaire Rey-Maupin pour avoir fourni une arme. En octobre 1994, la course poursuite des protagonistes avait fait 5 morts : un chauffeur de taxi, Maupin lui-même et 3 policiers. 

    Lors d'une conférence de presse jeudi peu avant midi, le procureur de Paris, François Molins a annoncé qu'Abdelhakim Dekhar était placé en garde à vue pour tentatives d’assassinats pour les trois attaques du hall de BFM-TV, de Libération et de la Société générale de la Défense, ainsi que pour faits d'enlèvement et séquestration lors de la prise d'otage d'un automobiliste entre Puteaux et les Champs-Elysées. Il sera soumis à une expertise psychiatrique pour déterminer les raisons de ses agissements, a précisé le procureur.

    César, le jeune assistant photographe de 23 ans, blessé au thorax et à l’abdomen par le tireur dans le hall de Libération, a été un moment entre la vie et la mort. Heureusement, aujourd’hui il va mieux. Selon l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, il a pu être réveillé et sevré de ventilation artificielle mais reste en réanimation pour une surveillance clinique. Nicolas Demorand, directeur de publication de Libération, a déclaré ce matin : Je pense à César et à sa famille. Je suis très soulagé aussi par rapport à eux avant d'ajouter : César, je l'ai vu, je lui ai parlé, il va bien. C'est un garçon qui est définitivement maintenant du côté de la vie.

    Abdelhakim Dekhar est actuellement entendu par la police. Dans ses écrits, il dénonce un complot fasciste qui viserait à faire revenir le fascisme à travers l’action des banques, la gestion des banlieues et le rôle des médias payés pour faire avaler le mensonge à la petite cuillère. Selon Emmanuel Gouert, journaliste à iTélé, il a été transféré dans les locaux de la police judiciaire, au 36 quai des Orfèvres à Paris.

    Le président de la République tient à saluer l'efficacité des services de police et de justice qui ont travaillé sans relâche pour l'arrestation de l'auteur présumé des agressions perpétrées à BFMTV et au journal Libération, a indiqué un communiqué de l'Elysée. Le Premier ministre a adressé  toutes ses félicitations aux personnels de police et aux magistrats qui se sont mobilisés sans relâche depuis lundi. Jean-Marc Ayrault a réaffirmé son soutien à l’ensemble des victimes de ce drame.

  • Denis Mukwege reçoit le Prix de la Fondation Chirac

    Un temps pressenti pour le prix Nobel de la paix, le Docteur Denis Mukwege est distingué, par la Fondation Chirac pour la prévention des conflits. Ce jeudi 21 novembre, il reçoit sa récompense des mains du président François Hollande. Le chirurgien gynécologue est connu pour ses actions en faveur des femmes victimes d'agression sexuelle en RDC.

    Au Sud-Kivu, où le viol est une arme de guerre, Denis Mukwege, soigne, opère, répare… physiquement et psychologiquement, les femmes victimes de tortures.

    Dans son hôpital de Bukavu, lui et ses équipes ont soigné 40 000 femmes depuis 1999. Denis Mukwege a échappé à plusieurs tentatives d'assassinat.


    Il continue pourtant son combat, inlassablement… un travail à la mesure de l’horreur à laquelle Denis Mukwege est confronté, tous les jours. Ces quinze dernières années, un demi-million de femmes ont été violées en République démocratique du Congo (RDC).

  • Londres : 3 femmes retenues en esclavage pendant 30 ans

    Séquestrées pendant 30 ans dans une maison de Lambeth à Londres, 3 femmes se sont évadées. Une Malaisienne de 69 ans, une Irlandaise de 57 ans et la plus jeune, une Britannique de 30 ans, qui n'a connue que la réclusion… Du jamais-vu, selon Scotland Yard.

    On a eu des cas d'esclavage où des gens ont été retenus contre leur gré pendant dix ans, mais jamais rien d'une telle ampleur, a souligné le détective Kevin Hyland, après l'annonce de leur libération. Les victimes ont pu s'échapper dès le 25 octobre par leurs propres moyens. Une des recluses avait vu un reportage à la télévision sur les mariages forcés mettant en scène le travail de Freedom Charity et avait contacté l'association.

    Freedom Charity, qui lutte aussi contre l'esclavage, a soutenu la victime par téléphone pendant une semaine pour gagner sa confiance, avant d'alerter la police. L'association a ensuite collaboré avec les autorités jusqu'à la libération des prisonnières. Les dames étaient totalement efrayées par ces gens, a rapporté la fondatrice de Freedom Charity, Aneeta Prem.

    Terrifiées, elles ont été emmenées dans un endroit sûr où elles se trouvent toujours… On a dû prendre le temps pour travailler avec des personnes très traumatisées et parce qu'il était très difficile d'établir les faits, a expliqué le détective Hyland. Nous sommes sûrs que toutes les trois se sont trouvées dans cette situation pendant trente ans au moins et nous pensons que la plus jeune n'a jamais été en contact avec le monde extérieur, a-t-il déclaré, sans pouvoir affirmer si elle était née en captivité. L'enquêteur a ajouté que la police ne connaissait pas grand-chose à ce stade des conditions dans lesquelles vivaient les trois recluses. Selon Freedom Charity, les trois victimes auraient subi des préjudices physiques mais pas de violences sexuelles.

    Le couple qui les retenait a été arrêté jeudi à 7h30 dans le cadre de l'enquête. Il s'agit de deux sexagénaires qui ne sont pas de nationalité britannique. Soupçonnés de travail forcé et d'esclavagisme, ils ont été libérés sous caution, a indiqué la police vendredi matin.

  • Explosion au Palais des sports de Paris : 1 mort et 15 blessés

    Une explosion s'est produite vers 18h ce vendredi lors d'une répétition de la comédie musicale 1789 Les amants de la Bastille au Palais des Sports, porte de Versailles à Paris.

    140 pompiers se sont déplacés ainsi que deux camions de déminage. Un grand périmètre de sécurité a été aménagé.

    Un baril de poudre semble être à l'origine de l'accident. Entreposé pour les besoins pyrotechniques, il aurait pris feu à cause de la projection des étincelle d'une disqueuse utilisée par un ouvrier à proximité.

    Les corps des victimes ont été retrouvés inconscients derrière la scène. Le directeur technique est décédé. 15 autres personnes de la troupe ont été blessées et transportées en urgence dans les hôpitaux de Percy à Clamart (Hauts-de-Seine) et à Cochin (Paris). 5 d'entre eux sont entre la vie et la mort. Près de 3000 spectateurs étaient attendus pour le première représentation qui a été évidemment annulée. Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls s'est rendu sur place brièvement sans faire de déclaration. Vers 21h20, les secours quittaient les lieux, estimant le site sécurisé.

  • A La Poste, c'est déjà Noël…

    Le secrétariat du Père Noël attend vos lettres ! Il est ouvert depuis le 6 novembre et fête ses 50 ans cette année.

    Pour célébrer cet anniversaire, il y aura aussi des lutins, conseillers spéciaux du Père Noël, au guichet de tous les bureaux de La Poste, comme l'atteste la photo d'un de nos correspondants, prise lors d'un essayage.

  • Orange rachètera la totalité de DailyMotion

    En février 2011, Orange a déjà acquis 49% des parts de Dailymotion pour 58.8 M€, soit une valorisation de la plateforme vidéo en ligne à hauteur de 120 M€.

    L'alliance prévoyait une éventuelle prise de contrôle à 100 %. L’opérateur envisage d'exercer cette option de rachat sur les 51% restants en janvier 2013. Ce qui devrait lui coûter 72 millions d’euros maximum.

    Fondé en 2005 par deux Français, Dailymotion comptabilise actuellement 140 millions de visiteurs uniques. Le site de partage vidéo est très populaire aux Etats-Unis, au Japon, en Allemagne et au Royaume-Uni. Beaucoup moins en France où DailyMotion ne représente que 15% des internautes dans sa catégorie. Grâce à ses infrastructures de distribution et sa  présence sur le créneau TV, Orange a amélioré la qualité de transmission vidéo. L'opérateur telecom historique pourrait s'associer, entre autres partenaires médias, à Qualcomm, spécialiste américain de la 3G, pour développer la plateforme.

  • Elections tunisiennes : vers un deuxième tour Marzouki/Essebsi

    Ce dimanche 23 novembre s’est déroulé en Tunisie une journée électorale : la première présidentielle de l'après-révolution.

    Le nouveau président élu au suffrage universel pour un mandat de 5 ans ne devra se situer à égale distance des partis pour représenter le peuple dans son ensemble.

    27 candidats, dont une femme, se sont présentés mais 5 ont annoncé leur désistement avant le premier tour. La participation à ce scrutin est estimée à près de 60 % des 5,3 millions d'électeurs.

    Béji Caïd Essebsi est le premier de la course, et avec un écart important, a déclaré à la presse son directeur de campagne ajoutant que le candidat n'était pas très loin des 50 % , mais qu'un deuxième tour était  probable

    Dans le pire des cas, nous sommes à égalité, et dans le meilleur des cas, nous avons 2 à 4 % d'avance, a affirmé au contraire le porte parole de M. Marzouki.

    Nous entrons dans le deuxième tour avec des grandes chances  face à M. Essebsi, a-t-il insisté, contestant les résultats de sondages réalisés à la sortie des bureaux de vote donnant l’avantage au chef de Nidaa Tounès largement en tête (42,7 % à 47,8) face au président sortant (26,9 % à 32,6 %). Hamma Hammami,  leader de la gauche, serait en troisième position. Malgré une interdiction de les publier, ces estimations ont été largement diffusées par les médias tunisiens et la télévision d'Etat.

    L'Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) a jusqu'au 26 novembre pour annoncer les résultats ainsi que la tenue d'un éventuel deuxième tour le lieu le 28 décembre, si aucun candidat n'avait obtenu la majorité absolue.

  • Israël/Palestine : escalade des violences

    Mardi 18 novembre, l’attentat à la hache au sein de la synagogue Kehilat-Yaakov dans le quartier d’Har Nof de Jérusalem, aura fait 5 victimes.

    Il a été perpétré 2 jours après ce que les Palestiniens ont dénoncé comme un crime raciste : la mort de Youssef Ramouni, un chauffeur de bus palestinien, retrouvé pendu dans son dépôt de Jérusalem-Ouest.

    Le légiste israélien a conclu à un suicide. Ce qu’a contesté son homologue palestinien.

    L’attentat de la synagogue conforte la droite israélienne dans son choix d’une ligne sécuritaire absolue. Depuis, les armuriers sont dévalisés…

    Ce dernier acte barbare en date éloigne encore un peu plus la reprise des négociations de paix avec l’Autorité palestinienne.

    Il marque un pallier dans l’escalade des manifestations de haine réciproque auxquelles se livrent Israéliens et Palestiniens pour manifester une haine réciproque. Après l’échec des négociations de paix sous égide américaine, en avril, les deux camps semblent n’avoir que la succession de représailles violentes pour perspective. 

    Le 12 juin, l’enlèvement de 3 jeunes Israéliens, par une cellule isolée du Hamas près du des colonies de Goush Etzion en Cisjordanie est à l’origine de la relance des hostilités. La population palestinienne espérait qu’ils soient échangés contre des dizaines de prisonniers, en grève de la faim pour dénoncer leur détention.

    Mais, en réponse, le premier ministre, Benyamin Nétanyahou, avait lancé l’opération Gardiens de nos frères en Cisjordanie. Le bouclage du district d’Hébron et l’arrestation de plus de 400 sympathisants du Hamas avaient été vécus par les Palestiniens comme une punition collective. Des affrontements entre jeunes Palestiniens et forces de l’ordre israéliennes avaient fait 9 morts et des dizaines de blessés. Les tensions ont gagné les quartiers arabes de Jérusalem-Est, le 2 juillet, lorsqu’un Palestinien de 16 ans du quartier de Chouafat, avait été retrouvé mort. Il avait été brûlé vif par 3 juifs extrémistes après la découverte des corps des 3 jeunes Israéliens enlevés.

    Le 8 juillet, la guerre déclenchée par Israël dans la bande de Gaza, suite aux tirs de roquettes des groupes armés palestiniens, a encore attisé la colère. 50 jours de combats ont fait plus de 2 140 victimes palestiniennes. A Jérusalem-Est, les émeutes ont été quotidiennes. Mais les cellules islamistes n’ont eu ni les capacités ni la marge d’action pour soulever une troisième intifada dans les territoires. Partisan de la voie diplomatique,  Mahmoud Abbas a maintenu la coopération sécuritaire avec Israël, jusqu’à interdire des manifestations de soutien avec la bande de Gaza. Le cessez-le feu du 26 août, n’a pas éteint les foyers de tensions à Jérusalem-Est. La multiplication des projets de logements dans les colonies et les provocations d’extrémistes juifs appelant à une remise en cause du statu quo sur l’esplanade des Mosquées ont alimenté des affrontements. Le gouvernement Nétanyahou n’a opposé qu’une réponse sécuritaire :1 000 arrestations depuis l’été et de nouvelles restrictions de l’accès à l’esplanade des Mosquées, finalement levées sous la pression de la Jordanie. Fin octobre, les attaques d’individus isolés se sont multipliées. Le 22 octobre, un Palestinien a jeté sa voiture sur un arrêt du tramway, tuant un bébé. Le 29, Yehuda Glick, extrémiste religieux militant pour l’accès des juifs au Mont du temple, a été victime d’une tentative d’assassinat. Deux autres attentats à la voiture-bélier perpétrés à Jérusalem, le 5 novembre ont fait un mort. La bavure policière contre un Arabe israélien, tué le 8 novembre à Kfar Cana, a étendu le cycle de violences vers le nord, au-delà de Jérusalem. Le 10, deux attaques au couteau ont fait 2 morts en Cisjordanie et à Tel-Aviv. Dans la nuit, des colons israéliens ont incendié la mosquée du village palestinien d’Al-Mughayir, près de Ramallah en Cisjordanie.

  • Meurtre d'Agnès : la question des responsabilités

    Le corps d'Agnès Marin, 13 ans, a été découvert calciné, après des recherches dans les bois, le 18 novembre à Chambon-sur-Lignon en Haute-Loire. La jeune fille avait disparue depuis mercredi 16 novembre.

    Une marche blanche à la mémoire de la victime a réuni, samedi matin, près de 4 000 personnes, dont la Maire de la commune de 2 800 habitants et son fils, le ministre de la Recherche Laurent Wauquiez. Les collégiens défilaient avec une banderole : Une étoile de plus dans le ciel…

    Cet enfant a été tuée dans des conditions atroces, et violée avait informé le procureur de Haute-Loire, Jean-Yves Coquillat. Il avait précisé que le jeune suspect était muni d'objets qui lui ont permis de commettre le crime, ajoutant que ces éléments permettaient de penser et d'affirmer que le meurtre avait été commis avec préméditation.

    Elle a été assassinée après avoir été violée par Mathieu, 17 ans, récidiviste sous contrôle judiciaire mais pourtant interne comme elle au Cévenol, un collège-lycée prônant une pédagogie ouverte… Le directeur de l'établissement a affirmé qu'il n'était pas au courant du passé de cet élève.

    Au delà de l'horreur et de la colère, ce crime soulève de nombreuses questions sur les responsabilités dans ce meurtre :

  • Arabie Saoudite : Femmes sous cybersurveillance

    Depuis 2 ans, il existe en Arabie Saoudite, une alerte SMS destiné à l'époux qui en faisait la demande auprès des autorités. L'homme est ainsi prévenu lorsque sa femme (ou sa sœur…) est en train de passer la frontière…

    Aujourd'hui, le message d'avertissement est imposé ! Exemple édifiant : un Twit du 19 novembre raconte l'histoire d'un Saoudien qui reçoit un SMS l'informant que sa femme était sur le point de s'envoler à l'étranger. Il le savait déjà, et pour cause…il partait...avec elle ! Depuis une semaine, à l'initiative de Manal al Sharif,

    militante des droits des femmes et journaliste, qui a déjà combattu pour que les femmes puissent accéder à la conduite automobile, les Saoudiennes se mobilisent pour dénoncer ce système qui piste leurs déplacements. Badriya Al-Bishr, journaliste se battant également en faveur de l'amélioration de la condition féminine, a renchéri et ironisé sur l'utilisation des progrès de la technologie pour faire subsister des règles archaïques.

    Epouses, enfants, domestiques ont, en effet, depuis toujours, interdiction de voyager à l’étranger sans l’accord du maître du foyer. Grâce au portable, la cybersurveillance est désormais appliquée à tout le monde, y compris aux maris laissant leur femme circuler librement.

    Selon, Ahmed al-Omran, c'est le résultat d'un effet pervers de la directive progressiste d'avril 2012 grâce à laquelle les Saoudiennes ne sont plus obligées d’obtenir pour chaque déplacement à l’étranger une autorisation écrite de leur mari ! En effet, sa signature électronique liée au passeport de sa femme vaut autorisation de sortie du pays, sous condition de donner son numéro de portable au ministère saoudien de l’Intérieur afin de lui envoyer des SMS relatifs à ses démarches administratives ou à celles des personnes à sa charge...

    Ainsi, seul le choix de la laisse existe : pour ne pas être complice d'une cybersurveillance qu'il n'a pas demandée, le mari n'a d'autre possibilité que de revenir à la signature papier du document autorisant sa femme à quitter le territoire…




  • Le journal Charlie Hebdo incendié

    Les locaux de Charlie Hebdo ont été incendiés dans la nuit de ce mercredi alors qu'un numéro intitulé Charia Hebdo devait paraître avec Mahomet, rédacteur en chef et à la Une le titre 100 coups de fouet si vous n’êtes pas morts de rire illustrée par la caricature du prophète hilare.
    Le site internet de l'hebdomadaire satirique internet a été également victime de piratage.

    Pour continuer à travailler, la rédaction de Charlie hebdo a été accueillie au siège du quotidien Libération où ils réalisent un 4 pages qui devrait être disponible demain. L'agression a été qualifiée d'attentat par la classe politique, et le gouvernement est unanime de condamnation indignée…

    L'incendie est un acte inqualifiable a déclaré le ministre de l'intérieur. Bien entendu, les forces de police vont faire l'impossible pour trouver les auteurs de cette agression, comme les auteurs des menaces qui ont été proférées par la voie d'internet, a-t-il ajouté. La liberté de la presse est une liberté sacrée dans notre pays, il faut absolument tout faire pour la préserver et c'est pour cela que, qu'on aime ou qu'on n'aime pas Charlie Hebdo, tout le monde, tous les Français doivent se sentir ce matin solidaires d'un journal qui exprime par son existence et par sa façon d'être, la liberté de la presse, a insisté Claude Guéant.
    Ce n'est malheureusement pas la première fois que Charlie Hebdo est la victime d'agression de ce genre. En 2005, Philippe Val avait été menacé de mort en pleine affaire des caricatures…
    De son côté, le Premier ministre, François Fillon, a fait part de son indignation et demandé au ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, que toute la lumière soit faite et que "les auteurs soient poursuivis.
    La liberté d'expression est une valeur inaliénable de notre démocratie et toute atteinte à la liberté de la presse doit être condamnée avec la plus grande fermeté. Aucune cause ne saurait justifier une action violente, affirme le Premier ministre.

  • Danielle Mitterand est décédée

    L'ex-première dame de France, épouse du président François Mitterrand s'est éteinte cette nuit. Danielle Mitterrand avait 87 ans.

    Depuis vendredi dernier, Danielle Mitterrand avait été admise à l'hôpital européen Georges Pompidou dans un état de santé qualifié de sérieux par les médecins. Elle souffrait d'anémie et d'une grande fatigue. Ce week-end, elle avait été placé dans un coma artificiel jusqu'à lundi.

    Militante de gauche, et résistante dès l'âge de 17 ans, elle s'est battue jusqu'à la fin pour les Droits de l'Homme et la Dignité.

    Danielle Mitterrand avait encore célébré le 21 octobre les 25 ans de sa fondation humanitaire France Libertés. Le combat qui lui tenait le plus à cœur était celui pour le partage de l'eau dans le monde et l'accès des population à l'eau potable. Danielle Mitterrand lance un nouveau cri d'alarme 11/06/10 :




  • Yvelines : 71 retraités dépendants abandonnés par l'équipe de nuit

    A Carrières-sous-Poissy, la police est intervenue dans la nuit de mardi à mercredi à la maison de retraite du Sourire, rue du Parc et n'a pu que constater l'absence de personnel… Les 71 personnes âgées étaient livrées à elles-mêmes !
    L'équipe de nuit n'est pas venue pour une raison que nous ne connaissons pas encore, a déclaré un policier…
    Peu avant minuit, les résidents ont d'abord alerté les pompiers, qui ont ensuite prévenu la police.

    Cet établissement d'hébergement pour retraités dépendants (EHPAD) est géré par l'association ACPPA.

    Le directeur a reconnu un dysfonctionnement, selon lui sans aucune conséquence sur les résidents. Il y a sûrement eu un problème de communication entre l'équipe de jour et l'équipe de nuitil faut savoir ce qui s'est passé et des sanctions seront prises, a-t-il dit en annonçant l'ouverture d'une enquête interne.

    Au moment des faits, il était en province. Averti de la situation, il a fait appel à des vacataires pour la nuit et est rentré immédiatement. Certains résidents envisagent de porter plainte.

    De son côté, le maire de Carrières-sous-Poissy, Eddie Aït, s'est dit profondément choqué et a jugé l'incident intolérable. C'est très ennuyeux car il n'y avait jamais eu de difficulté, c'est un très bon établissement inauguré en juillet après une restructuration complète à hauteur de trois millions d'euros, a-t-il ajouté.
    Le Groupe ACPPA, créé en 1982, gère plus d'une quarantaine d'établissements en France. En 2010, il a assuré la prise en charge de 3 940 personnes et employé 1 500 salariés.
    Sur un total de 470 000 lits en EHPAD, le secteur associatif à but non lucratif représente 30%. 20% sont dévolus au secteur privé contre 50% pour le secteur public.

  • Océane : résultats ADN du meurtrier pendant la marche blanche

    alt

    Un jeune homme de 25 ans s'était présenté spontanément mardi soir à la gendarmerie de Bellegarde (Gard) dans le cadre de l'enquête sur la mort d'Océane, 8 ans.

    Les résultats des tests ADN ont confirmé la culpabilité de ce suspect, déjà placé en garde à vue  Ils ont été connu pendant que se déroulait la marche blanche à Bellegarde. Plus de 3 000 personnes ont défilé en hommage à la petite fille.

    Le meurtrier avait déjà reconnu les faits avant d'être confondu par les analyses, a annoncé lors d'une conférence de presse le procureur de Nîmes, Robert Gelli.

    Le suspect avait d'abord invoqué l'emprise de l'alcool et peut-être de drogue pour s'expliquer. Il ne se souvenait plus de ce qu'il avait fait entre samedi 17 h et dimanche 9 h, où il s'était réveillé dans sa voiture.

    Son avocat, Me Jean-François Corral a souligné dans un entretien accordé à l'AFP que son client n'avait pas le profil d'un monstre. C'est une personne insérée familialement et professionnellement, qui a un sens moral, même si ça peut sembler terrible à dire. Il s'est présenté à la justice en disant  : Aidez-moi à établir la vérité ! Je veux la savoir parce que j'ai peut-être fait quelque chose de terrible.


    Le meurtrier présumé ne supporte pas son acte. Dans la nuit de mercredi à jeudi et malgré une étroite surveillance des gendarmes, il a tenté de se suicider en s'étranglant avec son tee-shirt. Le Samu a du intervenir mais il est actuellement hors de danger.

    Les obsèques d'Océane auront lieu jeudi après-midi à 15h à l'église de Bellegarde. Les proches ont demandé aux journalistes de respecter l'intimité du chagrin de la famille.

  • Gard : Océane, 8 ans, est morte asphyxiée

    alt

    Océane, 8 ans, avait disparu samedi soir à 300 m de chez elle à Bellegarde dans le Gard.

    Les résultats de l'autopsie pratiquée lundi ont révélé que la petite fille est morte asphyxiée. Son corps sans vie, découvert dimanche matin portait les traces de 4 coups de couteau.

    Un important dispositif avait été mis en place une quarantaine de militaires de la section de recherches de Nîmes, aidés d'un hélicoptère, avait fouillé les alentours du village, les étangs et les canaux proches. Près de 130 personnes avaient pris part aux battues.

    Le soir, un voisin retraité, qui vit seul, a été interpellé, il est toujours en garde à vuei. Cet homme de 73 ans était déjà connu de la justice pour des faits d'agressions à caractère sexuel a indiqué le procureur du Gard, Robert Gell, tout en appelant à la plus grande prudence précisant que des vérifications était toujours en cours dans l'enquête.

    L'autopsie pratiquée lundi a démontré qu'Océane a subi des attouchements sexuels puis a été asphyxiée, probablement par application de la main sur la bouche et le nez, a expliqué Robert Gelli. La fillette a également été poignardée à quatre reprises, mais les coups de couteau, trois profonds dont un dans le coeur et un coup superficiel, ont pu être été portés post-mortem, a-t-il ajouté.

    Les résultats des prélèvements effectués à proximité du domicile du gardé à vue, sur le lieu où le corps a été déposé ainsi que sur la fillette, seront déterminants pour la suite de l'enquête. Les gendarmes de la section de recherche de Nîmes espèrent déceler des traces d'ADN du meurtrier.

  • Yemen : violences à Sanaa et Taez, 12 morts


    Mercredi 2 novembre 2011, 7 civils dont un enfant, et deux combattants tribaux qui soutiennent les opposants, ont péri à Taëz dans de violents affrontements entre les partisans du président Saleh et les manifestants contestataires.

    La veille, 3 personnes avaient été tués et 40 autres blessés à Sanaa où les quartiers résidentiels étaient pilonnés par des obus de char et des tirs de mortier.
    Ces affrontements sont intervenus après une accalmie depuis vendredi.

    Le président Saleh refuse de démissionner malgré les manifestations qui exigent son départ depuis janvier. Le Conseil de sécurité des Nations unies lui a demandé le 21 octobre dernier de quitter le pouvoir, de mettre fin à la répression des manifestations et de signer un plan de transfert du pouvoir proposé par les monarchies arabes du Conseil de coopération du Golfe (CCG).

  • Les Indignés de La Défense : Nous ne partirons pas !


    Depuis la fin du sommet du G20 de Cannes, le 4 novembre, ils campent sur le parvis de La défense. Dès le premier soir, les tentes ont été confisquées par les forces de l'ordre. Mardi soir, une centaine de policiers et de gendarmes mobiles sont de nouveau intervenus.
    Selon la préfecture des Hauts-de-Seine, les interventions policières qui visent à nettoyer l'esplanade du quartier d'affaires pas à évacuer les personnes, ni à procéder à des interpellations.


    Pourtant, les Indignés ne se découragent pas. Déterminés, ils réinstallent chaque jour leur campement malgré le froid :

    Nous ne sommes pas résignés : on y est, on y reste !

    Entre plusieurs centaines et quelques dizaines, les irréductibles dorment chaque nuit au pied de la Grande Arche serrés les uns contre les autres dans des sacs de couchage. Même si leur nombre est inférieur aux autres mouvements des Indignés qui occupent la City de Londres, Wall Street à New York, Montréal, Toronto ou Québec…

  • Plougastel : une mère poignarde à mort son fils de 6 ans

    A Plougastel-Daoulas (29), une femme de 36 ans a tué de 12 coups de couteau le plus jeune de ses trois enfants. Le drame s'est produit vendredi vers 2h du matin dans le pavillon familial. La mère a été prise d'un accès de folie où elle a également grièvement blessé son second fils de 9 ans. L'aîné, âgé de 11 ans a réussi à s'enfuir dans la rue.
    Après avoir été maîtrisée par les gendarmes, la mère a été hospitalisée d'office dans un établissement psychiatrique.
    Selon les premiers éléments de l'enquête, et le témoignage du mari,

  • Etats-Unis Présidentielles : Barack Obama est réélu

    Barack garde la maison  ! titre Libération

    Barack Obama a été réélu président des États-Unis avec 303 grands électeurs contre 206 qui se sont prononcés pour le candidat républicain Mitt Romney.

    Le président démocrate a été réélu à la Maison Blanche pour quatre ans. This happened because of you. Thank you  ! a remercié Barack Obama, salué par les applaudissements de la foule de ses électeurs. Pour les Etats-Unis d’Amérique, le meilleur est encore à venir a t-il promis dans son discours de victoire de 25 minutes à Chicago. Notre économie se relève d’une décennie de guerre économique qui s’achève, a insisté Barack Obama. 

    Le Sénat est acquis aux Démocrates (+ 2) mais la Chambre des Représentants reste majoritairement républicaine malgré une progression de plusieurs sièges. Le président Obama a appelé à l'unité pour le bien pays, en précisant qu'il était prêt à travailler avec son ex-adversaire : En dépit de toutes nos différences, la plupart d'entre nous partagent des espoirs pour l'avenir de l'Amérique.


    En attendant, à Boston, le candidat républicain a reconnu sa défaite en disant avoir appelé le président Obama pour le féliciter. Les milliers partisans de Mitt Romney qui ont cru jusqu'au bout à l'élection de leur leader, sont très déçus.

    Mitt Romney les a remercié : Nous avons tout donné lors de cette campagne, a-t-il déclaré. Il ensuite exprimé sa gratitude envers son équipe et sa femme : Anne, le grand amour de ma vie. Elle aurait fait une merveilleuse première dame.

     


  • Argentine : manifestations contre la présidente

    Hier soir, des dizaines de milliers d’Argentins de tous âges ont manifesté pour dire non à l’insécurité, à la corruption et à une éventuelle réélection de la présidente Cristina Kirchner.
    Certains députés proposent une réforme de la constitution pour que à l’actuelle dirigeante prétende à un troisième mandat. 80% de la population serait contre… Inflation galopante, insécurité, corruption affichée…les Argentins fustigent également les mesures draconiennes de contrôle des changes rendant impossible l’achat de devises et compliquent leurs déplacements à l‘étranger. Avec des revendications variés, c’est le quatrième mouvement de protestations contre le gouvernement au pouvoir depuis le 14 où plusieurs milliers de personnes étaient déjà descendus dans la rue. Début novembre, des centaines de femmes ont manifesté entre le Congrès National et la Place de Mai à Buenos Aires pour demander la dépénalisation de l’avortement.

    La nuit dernière, mobilisés grâce aux réseaux sociaux sur internet, au moins 30 000 personnes, selon la police*

  • Répression meurtrière en Syrie : plus de 70 victimes

    La répression exercée en Syrie depuis 8 mois envers les opposants au régime a été particulièrement meurtrière dans la journée du lundi 14 novembre 2011 : plus de 70 personnes auraient encore été tuées.

    Les médias étrangers sont toujours interdits en Syrie.

    Selon l'OSDH, le bilan est de 23 morts de civils à Deraa. Les victimes ont été abattues par des tirs des forces de sécurité provenant de barrages routiers entre Kherbet Ghazalé et Hirak, a précisé l'organisation britannique.

    Dans le même secteur, 34 soldats ont péri lors d'affrontements avec des hommes armés, vraisemblablement des déserteurs, dont 12 sont morts. Quatre civils ont été tués par les troupes dans la ville de Homs et 60 personnes ont été blessées, a poursuivi l'ONG en affirmant que le bilan risquait de s'alourdir en raison de la gravité des blessures.


    Les Comités locaux de Coordination (LCC), organisateurs des manifestations sur le terrain, affirment que le régime syrien avait dépêché des renforts militaires près de la localité d'al-Zabadani, dans la région de Damas, en vue de la prendre d'assaut. Ils déclarent entendre toujours des tirs intenses et des explosions d'obus dans le nord et l'ouest de la province de Deraa.

    Deraa, foyer de l'insurrection syrienne, à feu et à sang

    vidéo du 23 mars 2011



  • Répression en Syrie : suspension de la Ligue arabe et réactions internationales


    Si j'étais à sa place, je quitterais le pouvoir, a dit le roi de Jordanie, dans une interview accordée hier à la BBC. Abdallah II de Jordanie est le premier dirigeant arabe à appeler le président Bachar al-Assad à se retirer. Si Bachar avait à cœur l'intérêt de son pays, il démissionnerait…, il devrait aussi créer les conditions nécessaires pour une nouvelle phase de la vie politique syrienne, a-t-il ajouté.

    Deux semaines après l'acceptation sans réserve par le régime de Damas d'un plan de sortie de crise* proposé par la Ligue arabe mais demeuré lettre morte en Syrie, l'organisation a décidé samedi la suspension de la participation du pays à ses réunions, accompagnée de menace de sanctions.


    *Décidé le 2 novembre, le plan de sortie de crise prévoyait notamment le retrait des forces armées des villes en proie à la contestation et la libération des manifestants arrêtés.


    Suspension de la Syrie mais l'armée attaque les manifestants, journée meurtrière 13 novembre 2011

    Selon OSDH, 16 civils et 19 membres des forces de sécurité du régime ont encore péri hier dans la région de Deraa, dans le sud de la Syrie. Les civils ont été tués par des tirs des forces de sécurité. Les membres de l'armée régulière et des forces de sécurité ont été abattus par des déserteurs présumés lors d'affrontements, précise l'organisation. Deux autres civils ont péri lors d'échanges de tirs et de pilonnage aux mitrailleuses lourdes à Jobar dans la ville assiégée de Homs.

    Selon l'ONU,

  • Yemen : les 3 otages sont rentrés en France

    Les trois humanitaires français retenus en otages par Al-Qaïda au Yémen pendant plus de cinq mois, ont atterri hier soir à Villacoublay (78). Leur libération n'a été annoncée qu'après leur arrivée au sultanat d'Oman. La France a démenti avoir versé une rançon. Le dénouement aurait commencé le 8 novembre…

    …lorsqu'une des deux jeunes femmes avait pu être transportée de la province yéménite de Chabwa, où al-Qaïda est fortement implantée, vers la frontière du sultanat d'Oman, a indiqué Ali Abdel Salam, un dignitaire tribal. Le trajet nous a pris 17 heures, puis je suis revenu emmener l'homme. Nous lui avons fait revêtir des habits traditionnels pour échapper aux autorités yéménites. J'ai conduit à travers le désert et évité les barrages de contrôle du gouvernement , a ajouté le médiateur. Samedi soir, il a enfin fait franchir le poste-frontière à la deuxième Française.

    Les trois ex-otages sont des jeunes, âgés de 25 à 30 ans, appartenant à l'organisation Triangle Génération Humanitaire. Ils avaient été enlevés en mai à Seyoun, à 600 km à l'est de Sanaa, capitale du Yemen. Ils travaillaient pour un programme de développement agricole. Selon un chef tribal qui a requis l'anonymat, ils auraient été détenus là plusieurs semaines avant d'être transférés dans différents lieux pour déjouer les recherches.

    Un riche homme d'affaires yéménite,

  • Grèce : Lucas Papadémos nouveau Premier ministre

    Après plus de 4h de réunion entre tous les partis, la présidence grecque vient d'annoncer que Lucas Papadémos est officiellement nommé Premier ministre par intérim et sera chargé de former un gouvernement de coalition. Il est l'ancien vice-président de la Banque centrale européenne (BCE) et il a été gouverneur de la Banque centrale de Grèce.

    Son expérience est censée rassurer l'UE et les autres créanciers du pays au bord de la faillite. Ils espèrent avec inquiétude une solution politique claire pour l'avenir de la Grèce.

    Quatre jours de négociations et politiques, et d'incertitude quant au nom du nouveau chef de gouvernement grec avaient suivi la démission de George Papandréou. L'ancien Premier ministre avait été contraint d'abandonner son projet de referendum pour obtenir l'accord de la population sur le dernier plan de rigueur imposé au pays par Bruxelles.

  • Grèce : référendum sur le plan de sauvetage européen

    Lundi 1er novembre, le Premier ministre grec a annoncé qu'un référendum sur le plan d'aide européen à son pays pourrait avoir lieu en décembre. Il a obtenu ce mercredi matin le soutien de son gouvernement et le scrutin sera organisé dès que possible. Un vote de confiance au parlement sur cette question prévu vendredi.

    George Papandréou est confronté à la colère des Grecs subissant une austérité croissante. Il entend désormais obtenir l'accord de la population sur le sauvetage financier du pays. En cas de Non, la Grèce ne pourra plus solliciter l'aide européenne, ce qui pourrait l'amener à la sortie de la zone euro. l'Italie, le Portugal, l'Espagne, déjà fragilisés pourraient être entrainés dans cette chute.


    Il est désormais essentiel que les détails des nouveaux instruments du plan d'aide et de la décote de la dette grecque soient rapidement rendus publics, commente Michael Heise le chef économiste d'Allianz

    Les marchés ont aussitôt réagi à la baisse. Cette décision a surpris tout le monde, 5 jours après l'accord du sommet de Bruxelles où Nicolas Sarkozy et Angela Merkel avait travaillé à une solution durable à la crise de la dette et obtenu un timide retour de la confiance des bourses mondiales. Les dirigeants européens se réunissent ce mercredi en urgence avant le sommet du G20.

  • Italie : la démission de Berlusconi

    La tempête économique sur la zone euro qui frappe désormais l'Italie a marqué la fin de Sylvio Berlusconi. Le premier ministre, tristement célèbre, a été contraint de démissionner samedi soir.

    Pendant son dernier conseil des ministres au Palais Chigi, siège du gouvernement, des manifestants ont lancé : Démission! Démission!, Rentre chez toi!, Bouffon! Bouffon!…

    Il a remis sa démission au président Giorgio Napolitano avant de quitter le palais présidentiel du Quirinal assiégé par une foule en liesse hurlant des insultes  : Mafieux!, "Bâtard", "Va te faire f...!.

    Primavera, primavera, chantaient certains manifestants… Les cris des Italiens n'étaient pas sans rappeler ceux qui ont accompagné les sorties des dictateurs arabes conspués en Tunisie et en Égypte.

    De plus en plus contesté et mis en cause dans plusieurs procès et scandales, pas seulement financiers…

    Il cavaliere, entré en politique en 1994, avait dirigé la droite pendant 17 ans et présidé aux destinées de l'Italie durant dix ans.


    Nous sommes tous très contents, on n'en pouvait plus de ce personnage qui a toujours agi pour ses intérêts personnels. L'Italie se dirige vers un avenir meilleur, a conclu un employé de 50 ans, plein d'espoir.

    A Milan aussi, des opposants à Berlusconi réunis sur la place du Duomo, devant la cathédrale, ont applaudi la nouvelle et débouché des bouteilles de champagne en entonnant l'hymne italien accompagnés de concerts de klaxons. Comme à Rome, la foule agitait des drapeaux italiens vert-blanc-rouge.

    M. Berlusconi conserve toutefois quelques fans inconditionnels qui l'ont applaudi lorsqu'il est parvenu au seuil du Palais Grazioli, sa résidence privée : Il est unique, inoubliable. Il n'y a personne à la hauteur,déplorait un ouvrier de 25 ans. On se sent orphelins  ! confirmait une groupie de 54 ans…

    Entre les pour et les contre, l'ambiance ressemblait plus ce soir-là à celle d'un match de football qu'à une révolution…