Maëlys : une demande de requalification des faits pour viol et assassinat

Maëlys, 8 ans, avait disparu lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin (38), dans la nuit du 26 au 27 août 2017. Nordahl Lelandais a seulement avoué avoir tué involontairement la petite fille. Pour le moment il est donc inculpé du meurtre de Maëlys ainsi que d’assassinat pour la mort du caporal Arthur Noyer

Mais les parents de la Maëlys sont persuadés qu’en ce qui concerne la mort de leur fille, Nordahl Lelandais a également prémédité le crime.

Selon une information du Figaro, Me Fabien Rajon, avocat des parents de Maëlys, a déposé le 17 octobre une demande de requalification pour viol et assassinat auprès des juges d'instruction qui devront répondre dans un délai d’un mois. Il y a des éléments objectifs qui nous laissent craindre que Maëlys de Araujo a fait l’objet de ces sévices-là, affirme-t-il.

Aujourd’hui, il n’est pas inculpé pour des faits de nature sexuelle sur Maëlys, ni d’assassinat, a rappelé Me Fabien Ragon sur France Bleu Isère.

Avec cette requête, l'avocat espère des investigations sur une infraction pénale de nature criminelle et des faits de viol.

Le procès pourrait se dérouler en 2020. La peine encourue irait alors jusqu’à la prison à perpétuité… sans aménagement de peine.

Expertise psychologique accablante

Une analyse psychologique de Nordahl Lelandais s'est déroulée entre janvier et juin 2018, avant mais aussi après qu'il ait avoué les homicides d'Arthur Noyer et de Maëlys…

A la suite de 5 entretiens de plus de 2 h un rapport de 73p. a été rédigé par une

psychologue…

Le document conclut à une insensibilité morale et une imperméabilité au sentiment de culpabilité. La notion même de faute lui paraît incompréhensible, insiste-t-elle. À cela s'ajoutent une mythomanie constante et une capacité à manipuler accentuée par son impression d'être en position de toute puissance

Un témoin à charge

Un codétenu de Nordahl Lelandais à Saint-Quentin-Fallavier (38) avait alerté l'administration pénitentiaire puis témoigné auprès d’un juge d'instruction

Le maître-chien lui aurait confié avoir violé la petite fille, a-t-il assuré..

Des propos contradictoires avec la version du suspect qui a simplement admis avoir asséné une gifle Maëlys.Ce qui, selon lui, aurait causé sa mort. Accidentellement…

Me Alain Jakubowiczs, l’avocat de Nordahl Lelandais, avait demandé l’annulation de l’expertise psychologique ainsi que du témoignage de l’ancien codétenu.

Mais ce 31 octobre la cour d’appel de Grenoble a validé l'expertise psychologique et décidé que le témoignage en question resterait valable pour la justice. Ils ne seront donc pas retirés du dossier… Toutefois, certains termes seront annulés, a indiqué le parquet de Grenoble à franceinfo.

Nordahl Lelandais maintient toujours qu'il n'a commis aucune violence sexuelle et qu'il a frappé Maëlys sans l'intention de lui donner la mort.